Archives Mensuelles: avril 2009

Revue du web #5


A découvrir dans la revue du web 5ème du nom : l’appart de Beigbeder, des chats mouillés, et du blog rigolo en forme de gribouillage !

Chino Otsuka est une photographe anglaise qui se reprend en photo dans des endroits visités par le passé. Inspirant, touchant, et à voir ici.

Peter Finch lui aussi fait joujou avec son appareil photo pour recréer la réalité, qui veut voir New York où il n’y a que des enfants, des femmes en jupes, ou des gens qui baillent ?

Et pendant ce temps Batman oublie pas d’uploader son tumblr en nous y racontant son quotidien. Indispensable.

A la revue du web, on a déjà dit et redit notre amour pour les chats. (Maru, notre chat préféré revit d’ailleurs son heure de gloire sur Youtube grâce à une toute récente vidéo : Maru et la grosse boîte – previously on : Maru est le meilleur chat de l’univers) Mais on avait jamais dit à quel point on aimait les chats mouillés.

The scribble project rassemblent les petits griffonnages d’inconnus, il s’agit tout simplement de répondre à un questionnaire (ton enfance, ton temps libre), mais pour une fois en dessinant.

Est-ce qu’on peut vraiment aimer de manière inconditionnelle quelqu’un ? C’est presque la question que pose le site d’Alex Holder et Ross Neil : I love you but… Pas très coolos-paix-amour-écureuil pour la vie dans l’idée mais au moins honnête, découvrez le petit truc parfois bénin, parfois moins qui agacent chez les autres.

The Selby c’est un peu les pages déco des magazines féminins sauf qu’avec Todd Selby, on va pas chez le pékin de base mais chez Michael Stipe, Pierre Hermé, et autres designers/rédacteurs en chef/styliste. Pour aller chez Beigbeder (Frédéric) c’est par là. Super pour satisfaire la pulsion scopique quotidienne de manière autrement plus classe qu’en achetant Closer 🙂 (et tout de même, piquer l’inspi ça et là pour son humble demeure)

Le pool photo flickr à explorer cette semaine : celui des photos «tilt-shift», qui présente des milliers de photos de notre monde à nous, mais ressemblant étrangement à un monde miniaturisé où l’on ferait circuler un train électrique. Si jamais l’effet vous amuse, vous pouvez le reproduire sur vos propres photos grâce à ce site ! Montrez vos créations dans les commentaires !

3 semaines à NYC et 3000 photos, ça ressemble à ça :

3 Weeks – 3,000 Photos (New York City) from Robbie M Hubert on Vimeo.

Voilà, c’est tout pour cette semaine, rendez vous le mois prochain et d’ici là, vivent les loutres et les jours fériés qui tombent le vendredi :).

Pourquoi, finalement, c’était pas mieux avant

Le savoir populaire ne ment jamais : il est impoli de demander son âge à une femme, on vous l’a dit, répété, et d’ailleurs, d’ici quelques printemps, vous ressentirez sincèrement pourquoi on vous a bassiné avec une convention sociale bien hypocrite de plus. Un peu comme si on aimait pas trop trop voir le temps passer, les bougies s’accumuler sur le gâteau, et pourtant, y’à des périodes dans la vie qu’on revivrait pas forcément avec plaisir, même si on a tendance à idéaliser le passé. Premier cas d’école qu’on étudiera aujourd’hui : l’adolescence, pour ou contre ?

Pouvoir d’achat VS argent de poche

Tremble carcasse, on parle même finances sur Glory-box. Quelle est la différence majeure entre une jeune fille de 15 ans et une jeune fille de l’âge canonique de 20 ans ? Sa fraîche majorité ? Son nombre de paire de chaussures ? Sa résistance à l’alcool ? Que nenni, j’ai encore plus pragmatique : son compte en banque. Déjà, différence notable : il existe (nous sommes formels, 56% des jeunes filles de 15 ans sont dépourvues de cet indispensable outil à l’intégration sociale : le compte bancaire), seconde différence notable : il lui arrive même d’être créditeur !

Quand vous accumuliez baby sitting sur baby sitting ou faisiez la technique dite « des petits yeux mouillés » pour payer un ciné/macdo à 14 piges avec les copines, à 20 ans, vous réalisez qu’il ne vous faut plus un plan d’épargne quinquennal pour la moindre sortie shopping. Plusieurs raisons : vous vous êtes fait augmenté après avoir travaillé à la sueur de votre front, vous faites un autre job qui paye mieux, dans le pire des cas, vous avez sacrifié quelques étés à travailler.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :