Archives Mensuelles: mai 2014

Les belles images # 4 – Sous l’eau

En attendant les grandes vacances…

Lire la suite

Je suis une vraie fille: du Tumblr à la BD

Vous vous demandiez si vous étiez la seule à prier pour avoir du popcorn quand une embrouille éclate au boulot et que vous êtes aux premières loges ? Vous pensiez que vous seule tombez sur des mec aux moultes problèmes (d’érection, d’attachement, d’expression sentimentale…) ? Vous croyiez que vous étiez l’unique fille à vous prendre la tête parce qu’il a lu votre message sur Facebook mais n’y répond pas ? Et puis le tumblr de JeSuisUneVraieFille est arrivé, et avec lui vos angoisses se sont envolées en voyant que toutes vos craintes et vos vices étaient en réalité partagés par un bon nombre de nanas autour de vous.

Depuis juin 2012 au grès de GIF très expressifs, celle qui se cache derrière ce tumblr met en lumière des dizaines de situations que nous vivons chaque jour, des pensées qui nous traverse. Il nous pousserait même à assumer et à dire haut et fort ce que nous pensons.

Capture d’écran 2014-05-02 à 19.40.25

Bref, les jours et GIF passent, tout ça fait le buzz… Et puis vient le moment où soit on en fait un film, un livre, un CD (c’est pas un mot obsolète ça?) ou… une bande dessinée !

Oui oui oui, le tumblr que vous alliez consulter le dimanche soir quand vous tentiez de vous trouver toutes les excuses pour ne pas aller bosser le lendemain sera bientôt transcrit en bande dessinée par Marion Malabre (au scénario) la créatrice du Tumblr et Lulu Inthesky (au graphisme).

sortie le 28 mai

Vous savez ce que ça veut dire ?
Un support matériel pour nous rassurer dans nos crises de démanche quand Il ne répond pas à votre SMS ou que votre collègue vous bassine avec ses morveux ou que… A vous de complétez les pointillés ! ET un régal graphique en prime. Mais que peuvent demander les femmes en plus de ça ? (oui bon là, j’ai plein d’idées mais bon…)

Ma maman, cette jeune femme des années 1970-80.

Pour conclure sur cette semaine consacrée aux mamans je me suis intéressée à ce qu’est une mère avant tout, c’est-à-dire une femme. Donc une femme qui a eu une enfance, une adolescence et ses premiers pas dans la vie d’adulte, avant de devenir l’être qui chasse les monstres sous votre lit et vous console quand vous tombez de vélo. Retirer l’étiquette « maman » du front de sa mère et l’imaginer avoir eu une vie avant… nous, c’est parfois difficile, compliqué, et même si on se l’imagine on peut être bien loin du compte.
Comment ne pas tomber des nues quand on découvre le pot d’herbes magiques de sa mère alors qu’elle nous rabat sans arrêt les oreilles sur les dangers de la majijuana ? Comment imaginer que sa mère pouvait peut-être avoir la même vie d’étudiante que vous – allez, ne jouez pas les mijaurées je sais que vous avez fait des trucs fous, des trucs coquins, des trucs irresponsables… ! – sans en avoir des frissons et crier au scandale ?
Avec ma mère on se parle beaucoup et elle prône la libre-expression. Ca y va à coup de conseils sur la contraception le matin quand vous mangez votre bol de céréales avant d’aller au collège (oui vous avez bien lu), à coup de blagues sur le sexe quand vous parlez d’un garçon de votre classe ( juste parce qu’il avait un truc drôle – où stupide, parfois les garçons sont stupides) ou autre sujet bien moins gênant… Et tous ces moments-là restent gravés en vous, vous provoquent une montée d’urticaire, de sueur froide et vous vous cachez les yeux et vous bouchez les oreilles pour essayer de limiter la casse.

Quand ta mère te parle des MST à table.

Donc, curieuse comme je suis et toujours en quête de nouveaux savoirs (encore plus quand c’est sur la vie des gens), j’ai joué les filles indiscrètes auprès de ma mère pour me faire une idée de l’ado et la jeune adulte en devenir qu’elle était à la fin des années 1970.

Lire la suite

Vie ma vie de mum #2

Les mamans du forum ne vous avaient pas tout dit ! Suite (et fin!) de l’immersion dans leur quotidien de maman, et avant tout un grand merci pour votre engouement pour le premier article, et un immense shout-out à Doonys, Eidole, Leela, Tagada et Yakamoz pour toutes leurs confidences, merci, merci, merci !

Il faut un village

Vous connaissez le proverbe ? « Il faut un village pour élever un enfant ». Pas toujours facile de confier la prunelle de ses yeux à quelqu’un d’autre, on est pas forcément bien entourés, parfois la famille vit loin, ou tout simplement on voudrait passer chaque heure avec son bébé afin de ne rien manquer… Sur qui compter quand on attend un enfant et une fois qu’il vient au monde, quel rôle peut jouer l’entourage dans le développement d’un bébé ? Ca peut être une baby sitter en or, un oncle adorable, des parents bienveillants ou des amis indispensables… ou bien ça peut être beaucoup plus compliqué ou très différent de ce que ce que l’on pouvait prévoir en théorie.

Lire la suite

Vie ma vie de mum #1

Deuxième volet de notre semaine spéciale MUM ! Aujourd’hui, immersion totale dans le quotidien d’une maman grâce aux témoignages de quelques unes de nos membres, qui ont eu l’attention extrême de bien vouloir répondre aux questions d’une philistine en la matière – merci beaucoup à elles, Doonys, Eïdole, Leela, Tagada et Yakamoz, d’avoir eu la gentillesse de prendre le temps de répondre à mes interrogations aussi existentielles que saugrenues pour partager avec vous (et moi!) leur expérience de maman !

Passionnée par l’intime, les petites choses, les rituels et les habitudes qui paraissent insignifiantes mais qui créent le quotidien, j’avais cette conviction que, de même que c’est la circulation d’une pièce à une autre qui fait une maison, la façon dont on se vautre sur son canapé ou se peletonne dans un fauteuil qui crée le « chez soi », c’était dans ces gestes, répétés chaque jour, les soins journaliers à chaque fois un peu différents, que l’on « fait » un parent, et c’est la volonté de confronter cette intuition à la réalité qui, à l’origine, motivait ce petit reportage. Alors, la mère surbookée mais épanouie, cliché surannée ou réalité ? J’espère que cet article vous plaira, vous apprendra, comme à moi, deux trois choses sur la maternité, ou bien, sur les mamans de notre forum, et à nouveau un immense merci à mes « échantillons » pour leur participation ! C’est à elles !

Découvertes, splendeurs et misères de la maternité

Lire la suite

Un cadeau et une journée pour dire à votre maman que vous l’aimez !

Honorées depuis l’Antiquité grecque, les mères sont généralement les personnes avec qui nous créons les liens les plus forts. Je vous passe les discours traditionnels sur l’importance d’une mère – discours larmoyants qui, une fois sortis du cercle intime deviennent vite pathétiques et exaspérants – et profite juste de ce timing parfait pour vous rappeler que dimanche 25 mai, c’est la fête des mères.

Si comme moi vous vous êtes réveillées au dernier moment – comme chaque année… – pour trouver un cadeau je vous souhaite bonne chance ! Avec la magie de l’achat en ligne et de la relative rapidité d’expédition des colis j’espère que cette année encore Internet, ses brillantes idées et les payements par Paypal me sauveront. En attendant, voilà comment je prévois la fête des mères cette année.

Victuailles tu prévoiras

On est toujours de meilleur humeur en mangeant et ça permet de rendre cette journée plus sympathique. C’est le moment de faire un dessert pour aller avec le cadeau que vous lui avez choisi, voire pour les plus ambitieuses un repas tout entier.
Cette année je vais m’inspirer des brillantes recettes de Makemylemonade (si même moi j’arrive à en réaliser quelques unes vous pouvez toutes le faire !) pour un repas tout plein de couleurs, de fraicheur et de douceur !

Makemylemonade – Manger bouger #3 les épinards.

Lire la suite

10 boutiques etsy à découvrir !

Ca coûte trois fois rien, c’est plutôt 10.000 fois plus marrant et sympa que les crayons papiers standards, et hey, regardez, il y en a même une série spéciale pour le bureau de votre maman !

Lire la suite

Friday Design !

Pour terminer la semaine, une petite brève à propos de quelques curieux objets qui ont retenu mon attention ces dernières temps..

On aime tous secrètement Ikea : c’est super pratique, les designers y créent toujours des solutions malines pour la vie de tous les jours (mais certains sont encore plus malins) et à des prix défiant toute concurrence. Secrètement car en fait il n’y a rien de plus irritant que la tyrannie de l’homogénéité et la standardisation qu’exerce le géant du mobilier suédois. Grâce à Ikea tous les salons et chambre d’enfants finissent par se ressembler et vous vous sentez un peu idiots à inviter vos potes à boire des coups dans la réplique exacte de la p.45 du catalogue 2013/2014…

Lire la suite

Ahoy !

Issue de la marine française, contrairement au « pantalon à point » ou à la vareuse, qui rencontreront moins de succès, la marinière (ou tricot rayé) est devenue un basique, extraordinairement adopté à partir des années 50 – par Picasso, BB, Jean Seberg ou Prévert, au point qu’elle signale à peine son illustre épopée : du sac du matelot au café du coin, elle fait à présent partie du paysage. Paletot et caban, avec leur ligne épurée et graphique, survivront également, dans une moindre mesure, dans le civil.

On doit cette popularité pour l’accoutrement du marin à un formidable concours de circonstances : engouement pour la baignade, suite aux politiques hygiénistes vantant les mérites de la promenade au grand air et de l’exercice (puis quelques années plus tard grâce à l’instauration des congés payés), exaltation des fiertés nationales à la Belle Epoque, émancipation des femmes à l’orée du 20ème siècle enfin, naturellement, intemporel désir de prendre le large.

Lire la suite

J’ai choisi infirmière

Le bac est là : vous voici face à des choix qui vont déterminer qui vous serez, ce que vous ferez, bref influenceront toute votre vie. Certains s’orientent vers le littéraire, l’économie, le commerce, les sciences. Pourquoi ce choix et pas un autre ? Qu’est-ce qui nous pousse à choisir une voie ? Comment connaître toutes les formations existantes et, surtout, ce à quoi elle nous forme, la vie professionnelle ? Je me suis intéressée aux infirmières – et futures – de Glory Box, savoir ce qui les a poussé à s’orienter dans cette voie. Et on commence tout de suite avec Adrenaline.

On dit souvent qu’être infirmière c’est par vocation, pour toi ça a été le cas ?
Pas vraiment, à la base, je voulais me diriger vers un domaine artistique. Mais j’avais déjà conscience que c’est un milieu où il est difficile de percer, et bien qu’assez touche à tout, je ne pense pas avoir le talent nécessaire pour me démarquer. C’est à ce moment là que je me suis dit que je voulais faire un métier utile, quelque chose de bien, pour les autres. Vu que j’avais pas mal d’infirmiers autour de moi, j’ai beaucoup discuté avec eux, j’ai été les observer dans leur travail, et je me suis lancée. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :