Archives Mensuelles: mai 2012

24h dans la peau d’une française

Bonjour, je suis la française typique, celle à qui on ressemble toutes un peu, je m’appelle Marion, Manon ou Mathilde, et je m’en vais vous conter ma journée (typique elle aussi).

8h : – Je me lève…

– ET JE TE BOUSCULE, TU N’TE REVEILLES PAS, COMME D’HABITUUUUUDEUH !

Eh oui, comme chaque française, si j’ai le malheur de prononcer à voix haute « Je me lève« , la personne qui partage ma couche complétera par la chanson sus-mentionnée. Et si par hasard je dormais seule, mon cerveau se chargerait de me coller la chanson dans la tête. Une sorte de complot ourdi contre la société française par Claude François depuis l’au delà, vénère qu’il est d’être mort si connement.

8h30 : Je déjeune d’une baguette fraiche et d’un café noir en lisant le journal attablé à la terrasse d’un bistrot. Les barmen s’activent autour de moi, torchon sur l’épaule. Ils débarrassent des tables, essuient des verres.

Ca c’est une fois par an, quand je m’y motive, et encore, c’est forcément parce que je suis en avance pour un rendez vous (je me suis plantée d’horaire – je suis française, j’ai un problème avec les notions de temps). Si je ne me réveillais pas tous les jours en retard je mangerais surement des chocapics en pyjama devant Tfou, mais je préfère courir un marathon de mon lit à la douche, de la douche à mes chaussures, et de mes chaussures à la porte d’entrée, la bouche encore pleine de dentifrice. Comme dirait Florence Foresti « Quand je commence à 9h à 8h57 je suis encore dans mon lit, et je me dis « J’suis large » ».

La veille au soir j’avais préparé mes escarpins. Comme tous les matins je renoncerais, et mettrais mes ballerines.

9h : – Hey mamoiselle. T’es vraiment charmante. T’as un 06 ? Hey. Hey. HEY. Hey mais tu m’calcules pas ?! HEY ?! POURQUOI TU T’LA RACONTES ALORS QUE T’ES MOCHE ?!…

– *Pouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin pouin pouin pouin pouin pouin pouiiiiiiiiiiiiiiiiiin, pouin pouin pouin pouin pouiiiiin, pouin pouin pouin pouin pouin pouiiiiiiiiiinnnn, pouiiiiiinnnnn* (pas évident de faire la vie en rose à l’accordéon à l’écrit) Lire la suite

Festival de Cannes 2012

C’est reparti pour un tour de tapis rouge ! Sur la Croisette de Cannes, entre vedettes, et films d’auteurs, entre flash, paillettes, séance de cinéma et batilles pour obtenir des accréditations voici le Festival de Cannes.

Lire la suite

Les Français vus par l’étranger

S’il y a bien un pays que les étrangers adorent détester, c’est bien le nôtre : la Fraaaance. Bien qu’il soit le pays le plus visité du monde, en fait, très peu de nos amis terriens connaissent bien l’Hexagone, la plupart se contentant de clichés des fois proches de la réalité, et d’autres fois franchement hilarants. Je vous propose d’en brosser le portrait de certains.

Les Français sont arrogants

Lire la suite

C’est pas le Pérou, mais c’est bien quand même !

Toi aussi, alors que tu fantasmais sur un voyage aux Keys Island ou à Stockholm avec tes copines, tu t’es finalement retrouvée à pleurer devant Opodo, appuyant compulsivement sur F5 en espérant que les montants à 4 chiffres des vols qui s’affichaient là sous tes yeux n’étaient qu’un bug temporaire. Toi aussi tu rêves d’updater ton statut facebook de destinations toutes plus exotiques les unes que les autres pour prouver à tes copains de maternelle que t’as jamais revu à quel point ta vie est réussie aujourd’hui, quand bien même tu t’étais mangé violemment la face contre un poteau du préau, mais en réalité tu attends les APL comme si ta vie en dépendait. Correction : ta vie en dépend effectivement.

Bref, t’aimerais que tes vacances claquent, mais en fait, tu penses ne pas en avoir les moyens. Pourquoi ne pas économiser une part non négligeable de ton budget en restant… EN FRANCE ? Et ouais, la France, c’est pas le Pérou, mais c’est bien quand même !

Lire la suite

La newsletter de mai – Vive La France !

Non, ça n’a pas pu vous échapper. Le 6 mai, les électeurs français se déplacent au bureau de vote pour élire (l’un de) leur nouveau représentant pour 5 ans. L’occasion, une fois n’est pas coutume, de pousser un petit « Cocorico » bien chauvin. Pendant 4 semaines se succéderont alors sur GB des articles mettant à l’honneur notre pays, ses habitants, ses régions, ou ses artistes.

Greta, notre expatriée officielle chez nos voisins allemand, nous fera le top 10 des clichés sur les français à l’étranger et Sunsh Holi vous fera découvrir quatre villes françaises par le biais de ses habitantes (rendez vous le 28 mai pour connaître lesquelles!), Mallory, notre photographe favorite aura exploré le Grand Internet à la recherche de photos frenchies, mais on parlera aussi de gastronomie, en découvrant les secrets derrière les spécialités françaises, de mode avec l’arrivée de Hedi Slimane dans la maison du plus beau (et éternel!) jeune homme de France : Yves Saint Laurent, et bien sûr de cinéma : Rookie vous dira tout ce qu’il faut savoir sur Cannes cette année, et Florence espère, en un article, tout vous dire de la Nouvelle Vague.

Bref, autant de bonnes raisons de bien aimer notre pays, et de s’exclamer, avec la rédaction « Vive la France ! ». Bises à toutes, et merci de votre fidélité !

Florence & Mallory

Je veux m’habiller pour un rendez-vous

Copyright photo Mallory Pérot, all rights reserved (voir sur Facebook)

Vous lui courrez après depuis des lustres (ou inversement) et là ça y est, les étoiles se sont alignées : prenant vos plannings et vos courages à deux mains, vous avez convenu d’un rendez vous. Et maintenant, devant votre placard, à H-2, les ennuis commencent.

Un verre dans un bar

L’idée du rendez vous amoureux dans un bar, c’est d’être décontractée, chill, relax. C’est aussi d’être mystérieuse, sexy, prête à disparaitre de sa vie aussi vite que vous y êtes apparue. C’est enfin d’être un peu fashion, un peu hype, l’occasion de montrer que vous n’êtes pas complètement à la ramasse niveau mode et que vous êtes une fille moderne, qui vit avec son temps.

Chill, sexy, fashion. Mince alors.

Pas de panique, il y a quelques règles simples à suivre : si vous sortez les hauts talons (cet été les talons sont très hauts, à plateforme, et carrés), calmez le jeu avec la tenue : girly, colorée, des coupes originales, des imprimés rigolos, vous êtes une fille bien dans sa peau et vous ne vous prenez pas au sérieux. En ce moment la grosse folie c’est l’imprimé tapisserie ancienne : Attention si vous le tentez, prenez le dans des couleurs vives, franches, bien contrastées, histoire que l’on ne vous demande pas d’où sort ce magnifique rideau. Et surtout pas de ton sur ton : l’imprimé tapisserie est à matcher avec du sobre et uni (un bel ivoire ou un noir profond) ou un imprimé complètement différent : ici c’est un palmier en pleine tempête que nous avons choisi !

Lire la suite

La Rumeur

« Considère moi comme une bombe / Dont tu as allumé la mèche / Et qui égrène les secondes / D’une saison blanche et sèche » (L’Ombre sur la mesure)


C’est à point nommé que débarque le nouvel opus du groupe de rap français le plus passionnant de ces dernières années. Dès le lendemain du premier tour, dont le résultat n’a ému personne. Alors que le score du FN n’a jamais été aussi important, que Sarkozy rend légitime une bavure policière, et que François Hollande se réclame du sinistre Tartuffe que fut Mitterrand. Le climat est à l’orage, l’époque à l’écœurement, le futur est incertain.
« L’avenir ne me dit rien et c’est réciproque » (Qui ça étonne encore ?)

L’avenir n’est plus à craindre, parce que le présent craint déjà. C’est ce que dit le titre du dernier album de La Rumeur. Tout brûle déjà. Et ouais, La Rumeur n’est pas là pour rigoler, presque quinze ans qu’elle revendique ce postulat : chez La Rumeur, on n’entendra jamais La Fièvre ou Le Mia. Sombre, lourde, oppressante, La Rumeur ne nuance jamais sa colère, son désespoir, sa rage. Inutile de préciser que ça en fait fuir plus d’un. La prise de position est certes contestable, si l’on considère la musique avant tout comme un loisir, mais reste que Ekoué, Hamé, Philippe et Mourad ne font pas marche arrière et assument jusqu’au bout. Le retournement de veste, l’eau dans le vin, pas le genre de la maison. Bien sûr, ça créé des embrouilles, parce que non content de rapper sans concession, les quatre de La Rumeur ont des textes à la hauteur de leurs ambitions, mais surtout une rhétorique de fer, un discours construit, une intelligence ciselée. Et ça, c’est toujours plus compliqué à corrompre que le rappeur français moyen. Skyrock en fait les frais, sous les pluies d’injures et d’attaques acharnées du groupe, ne supportant pas de voir le rap exploité et affadi par une bande de requin en costards. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :