Je veux offrir… du fait maison pour Noël !

Pourquoi offrir un super joli colis plein de bonnes choses, faites maison, pour Noël ?

1) on est fauché (et là je me sens forcée de vous avertir : ça n’est pas nécessairement une bonne raison, en choisissant des matières premières de qualité, de jolis emporte pièces et récipients on est largement au delà de deux bons livre de poche – bref ce modèle économique devient rentable quand on se lance dans une production d’ordre industriel)
2) on veut épater ses beaux-parents – ses collègues de taf (variante : on relève le défi / on a perdu un pari). Vanitas…
3) argument Christina Aguilera : BACK TO BASICS – Si Noël c’est passer du temps ensemble, penser à l’autre et être attentionné alors je ne vois pas grand chose de plus dans le thème que prendre le temps de confectionner toutes sortes de petits sablés, pâtes de fruits ou pâtes à tartiner maison. Moi dans ma cuisine, de la pâte jusqu’aux coudes, je pensais déjà à vous les mecs.

C’est en rencontrant mon copain, alsacien d’origine, que j’ai découvert la coutume des « bredele » : il en existe des centaines de variétés différentes aux délicieux jolis noms germaniques : leckerlis, linzertorte, zimsterne, lebkuchen, vanille klipfern… Ca donne trop faim ? Non ? Juste moi ? Ok. Juste moi. Quoiqu’il en soit j’ai trouvé ça tellement charmant que j’ai tout à fait adopté la tradition, mais en fait il y a 150 petites choses que l’on peut offrir à ses proches au delà des traditionnels biscuits de Noël !

Truffes classiques au chocolat noir
Pour une trentaine de truffes
200 g de chocolat noir (j’aime utiliser du 70% de cacao)
130 g de crème liquide
30 g de beurre à température ambiante
Cacao amer en poudre type « Van Houten »

Hacher finement le chocolat et disposez dans un bol.
Porter la crème à ébullition et verser sur le chocolat. Mélanger jusqu’à obtenir une masse lisse. Incorporer le beurre et mélanger.
Laisser la pâte à truffes prendre (environ une vingtaine de minutes)
Former des petits tas à l’aide de deux cuillères à café puis rouler dans le cacao amer.

Truffe au chocolat au lait et feuilletine
Donne trente pièces environ
225 g de chocolat au lait (j’ai choisi le Jivara de Varholna)
100 g de crème liquide entière
Gavottes gentiment écrasées

Même principe. Hacher finement le chocolat. Porter la crème à ébullition et verser sur le chocolat. Mélanger jusqu’à obtenir une masse lisse. Former des petits tas de pâte puis plonger chaque boule de ganache dans la feuilletine.

Truffes chocolat au blanc et noix de coco
Pour une trentaines de pièces
100 g de lait de coco
260 g de chocolat blanc (de l’ivoire de valrhona)
50 g de noix de coco râpée

Pour l’enrobage :
encore de la noix de coco râpée

Toujours pareil : hacher le chocolat blanc finement, porter le lait de coco à ébullition et verser le liquide sur le chocolat blanc.
Mélanger et ajouter la noix de coco râpée. Laisser refroidir puis former des petits tas de pâte que vous enroberez de noix de coco râpée.

Cette recette n’a rien de difficile, tout ce qu’il faut c’est un peu d’organisation et de patience car la préparation des calissons s’étale sur plusieurs heures.

Pour une trentaine de calissons
75 g de melon confit
75 g d’abricot confit (on peut aussi utiliser de l’orange)
25 g de gingembre confit (non enrobé de sucre)
150 g de poudre d’amandes
100 g de sucre glace

Pour le glaçage
1 petit blanc d’oeuf
75 g de sucre glace

Dans un mixeur assez robuste (je fais ça avec mon petit mixeur d’appoint mais j’ai l’impression qu’il souffre), mixer tous les fruits confits afin d’obtenir une pâte que vous transvaserez dans un grand saladier. Y tamiser le sucre glace et la poudre d’amande puis incorporez et formez une boule (à la main ça marche plutôt bien, mais on peut utiliser un robot tout du long).
Abaisser la pâte sur du papier sulfurisé sur 1 cm, soyez généreuse – c’est un peu collant donc n’hésitez pas à coincer la pâte en sandwich entre deux feuilles de papier sulfurisé pour faciliter l’opération. Laisser sécher une heure.

Découper les calissons à l’emporte-pièces ou au couteau puis laisser sécher toute une nuit.
Le lendemain, c’est l’heure du glaçage ! Monter le blanc en neige et ajouter le sucre glace en trois fois dès que le blanc commence à être ferme. Glacez à l’aide d’un pinceau / couteau vos calissons ou bien trempez les à même le glaçage.
Enfin, laisser les sécher une petite dizaine d’heures, puis ils seront bons à emballer (et à être mangés).

Il vous faut, pour environ 100 g d’orange confite
3 petites oranges non-traitées
Sucre
Eau
du chocolat à 70% de cacao (si vous voulez les enrobez)
Enlever la peau de vos oranges en tâchant de faire de grandes pelures relativement intactes.
Découper les pelures obtenues en lanières de quelque cms. Pas la peine d’enlever la partie blanche de l’écorce.
Blanchissez vos écorces : disposez les dans une casserole d’eau frémissante 1 à 2′ puis égouttez (très peu d’eau est nécessaire). Renouveler l’opération deux fois puis peser la quantité d’écorces obtenues. Réservez la même quantité de sucre.

Enfin préparez un sirop : mettez les écorces d’orange blanchies dans une casserole, recouvrez les d’eau, à nouveau elles n’ont pas besoin de nager, elles ont besoin d’être tout juste couvertes et ajoutez le sucre préalablement pesé. Le feu doit être très doux. Vos écorces d’orange seront confites en quelques minutes.

Ensuite deux solution : ou bien vous les saupoudrez de sucre cristal et les faites refroidir si vous voulez simplement de petites oranges confites ou bien vous les laissez refroidir puis vous les tremperez dans du chocolat à 70% de cacao fondu pour faire des orangettes. Et voilà, c’est fini !

On peut aussi offrir du salé !

J’ai choisi de préparer quelque chose de très simple : des sels aromatisés. Le sel japonais contient des graines de sésame blond dorées et des graines de sésame noir. A saupoudrez sur les salades de crudités ! Le sel indien contient curcuma, cumin, curry madras et ail. Pour parfumer des vinaigrettes, les pommes de terre, la viande blanche…

Et pour finir, mon hommage à Nigella Lawson, la cuisinière britannique cocaïnomane qui défraye la chronique outre-manche ces derniers jours. J’avoue avoir eu le plus grand mal à me résoudre à en mettre suffisamment de côté pour le colis qui partirait chez la lauréate de notre dernier défi culinaire tellement c’est addictif (probablement moins que la coke tout de même). Les spécialistes estiment à 99.9% la probabilité que je refasse la même recette au prochain apéro à la maison.

Il vous faut:
Un beau mélange de noix : moi j’ai choisi des noix du brésil, noix de pécans et noix de cajou. Mais on peut aussi ajouter des noix de macadamia, des amandes, des cacahuètes… Mais, très important : toutes doivent être non salées. (je trouve les miennes en vrac dans mon magasin bio)
Des épices : piment d’espelette (1 cuillère à café)
Du sucre de canne (1 cuillère à café)
Du romarin haché (2 cuillères à soupe)
Sel, poivre
25 g de beurre fondu

Dans un grand bol, mélangez le beurre fondu avec le sucre, le sel, les épices et le romarin bien ciselé.
Faites chauffer une grande poêle sur feu vif. Y ajoutez les noix puis remuez sans cesse avec une cuillère en bois pour les torréfier.
Cela prend à peu près 5 minutes.
Versez les noix dans le bol contenant le reste des ingrédients puis mélangez bien.

C’est Chudesa qui avait remporté les suffrages du forum avec ses sablés ! Bravo à elle ! Elle remporte l’intégralité du colis gourmand présenté dans cet article (toi aussi tu le sens le petit stress de la rédactrice en mode « pourvu que ça lui plaise »?). Ne manquez pas les autres recettes proposées par nos lectrices.

Pour 50 pièces donc 25 sablés environ

250g de farine,
2 càc rases de levure chimique,
90g de sucre,
1 sachet de sucre vanillé,
1 pincée de sel,
Quelques gouttes de jus de citron,
1 oeuf,
120g de beurre,
Confiture de framboise,
Sucre glace pour saupoudrer.

Creuser une fontaine dans le mélange tamisé farine-levure. Y mettre le sel, le sucre, le sucre vanillé, le jus de citron et l’oeuf.
Travailler (à la main!) avec une partie de la farine.
Ajouter le beurre en petits morceaux et pétrir rapidement le tout (techniquement on dit : « sabler »). Former une boule et laissez-la reposer 1 heure au frais.
Abaisser finement la pâte et découper des étoiles à l’emporte-pièce. Sur la moitié des étoiles découper le centre en formant un rond  : je l’ai fait à l’aide du bouchon du jus de citron (on peut aussi utiliser un évidoir à pomme).
Faire cuire à four moyen, à 180° (ou T6) pendant 10 minutes sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laisser refroidir.
Badigeonner de la confiture sur les étoiles entières, les accoler aux étoiles avec des trous, et saupoudrer de sucre glace (par exemple avec une passoire).

Publié le 22 décembre 2013, dans Day By Day, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Merci à toutes !! Non ça ne prend pas tant de temps que ça ! Que cela ne vous rebute pas en tout cas, ce qui ralentit un peu la procédure c’est les temps de repos.

    Sesilina > Iiiiiih !

    Nebulae > LOVE!

    J'aime

  2. Wow idem, ça doit te prendre un temps fou ! Tu m’as donné envie de truffes maintenant.

    J'aime

  3. Grey tu me feras rire TOUTE MA VIE, et t’es trop mignonne et tu cuisines trop bien (je me souviendrai de tes meringues toute ma vie itou)

    J'aime

  4. J’ai hâte 😉 (eh oui j’ai regardé !) c’est très très beau et je suis sûre que ça sera tout aussi bon !

    J'aime

  5. C’est une super idée de cadeaux de Noël, ça donne envie, c’est joli et à n’en pas douter, délicieux ! L’article est super aussi, les photos sont magiques et l’ambiance de Noël totalement bien représenté !
    Et ton chat :l: :l: :l:

    J'aime

  6. Ça a l’air hyper bon, et puis la présentation… trop jolie ! Une vraie ambiance de Noël ! Bravo Grey !

    J'aime

  7. C’est clair, ça à l’air d’avoir pris du temps a faire, mais je suis sur que ça en valait la peine et que c’est délicieux!! Hâte d’avoir la confirmation de chudesa!

    J'aime

  8. C’est beau et très appétissant. Tu as dû passer un temps fou pour réaliser toutes petites gourmandises.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :