J’irai dormir chez vous : En Valais en Suisse !

Direction la Suisse et plus précisément le Valais en compagnie de Greta qui a accepté de nous faire découvrir cette magnifique région dans laquelle elle vit depuis 2 ans.

Brièvement, comme décrirais-tu le Valais?
Le drapeau du Valais, présent dans quasiment tout bâtiment de la région, fusse-il officiel ou juste un domicile privé, est rouge et blanc. Des couleurs qui n’ont pas été choisies par hasard: blanc comme leur vin, et rouge comme leur nez après l’avoir bu…
Situé au sud de la Suisse, à la frontière avec la France et l’Italie, le Valais est entouré des Alpes, dont de nombreuses montagnes culminant à plus de 4000m. Le Valais s’apparente plus ou moins à ce qu’on appellerait le paradis: de magnifiques paysages montagneux quasiment partout, du vin d’excellente qualité, un fromage légendaire (la raclette) et, cerise sur le gâteau, un taux d’ensoleillement comparable à l’Afrique du Nord.

Peux-tu nous parler d’un lieu qui te rappelle un bon moment de ton enfance ?
N’habitant en Valais que depuis deux ans et demi, je n’y ai pas passé mon enfance, mais toutes les conditions y sont réunies pour y passer une enfance heureuse à la Heidi : des montagnes absolument partout, des villages où tout le monde se connaît et un ensoleillement garanti.

Un lieu où tu aimes aller avec ta famille ?
Pas besoin d’aller bien loin: le lac de Géronde, dans la ville de Sierre où je réside, a déjà fait son effet auprès de ma maman. A 10 minutes de chez moi, son eau turquoise et son côté sauvage malgré la ville à quelques pas d’ici, est un lieu parfait pour un pique-nique ou de jolies photos automnales.

4080500062_0ac8a57a2d
Encore plus impressionnant, les hauteurs de Sion, capitale du Valais et à quelque 10 minutes de chez moi, sont l’occasion d’en mettre plein la vue à mes visiteurs. Pas besoin d’être un grand sportif pour monter les marches qui donnent tout d’abord sur une chapelle digne d’un film, puis, finalement, à une vue panoramique sur la ville et les montagnes. Ma famille a testé, et approuvé !

1138_visu_h3Vm4

Un lieu où tu aimes aller seule ?
Les lieux cités plus haut sont très adaptés à une promenade seule, notamment le lac de Géronde qui peut être un bon endroit pour le footing (mais je fais partie de la Team Raclette). Cependant, le Valais comme je n’en profite pleinement que seule, est celui que je parcours en train: pour rentrer en France, ou tout simplement dans mes déplacements en Suisse allemande ou vers Lausanne, le train parcourt toute la plaine du Rhone (seul endroit plat), qui donne une vue sur les montagnes et quelques choses à voir, telle que la cascade de la… Pissevache ou les hauteurs de Sion. En dehors du Valais, mais toujours en Suisse, le train longe le Lac Léman qui, par beau temps, étincelle de mille feux – sans exagération l’un des plus beaux paysages qui existent.

Si tu devais me faire visiter le Valais, que voudrais-tu me faire découvrir ?
Pour les paysages, je t’emmènerais dans tous les endroits déjà décrits – puis nous irions plus en altitude, par exemple dans le cadre d’un bisse. Et si tu sais skier, bien sûr, nous dévalerons les pistes ensemble: Crans-Montana, Verbier, Saas-Fee ou Zermatt, tu as le choix!

resized_650x365_411942

Zermatt

Après que tu auras appelé l’ambulance pour m’extirper du ravin après le ski, je t’emmènerais à Zermatt et son mythique Cervin, passage obligé en Valais. Puis pour bien se réchauffer, on ira aux bains thermaux et leur eau à plus de 30 degrés, à Saillon, Ovronnaz ou encore Leukerbad. Si tu es branchée art, la Fondation Gianadda à Martigny saura te convaincre avec ses expositions dignes du Louvre!
Et hors de question de visiter le Valais sans la partie gastronomique: c’est le berceau de la raclette! Oublie le fromage sans saveur que tu achètes chez Auchan, la raclette valaisanne de Turtmann, forte en caractère ou de Bagnes, beaucoup plus crémeuse, saura te faire gagner 10 kilos en un rien de temps. D’ailleurs, oublie également ton appareil à raclette (et ses « raclonnettes »), ici le fromage est fondu et raclé au couteau, d’où son nom!
Pour faire la fête, les Valaisans n’ont qu’un Dieu: le vin blanc! Fendant, Johannisberg ou ma favorite Petite Arvine, on ne finira pas à 22h devant la télé! Ce serait dommage de ne pas profiter du formidable paysage vinicole, mais avec modération, ok?

Cervin1

Le Cervin, la montagne la plus photographiée au monde !

Un événement que tu attends chaque année avec impatience ?
En parlant de modération, voilà l’évènement phare de l’année en Valais, pendant lequel les Valaisans en ont aucune: la Foire du Valais, Comptoir pour les intimes! Officiellement 12 jours de stands de piscines à bulles, aspirateurs et autres produits du terroir, mais bien plus l’occasion de boire. Vin blanc, vin rouge ou encore « pot de chambre » (vin blanc et glace au citron, servi par LITRES…), n’espère pas aller au travail indemne le lendemain. Organisé la première semaine d’octobre à Martigny, elle continue le soir sur la Place Centrale, lieu de toutes les rencontres, hin hin…
L’autre évènement attendu avec impatience est Carnaval. Mais pas n’importe lequel: un carnaval sacrément arrosé (vous aurez compris ma métaphore du premier paragraphe…) sur quelques jours où tout ce qui s’y passe, y reste aussi! Les villes de Monthey, Saint-Léonard ou Viège pour la partie germanophone savent comment faire la fête, avec leurs Guggen (orchestres totalement bourrés) qui font danser jusqu’au bout de la nuit!
Pour ma ville, la Sainte-Catherine, pendant laquelle on élit la plus belle célibataire, est un autre évènement populaire et propice à la boisson, ainsi que Vinea, la plus grande foire aux vins de Suisse (qui se tient littéralement devant ma porte).
Et sinon, j’attends avec impatience chaque année la programmation du festival germanophone Open Air Gampel, où Sum 41 ou encore Robin Schultz seront présents cette année. L’année dernière, Simple Plan ou encore Prodigy ont enflammé la piste – tout simplement inoubliable!

Le Valais est une région quasi inconnue des Français, et a pourtant tant à offrir. Bien plus que les montagnes et la raclette, c’est une grande dose de soleil et de bonne humeur – bienvenue en Valais nondetcheu, c’est bonnard! Tu vois comment?

Un commentaire ? C’est par ici !

À propos de Greta

Française (de papiers), Allemande, Québécoise et Suisse de coeur qui a mangé l'ironie et l'humour (périmé) avec la cuillère. Manie la langue et la culture allemande comme les mecs manient l'hélicobite. J'aime les épinards, la littérature française et regarder "Confessions Intimes". J'aime pas la guerre, le racisme et la croûte des gâteaux.

Publié le 16 mai 2016, dans Être une gloryboxeuse, Day By Day, J'irai dormir..., et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :