Archives du blog

A la découverte des webseries

L’addiction aux séries a un grand désavantage : elle est chronophage. Je vous vois commencer votre journée de travail après un marathon Breaking Bad, je vous vois sacrifier vos vacances à la découverte de The Wire ou Oz, je vous vois échapper à vos révisions pour un épisode de plus de Game Of Thrones. Si à la fin de chaque saison, vous vous retrouvez exténuée, vous jurant de ne plus tomber dans le piège de ces séries à succès, la websérie sera pour vous un bon compromis.

En effet YouTube et Daylimotion pullulent de séries plus courtes, plus « faites-maisons », mais avec des intrigues, des scénarios et des personnages très intéressants. Pour retrouver la passion des séries sans bouffer tous votre temps, Glory Box vous fait une petite sélection de ce qui se fait dans le monde des webséries.

Gigi Almost American

Dans cette webserie humoristique, suivez les aventures de Gigi, tout fraîchement débarqué aux Etats-Unis, qui essaie tant bien que mal d’améliorer son anglais et de trouver sa place dans son eldorado. Enchaînant les situations cocasses et improbables, Gigi finira inévitablement par vous arracher quelques sourires, si ce n’est de véritables fous rires.

Le Visiteur du Futur

Cette web-série française apparue il y a deux ans, n’a jamais cessé de s’améliorer. De ses débuts très homemade, jusqu’à la qualité professionnelle de sa dernière saison, la série de science fiction de François Descraques, mérite chacun de ses prix et tous l’enthousiasme de ses fans. Le Visiteur du Futur est héros venu influencer le destin apocalyptique de la Terre grâce, notamment, à Raph un jeune de notre époque, un peu looser. Plus bas, vous découvrirez la saison 2 de la webserie.

Meufisme

Cette websérie très court créée par Sophie Garric et Camille Ghanassia retranscrit de manière décomplexé leur vision de la vie des meuf en milieu urbain. Anecdotes, codes de survies et règles à suivre, le tout s’enchaîne avec humour. Qui sait, vous vous y reconnaîtrez peut-être un peu ?

Wish It Inc.

Cette websérie tout droit venu des Etats-Unis, nous raconte les aventures d’une mortelle qui rejoint l’agence supernaturelle de réalisation des vœux. Entre fées, elfes et génies, c’est ici l’humour corporate qui surplombe le ton de la comédie, qui se joue essentiellement entre les quatre murs de l’entreprise.


(les sous-titres sont disponibles)

Curb your enthusiasm

Ben Stiller, David Schwimmer, Mel Brooks, Julia-Louis Dreyfuss, Alanis Morissette, Jason Alexander, Jerry Seinfeld, Martin Scorsese, Dustin Hoffman, Martin Short, Shaquille O’neal, Sacha Baron Coen, Michael J. Fox, Rosie O’Donnell. Oui, je commence cet article de la façon la plus putassière et racoleuse qu’on puisse imaginer, en citant pêle-mêle plusieurs des prestigieux guest-stars s’étant déjà pris la tête avec Larry David, inconcevable anti-héros de la série comique la plus folle de ce vingt-et-unième siècle, Curb Your Enthusiasm. Lire la suite

United States of Tara, ou comment se sentir un peu moins folle

Tara Gregson pourrait mener une vie paisible dans sa banlieue typiquement  américaine et paumée, elle pourrait faire des hamburgers maison à ses enfants qu’elle glisserait dans des sacs en papier pour le midi, elle pourrait aussi faire comme tout le monde quand on a des soucis, aller voir un psy, pleurer un peu sur le canapé, et s’en aller.

A la place, Tara Gregson a de multiples personnalités. Plus que de multiples personnalités, Tara a de véritables alter égo qui ont une place (voire prennent sa place) dans la famille Gregson.

C’est sa façon à elle d’exorciser ses démons : il y a T., adolescente folle du cul prête à dégainer string et gloss à chaque coin de rue, Alice, horripilant cliché maternel tout droit sorti des années 50, et Buck, le vétéran du Viet Nam alcoolique (pléonasme) et sa tendance à laisser trainer sa langue dans des nids à MST (miam). Si on se limite à ses trois là, c’est déja la merde. Et penser que Tara va s’arrêter là, c’est mal connaitre Diablo Cody. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :