Archives Mensuelles: mai 2009

Revue du web #6

 

Le point mensuel de tout ce qu’on a pu trouver sur le net de marrant, insolite, bref rigoureusement indispensable est de retour !

Le tumblr qui va changer votre vie c’est bien sûr le tumblr de David Horvitz, plein de bonnes résolutions comme : trouver une ville sur googlemaps, et envoyer à l’un de ses résidents un petit message par la poste ou bien fermer les yeux pendant une journée entière (à faire de préférence un dimanche et avec l’aide d’un copain).

Un site émouvant qui peut donner de bonnes idées : The arrow of time, de 1976 à aujourd’hui, une famille se prend en photos à date fixe. Brushing Farah Fawcett style inside. C’est toujours mieux que ça.

Les têtes captivées des charmantes têtes blondes devant la télé, c’est ici.

On adore le Sartorialist, alors on adore Advanced Style, le street style des grands parents.

Plus fort que la grippe porcine, le meme, le sport favori des plus geeks des internautes a un taux de contagion qui défie toutes les lois de l’épidémiologie. La preuve, le meme video du chat pianiste qu’on retrouve là :

Mais aussi là (attention, niveau de perversité jamais atteint) :

Et surtout là (pour toutes les fans de Chuck Norris) :

Remonter le niveau ? Pas question, découvrez plutôt, sans avoir à voyager, les signalétiques de wc les plus cools de par le monde. Ou bien les meilleures photos de petits rigolos qui s’amusent dans des montagnes russes. (oui, y’en a même avec du vomi)

Il y a plein de moments dans votre vie où vous n’avez aucune raison d’updater votre twitter ou votre statut facebook (ou les deux en même temps pour les plus nolife d’entre nous), et pourquoi, tout simplement parce que votre vie est normale. Rassurez vous, vous pourrez quand même en faire profiter le monde entier : il existe une alternative à Viedemerde outre atlantique :  MyLifeIsAverage, à base de «Aujourd’hui, j’ai mis du gel antibactérien pour les mains sur une de mes coupures, ça m’a fait mal pour une minute. Après ça allait. MVEM.»

Et pour finir, la dose mensuelle de polaroïds avec le site : Before I Die I Want To

Et voilà, la revue du web c’est terminé, rendez vous le mois prochain ! D’ici là, vivent Georgina et les canotiers.

Pourquoi les gentils garçons vont gagner ?

Plus vieille que la querelle Ben & Jerry’s contre Haagen Daaz, plus authentique que celle des Beatles vs Rolling Stones et plus  cruciale que la question Chuck ou Nate, on a toutes eu affaire à un moment dans nos vies à ce doute insoutenable : gentil garçon ou bad boy? Références à l’appui, il est temps de résoudre cette question de première ordre en le disant une fois pour toutes : les gentils garçons vont gagner.

Gentil garçon corp.

Un gentil garçon? On a tôt fait de cataloguer le gentil garçon comme un individu de sexe mâle caractérisé par la spécialité suivante : le sujet choisirait d’exceller dans une discipline de choix, celle de l’inertie amoureuse. Il a toujours le chic pour s’embourber de son propre chef et ad vitam aeternam s’il vous plaît (du moins tel qu’on le comprend à la lecture de son journal intime) dans la zone « je préfère qu’on reste amis » même s’il lui arrive aussi parfois de jouer le rôle dit « du bouche trou de service » : partenaire de shopping, de ciné y compris pour les pires comédies romantiques, il ne vous causera point d’ennui, pour peu qu’on consente à lui claquer la seule et unique bise qu’il aura du mois. Certains médisants au contraire voient le gentil garçon comme un fieffé opportuniste : un peu facile à leur goût d’être toujours là au bon moment avec des cookies sous le bras pour consoler la jeune fille déprimée par un einième coup de pute de ce connard inutile de bad boy.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :