Archives Mensuelles: décembre 2008

De l’art d’offrir un cadeau à la dernière minute : faire un cadeau à un garçon

Vous en êtes précisément à votre 4ème plaque de petits gâteaux de Noël enfournée depuis ce matin, le sapin est à présent à peu près fonctionnel (vous êtes parvenues à un convenable 5% de taux d’échec d’illuminations des lampes clignotantes), vous avez choisi vos cartes de voeux et vous les avez même rédigé dans l’élan. Félicitations : l’esprit de Noël s’est emparé de vous, vous êtes officiellement possédée. Vous croyez que vous allez m’avoir comme ça, Sous-Martha Stewart ? Êtes vous seulement parvenue à la tâche proprement herculéenne, celle qui fera de vous une demi-déesse des fêtes de fin d’année, avez vous des idées de “cadeaux pour garçon” ?

S.O.S.

On en a toutes au moins un spécimen dans son entourage : frère, père, meilleur ami, voire, pire, petit copain. Qu’on ne se laisse pas fourvoyer par cet abusif qualificatif… “petit” copain : après tout, faire un cadeau à son “petit” copain, c’est, rien de moins que devoir tenir tête à l’équation qui laisserait circonspects même les plus éminents chercheurs de la Nasa : ( (T.E.R x T.O.R) / D.S.O. )1/k = Valeur du cadeau

  • avec T.E.R = Temps Effectif de la Relation
  • T.O.R. = Temps Optimal de la Relation
  • D.S.O. = Découvert bancaire du Sujet Offrant
  • k = Facteur correctif de radinerie du copain

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :