Archives Mensuelles: décembre 2011

Sauvez votre réveillon!

Samedi 31 décembre 2011, 18h17, vous n’avez aucun plan pour ce soir. Il y a deux semaines vous vous étiez dit qu’une dizaine de fêtes réclameraient votre présence et qu’il n’était pas nécessaire de s’organiser. ERREUR ! Cette année, personne n’a pensé à vous inviter à sa super fêter du réveillon et vous vous imaginez déjà seule aux douze coups de minuit, votre mascara dégoulinant, une coupe de Champomy à la main et Arthur frais comme un gardon sur TF1 qui vous souhaite la bonne année. Non, il est encore temps de sauver votre égo : il est 18h18, activez-vous !

Solution n°1 : squatter.

Votre merveilleux smartphone vous ouvre les portes de son répertoire : il y a bien au moins un contact frais et bigarré parmi les 150 qui voudra bien vous accueillir en s’excusant platement de vous avoir oubliée. Malheureusement, vous arrivez rapidement à la lettre Y et la seule réponse que vous ayez reçue reste celle de votre ex du lycée, un très court mais très significatif « lol ». Un choix difficile mais inévitable s’impose : est-ce que j’envoie la demande aux membres… de ma propre famille ? Osez s’il ne vous reste plus aucune solution. Vous avez bien une tante ou une mamie charitable qui a les moyens de se payer un bloc de foie gras et une bouteille de champagne. Noyer son chagrin avec une personne du même sang et de surcroit beaucoup plus âgée que vous le soir du réveillon est envisageable, voir honorable dans une telle situation.

Lire la suite

Comment survivre aux fêtes de fin d’années ?

23 décembre – 11h40 : vous vous pressez dans les grands magasins. Vous n’êtes pas la seule. Le hall des Galeries Lafayette rivalise avec la densité de Tokyo : 5000 hab/km². A midi et demi, elle l’explosera, et vous serez au coude à coude, luttant pour absorber un peu d’air comme si vous étiez au concert de Lady Gaga, pour atteindre : le présentoir à parfums, l’escalator, les étagères dégueulant de coffret dvd, la sortie.

23 décembre – 14h28 : entre le stand des écharpes et des toques et l’espace cuisine vous avez perdu votre conscience. Inutile de la chercher, elle refera surface vers le 27 décembre. Félicitations ! Vous êtes envahis par l’esprit de Noël

23 décembre – 17h10 : il fait nuit. Dans un élan de bonne volonté, vous vous décidez à faire de petits gâteaux de noël, à présenter avec le café ou à offrir à vos proches

23 décembre – 17h50 : vous avez de la pâte jusque dans vos cheveux.

23 décembre – 19h20 : la dernière plaque de petits gâteaux est dans le four. Votre cuisine quant à elle est… dans un état… intéressant.

23 décembre – 21h30 : épuisée, vous faites le cachalot devant How I Met Your Mother alors que vous vous étiez promis de regarder des films de Tarkovski pendant les vacances en préparant votre estomac pour les festivités à venir, au menu : vin blanc, foie gras, saumon fumé.

Lire la suite

Noël auf Deutsch: Les Plätzchen

Aux débuts de GB, je vous proposais, il y a donc 3 ans, une série d’articles sur Noël dans mon pays d’accueil, l’Allemagne. Ce pays fête Noël d’une façon bien plus passionnée et presque fanatique que les Français : c’est ici que les marchés de Noël sont les plus féeriques mais aussi les plus impressionnants, tant par leur étendue que le décorum associé : on y croise d’innombrables petits châlets où l’on vend des gants, écharpes et autres figurines en bois (authenticité + 10.000) tout en y buvant du vin chaud, le Glühwein. Mais c’est également le pays où les chocolats de Noël et autres calendriers de l’Avent sont mis en vitrine des magasins dès octobre (septembre dans les cas les plus hardcores), où Noël dure non pas une journée mais deux (le 25 et le 26) et où même les plus grands mettent leur chaussures en évidence la nuit du 5 au 6 décembre, dans l’espoir qu’un père Noël 2.0, Nikolaus (Nicolas – rien à voir avec notre Nicolas national, Nikolaus ne négociant pas les cadeaux à coup de travail supplémentaire !) y glisse des chocolats ou des oranges.

Mais les Allemands sont comme nous, c’est-à-dire obsédés par leur estomac en cette période de fin d’année et font par conséquent de Noël une fête de la bouffe à s’en péter le ventre. La pâtisserie phare de ce mois de décembre sont des petits biscuits secs, les Plätzchen. Pour les germanistes entre nous, cela ne signifie pas « une petite place » (même si on aura toujours une petite place pour ces petits gâteaux!), mais bien des trucs à grignoter, des Knabbereien.

Lire la suite

Je ne fête pas Noël

Le Grinch déteste Noël

C’est bien beau cette histoire d’esprit de Noël, tout le monde partage la même euphorie, pense cadeaux et foie gras, regarde la météo en espérant y voir des prévisions de chutes de neige, tout le monde s’apprêtent à célébrer, en choeur, et dans une liesse inhabituelle, la fin d’année. Tout le monde ? A côté de nous qui accumulons les listes de cadeaux des frères, sœurs, cousines et voisins il existe un monde parallèle dans lequel pendant un mois, les Autres, ceux qui ne fêtent pas Noël, passe tranquillement le temps, au chaud sous un plaid pendant que l’on s’escrime, en courant à gauche et droite dans les magasins histoire de fignoler nos derniers achats. Tellement concentrées sur notre préparations de table et de décorations du sapin qu’on en oublie les Autres, ceux qui ne voient dans le mois de décembre que le dernier mois d’une année.

Raïda, l’une d’elle, s’est proposée volontaire pour nous parler des raisons pour lesquelles elle ne fête pas Noël…

Lire la suite

C’est Noël chez moi pour moins de 30 euros !

J – 7 avant le jour de Noël, chez vous il n’y a rien, pas une loupiote, pas une bouboule, rien.  Pourquoi ? Parce que vous avez naivement pensé que décorer son salon pour Noël c’était forcément cher !

Si vous comptez vous fournir au BHV, c’est vrai (8€ la guirlande de boule de coton, véridique). Mais si vous suivez mes conseils, vous verrez que ça n’est pas forcément le cas !

Une déco faite main !

Vous êtes vraiment pauvre de sa mère la pauvre des pauvres et vous n’avez absolument aucun budget. Vous avez à peine un canapé, et encore, c’est un BZ, alors la déco, hein, ce sera pour quand vous mangerez autre chose que des pates. Et puis sans compter que vous ne pouvez même pas vous permettre d’acheter ne serait ce qu’un sapin.

Mais comme vous êtes une fille, vous avez forcément… des cintres. Ou ou ou : des pages de magazines ou de journaux. OU OU ou ou ou : des rouleaux de PQ. Ca vous en avez forcément.

Merci à Ciloubidouille pour ses idées astucieuses !

Vous pouvez aussi tout simplement prendre décorer ce que vous avez déja chez vous : une plante, un bambou, votre chat, votre mère, faites preuve de créativité ! Ci dessous, trois branches de bois noueux dans un vase, et beaucoup d’imagination ! Lire la suite

Les films de Noël par Zelia

Noel approche à grands pas. C’est le moment d’acheter votre sapin, de décorer votre maison, de mijoter de bons petits plats en écoutant des musiques d’ambiances et de vous blottir bien au chaud sous votre couette, une tasse de chocolat chaud à la main, un bon cookie fait maison dans l’autre et de vous prélasser devant un bon film qui vous plongera plus que jamais dans l’univers magique de Noël.

Le Classique Nostalgique

Maman j’ai raté l’avion et Maman j’ai encore raté l’avion

Je vous laisse choisir votre préféré, pour moi, ce sera le second.
Retrouver la bouille espiègle de Macaulay Culkin et de ses deux acolytes, Joe Pesci et John Heard, ça n’a pas de prix. Un plongeon vers l’enfance où l’excitation du matin de Noël était encore à son comble, et où l’on rêvait toutes de se retrouver dans une chambre d’hôtel à se gaver de glaces et où le petit Kevin et ses pièges ingénieux était notre héro. Et surtout, qui a oublié le fameux : « J’te donne dix secondes pour bouger ton gros cul dégueulasse de là ! Unnn… Deuuuux… DIX !! [BAM BAM BAM] Tu peux garder la monnaie, ça me dérange pas !« .

Maman j’ai raté l’avion

http://www.dailymotion.com/embed/video/x2p7p5

Maman j’ai encore raté l’avion Lire la suite

Des idées de cadeaux pour les filles !

Pour les garçons, normalement c’est fait. Mais pour les filles ? Elles vont ouvrir quoi sous le sapin vos sœurs, mamans, meilleures amies, cousines, marraines, tantes ? Si jamais vous manquez d’idées, nous vous remettons quelques listes tombées entre nos mains…

Pour une amie récemment convertie à la cuisine

Elle est capable de passer 3h en cuisine pour préparer ses plats, elle lit religieusement les blogs de Cannelle et Vanille, de Parigote ou de Cléa, consacre ses samedis matins à écumer toutes les épiceries de sa ville, pourvu qu’elle trouve du yuzu, de la pâte d’abricots ou du caviar d’oursin… Bref, félicitations, votre copine est une foodista.

Il lui faudra : pour changer des livres Marabout, les petits livre de la maison Epure, très chic, qui se concentre sur un ingrédient (la menthe, les coquillettes, la châtaigne…) et 10 façons de le préparer, ou bien le petit livre illustré « Mes recettes à emporter » de Isabelle Boinot, ou encore le livre de cuisine de Alice B.Toklas, avec qui, en son temps, l’immense Gertrude Stein vivait. Vous pourriez aussi trouver l’emporte pièce Brigitte, qui permet de faire des beaux sablés comme ça, et ou bien l’épater en lui offrant : de la purée de pépin de courge, de la pâte de truffe ou bien un assortiment de sel qui vient de partout dans le monde !

Lire la suite

Merry Pixmas !

Petite sélection de photos sur le thème de Noël, de quoi vous en mettre plein les yeux avant les fêtes.

C

Saikiishiki

Mark Gibson

Mahonyweb

Lire la suite

Le guide du cadeau pour mâle

C’est Noël et oui, disons le haut et fort, trouver un cadeau pour un garçon, c’est la merde ! Qu’il soit votre cher et tendre, votre père ou votre frère, chaque année vous vous creusez la tête et finissez par prendre un coffret gants + écharpe chez Celio pour ne pas finir bredouille. Heureusement, cette année, je suis là.

C’est pour un geek 

Comme, finalement, 70% des garçons qui nous entourent.

C’est pour un artiste

Il a fait les Beaux Arts, passe son temps sur Café Salé et ne jure que par Wacom et son chevalet ? Voilà qui devrait lui plaire. Lire la suite

The Lady de Luc Besson

Si Luc Besson a réalisé The Lady, c’est avant tout parce que Michelle Yeoh est venu le chercher. Touché par l’histoire de l’opposante Birmane Aung San Suu Kyi, femme forte et obstinée, détentrice du prix Nobel de la Paix 1991, Luc Besson offrira en retour à Michelle Yeoh son plus grand rôle. C’est avec talent qu’elle a travaillé sa ressemblance avec l’Orchidée de Fer, qu’elle a d’ailleurs rencontré pour préparer le tournage.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :