En balade en Italie

Après un arrêt réglementaire à Florence pour se gaver d’art, de chianti et d’antipasti il est temps de sortir un instant le nez de la galerie des Offices : explorer les alentours vaut le coût. J’irais même jusqu’à dire qu’il y a difficilement meilleur endroit sur Terre que l’Italie pour une escapade en bonne compagnie. L’Italie, c’est simple, c’est le bonheur.

Cinque Terre, c’est un ensemble de cinq petits villages (dont Manarola) au bord de la Riviera formant le plus petit parc national d’Italie : vous ne les trouverez pas en Toscane mais dans une autre région toute proche, la Ligurie. Situées sur des façades aussi escarpées qu’accidentées, plongeant à pic dans la Méditerranée, les communes forment des criques parsemées de terrasses où l’on plante oliviers, citronniers et vignes : la quintessence de la dolce vita ?

Là bas ce qu’il faut faire c’est emprunter les sentiers (le long du rivage ou à travers les collines) pour circuler d’un village à l’autre : ils sont plus ou moins aménagés, il y en aura donc pour tous les goûts, et bien sûr : il faut manger (des fruits de mer) et boire le vin blanc produit dans la région ! Toutes les terres cultivées sont issues de l’agriculture biologique, Cinque Terre est d’ailleurs probablement l’un des épicentres du mouvement italien Slow Food et a adopté dès sa création en parc national le modèle de l’écotourisme. Bref il fait véritablement bon vivre à Cinque Terre et la petitesse du lieu en fait la parfaite destination pour un week end prolongé !

 

L’histoire de Sienne remonte à l’âge romain et se poursuivra de l’Antiquité au Moyen-Âge puisqu’elle fut au Vème siècle le siège épiscopal. Au XIIème siècle, à l’époque de la « petite Renaissance », Sienne, devenue cité libre et indépendante, est la rivale de la spectaculaire Florence, jusqu’à lui infliger une cinglante défaite, en 1260 à la bataille de Montaperti.

Magnifique cité médiévale, aujourd’hui Sienne vit essentiellement du tourisme, vous y verrez une cathédrale étincelante : Santa Maria Assunta et son Duomo, ne manquez pas non plus la Piazza del Campo, la place centrale de la ville et mais surtout prenez le temps de simplement déambuler dans la ville dont les façades rougeâtres emblématiques laisseront à la couleur « terre de sienne » son appellation.

 

Petite commune de Toscane, Arezzo, à l’origine une cité étrusque, sera le lieu choisi par Benigni pour tourner la première partie de son film de 1997, La vie est belle. Elle a vu naître Pétrarque et Vasari. Allez jeter un œil à la Piazza Grande, la fameuse place inclinée, aux peintures de l’église San Francesco et parcourez les rues à la rencontre des vieux édifices remontant au bas moyen-âge.

C’est dans cette petite commune, qui restera une république indépendante pendant plus de cinq siècles à partir de 1160, que Dante passera une partie de sa vie en exil. Cité prospère, Lucques profite du commerce de la soie, qui devient florissant à partir du Xième siècle. On peut faire le tour de la ville en en arpentant les remparts !

Ciao !

Publié le 1 mai 2014, dans Day By Day, Voyages, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :