Archives Mensuelles: juin 2013

Gatsby le magnifique : la critique

C’est peu dire que j’attendais cette nouvelle adaptation de Gatsby le magnifique, l’un de mes livres fétiches, le roman qui, comme à tant d’autres lecteurs me fit connaître Fitzgerald, éminent représentant de la Lost Generation, et son goût pour le désespoir, le luxe et la vie lorsqu’elle se disloque.

Au programme : le mystérieux Gatsby et sa fuite sans égale dans l’espoir et le rêve. Les années 20 : flappers et robe de charleston à perte de vue. Le fantastiquement réservé Nick Carraway. Les zones morales grises. N’en jetez plus ! Et puis, qui mieux que Leo Di Caprio et Carrey Mulligan pour succéder à Mia Farrow et au magnanime Robert Redford dans les rôles titres de la dernière adaptation cinématographique de l’oeuvre, celle des années 70 ? Réalisateur : Baz Lurhmann. C’est là que le projet se gâte.

Si très jeune adolescente, au maximum de ma sensibilité j’avais frémis devant Claire Danes et Léonardo Di Caprio interprétant des Romeo et Juliette torturés et incandescents, été indubitablement épatée par l’ambiance violente de cette Vérone imaginaire aux airs de Caraïbes combustible, je m’étais trouvée, un peu plus âgée, fermement embarrassée devant la débâcle de paillettes, grimaces et outrances rassemblés dans Moulin Rouge. Comme Baz Lurhmann, décidément, a du mal à ne pas en faire trop, cette nouvelle adaptation de Gatsby était annoncée pour sortir sur nos écrans dans cette surenchère cinématographique qu’est la 3D : prouesse dont je ne suis pas certaine de saisir toute la portée. Call me grannie.

Lire la suite

J’ai testé pour vous: être aux rattrapages

Que toutes celles et ceux qui ont connus directement ou indirectement la hantise, le calvaire que dis-je le fardeau que sont les rattrapages lèvent la main ! On voit avant tout les rattrapages comme une seconde chance pour tous ces étudiants qui s’y sont pris un peu trop tard dans leurs révisions, auront eu le génie de faire l’impasse sur des notions qui sont malencontreusement tombées le jour J ou ont tout simplement raté un examen. Mais pour tous ceux qui se retrouvent, un mois après leurs potes de promo déjà en vacances, à gratter sur les bancs de la fac, la repêche c’est avant tout et principalement : la MERDE ! Personne ne se rend compte du poids que cela peut être, une enquête de terrain s’imposait.

© Stéphanie de Sakutin/AFP

© Stéphanie de Sakutin/AFP

Lire la suite

Sélection shopping estivale

#pointmeteo : C’est dans un climat pluvieux et avec des températures anormalement fraîches que nous entamons cette saison estivale, et je dois vous avouer que c’est la raison pour laquelle j’ai voulu réchauffer vos coeurs tout tristes, chères lectrices. Je vous propose donc une sélection shopping haute en couleurs aux motifs tropicaux qui sentent bon l’été. C’est parti !

Capture d’écran 2013-06-13 à 17.59.48

Tout d’abord, on craque pour cette jupe Newlook d’inspiration Comics. On l’associe avec un top assez sobre pour éviter le look « too-much », ou avec un sac au design soigné comme ce cartable Topshop.

Je tiens à vous présenter LA tendance de la saison : les tatouages éphémères. Rien à voir avec les tattoos que vous vous amusiez à coller sur le front de votre petit frère quand vous étiez enfant, on parle ici de sets beaucoup plus aboutis aux motifs divers et variés comme ce Set de tattoos nautiques par Tattly.

L’été c’est aussi l’occasion pour Nike et Liberty London de remettre le couvert pour une nouvelle collaboration fleurie (n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil au site internet de Nike où vous pouvez choisir votre modèle et le customiser à votre guise!). Enfin, on s’envole sous les sunlights des tropiques grâce à cette blouse Monki (et elle est actuellement soldée , c’est un signe pour vous, foncez !)

2

Le motif animalier est sans aucun doute l’une des tendances les plus marquantes de cet été 2013, et parmi les animaux les plus plébiscités, je vous présente… le flamand rose ! (sur ce marcel Bittersweet ou sur ce T-shirt Awear)

Alors que la tendance du tie and dye capillaire s’essouffle, elle reste parfaitement d’actualité pour les fringues comme sur cette chemisette Topshop. Dans le même esprit, Bird on the Wire vous propose cette montre bicolore.

3

Pourquoi les spartiates Bigote Paris méritent-elles une place dans cette sélection funky-fun ? Parce qu’avec Bigote, vous sélectionnez votre paire de chaussures (espadrilles ou spartiates), sa couleur…et son noeud papillon ! Qu’il soit en cuir ou en tissu, uni ou fleuri, c’est vous qui décidez. Et pour ne rien gâcher, le tout est estampillé « fait main » en France (elle est pas belle la vie ?).

Bon… sinon, vous pouvez aussi craquer pour la nouvelle collection de baskets Vans (qui mérite vraiment le coup d’oeil !), ou pour ces sandales Pull & Bear.

Les 90’s sont dans la place cette saison, preuve en est le retour en force de la casquette ! Si on la choisit à motifs (comme cette merveilleuse casquette Hawai), on l’associera bien sûr à un top relativement sobre et un short en jean.

Enfin, le Top hirondelle par Baruckello plaira certainement aux fans de motifs animaliers, n’est ce pas ?

4

Pour un look futuriste et décalé, on marie le sac irisé et les baskets fluo Zara.

Si les motifs ne vous font pas peur et que vous voulez mettre un peu de piment dans votre garde-robe, alors cette robe Asos au motif d’ananas pourrait bien vous plaire. Si vous êtes un peu plus frileuse niveau gestion des couleurs, égayez avec simplicité une tenue classique en procédant par touches par exemple en complétant votre uniforme habituel d’un foulard coloré (Foulard Zara) ou d’une chemise à empiècement brodé (Zara).

5

On adopte ces Lunettes de soleil fleuries Forever21 et ce Collier Bird on the Wire pour parfaire sa tenue estivale. Jetez également un oeil à ce deuxième Set de tattoos Tattly aux motifs originaux et colorés qui vous prouveront que les tattoos éphémères ne sont pas décidément pas ringards, n’hésitez pas à aller sur leur site internet pour découvrir les autres motifs !

Enfin, je vous emmène dans la jungle grâce aux T-shirt by Kris Tate et Chicnova.

J’espère que cette sélection vous a plu et j’ai hâte de connaître les pièces que vous préférez et les tendances que vous allez adopter cet été !

Ils y étaient… dans les « manifs pour tous »

Deux semaines après la célébration du premier mariage gay, à Montpellier, Glory Box vous propose de dresser le portrait acide de quelques uns de ces spécimens que l’on pouvait croiser au détour d’une manif, entre une poussette et des fanions bleu layettes. Précision à toutes nos lectrices bien avisées : cet article se veut avant tout humoristique. Typologie grinçante et nécessairement caricaturale de ceux qui y étaient !

Le « je-ne-suis-pas-homophobe-mais »

L’habit ne fait vraiment pas le moine : ils ont des polos roses, mais n’ont rien de gay friendly.

Pendant des mois, Frigide Barjot nous aura servi sa soupe plus contradictoire et incohérente qu’un curé au Fucking Blue Boy. On pourra résumer son action par le running gag suivant : « je ne suis pas homophobe, mais ». Le défenseur auto-proclamé des droits de l’enfant brandit son amour des gosses comme un bouclier qui le rendrait inattaquable et au delà de tout soupçon, tout en balançant des théories fumeuses sur le développement de l’enfant dans une famille homosexuelle, saupoudrant ses convictions de criantes évidences biologiques (« on est tous nés d’un père et d’une mère ». Certes ! Heureusement que tu es là pour nous le rappeler, j’avais oublié ! Duh !) comme si de la nature il fallait déduire nos capacités à élever des enfants, mais attention, le tout est proféré sans homophobie. Tu la sens la logique ?

Ils manifestent par millions (selon les organisateurs), par milliers (selon la maréchaussée), bloquant ainsi des grands axes des plus grandes villes françaises, pendant des heures contre un droit qui ne les touchent en aucune façon, mais attention, le tout sans homophobie. Ils lancent un mouvement politique basé sur la contestation d’un droit pour une certaine frange de la population (celle qui a l’outrecuidance d’aimer et vouloir avoir des relations sexuelles avec une personne de même sexe), mais le tout sans homophobie. Ils appliquent donc à la lettre la fameuse question : « Comment prendre une douche sans me mouiller ? ».

La famille parfaite made in Versailles

Ce type de manifestant est, du fait de son équipement, très facilement reconnaissable. Nos chercheurs sont formels : il est toujours accompagné d’une dizaine de personnes, tous descendants apparemment de la même fratrie compte tenu de leurs ressemblances physiques frappantes. Leur obédience stricte à la nature et à une certaine hygiène de vie nous confirme l’observation suivante : 9 à 14 mois séparent chacun des membres de cette meute, ils adoptent volontiers la panoplie d’accessoires suivants pour se reconnaître en milieu hostile : bleu marine, blanc, mocassins.

Ils sont de toutes les manifestations et se sont découverts une pente pour la désobéissance civile, mais vous ne les verrez pour autant pas à la rentrée à la Fête de l’Huma. Ce qui était jusque là l’apanage du dégoûtant ouvrier de chez Renault, être hérétique qui votait le mal (c’est-à-dire : pas Baladur), le Versaillais s’en est emparé comme un nouveau hobby, après tout ça change un peu du golf et du catéchisme.

C’est donc tout naturellement qu’il cherche à partager cette découverte avec son prochain en en faisant profiter le plus grand nombre, à savoir sa progéniture, trophées de la victoire de ses vaillants spermatozoïdes, Louis-Baptiste, Alix-Victoire, Tancrède-Charles, Jean-Eudes, Charles-Enguerrand et Marie-Sixtine, tous plus ravis les uns que les autres de dévier de la traditionnelle promenade dominicale pour militer, en famille, contre le mariage gay. Comment mieux célébrer la fête des mères qu’en rappelant cet événement indéniable : on est NES D’UNE MERE ? (je sais pas vous aviez peut-être oubliés depuis le premier paragraphe ?) Marie-Sixtine, 3 ans révolus, s’est déjà prononcée contre l’adoption qu’elle considère comme une encontre au principe de la filiation et un renversement considérable de la vision judéo-chrétienne de la famille. Une tirade militante qu’elle a terminé, à la fin de notre interview, par une question d’une actualité brûlante : « Je peux avoir un Mister Freeze ? ». Fier de sa famille, le Versaillais n’hésite pas à l’exhiber voire l’instrumentaliser, en effet sa vision de la famille est la seule et unique vérité générale à brandir comme valeur et rempart contre une société pervertie par le PS et William Carnimolla.

Christelle Bouquetin

Christelle Bouquetin, elle, vient d’une autre planète. Ou elle fume un truc inédit qui fait déjà pâlir tous les dealers de France. Bouquetin, qui a pris le sens du mot « cousinades » au pied de la lettre, est en réel manque de reconnaissance politico-médiatique, à laquelle elle souhaite palier en étalant, telle une bonne confiture à la merde de Mamie-Grand, sa maîtrise parfaite de la théorie des genres. Par exemple : quand tu subis une mastectomie préventive comme Angelina Jolie, tu veux ressembler à un homme, tu nies ta FE-MI-NI-TE dans sa CHAIR. Parce que pardon mais le cancer du sein, c’est la destinée de la femme tu vois.

(Unique) membre du parti chrétien-démocrate, on peut la considérer comme un mélange des élus de Dieu divins de Civitas et de nos Versaillais préférés, à la seule différence qu’elle est, pour notre plus grand bonheur, très active sur son compte Twitter. Effectivement, depuis que Nadine Morano tourne sept fois son clavier avant de twitter, les Sophia Aram et autres Stéphane Guillon n’avaient plus grand-chose à se mettre sous la dent. Rien que pour ça : on t’aime, Christelle.

L’élu de Dieu made in Civitas

Espèce très rare, mais en cours de repeuplement. S’il s’approche de vous, il est fortement conseillé de courir très loin, sans se retourner. Rendu célèbre par la spécialiste en théorie des genres et diplômée en tricot qu’on a pu apprécier chez Yann Barthès, l’élu de Dieu considère l’homosexualité comme une chose « contre-naturhan ». Et comme toutes les choses « contre-naturhan » (l’homosexualité, le sexe avant le mariage et les saucisses au poulet), elles nous enverront, nous mécréants, en enfer, aux côtés donc d’homosexuels des plus cruels, tels que Freddie Mercury, Arthur Rimbaud et Marcel Proust.

Remarquons que le mariage est aussi pour lui l’occasion de nous rappeler, non pas que nous sommes nés d’une mère, mais la fin du monde toute proche, accompagnée d’un armaggeddon à faire pâlir d’envie les plus grands navets de Roland Emmerich. Dans ses données expérimentales, l’ELD (l’Elu de Dieu) ne tient pas compte du fait que les Pays-Bas, l’Espagne ou la dizaine de pays ayant adopté le mariage homosexuel avant nous, n’ont jusqu’à aujourd’hui reçus aucune visite de boule de feu inattendue.

Agile et déterminé, il manie la prière de rue à la perfection, de nombreuses heures d’entraînement lui auront permis d’établir une relation avec Dieu même en présence de CRS ! L’ELD prie pour lui, l’homo tombé dans la décadence de la relation stable et épanouie, si stable et si épanouie qu’il souhaite la transformer juridiquement en mariage, pour cette lesbienne qui flirte avec le pêché en ayant un enfant avec son amoureuse et également pour vous, qui ne comprenez pas l’enjeu majeur que le mariage signifie. L’élu de Dieu Civitas, s’il n’était pas là, on mourrait tous en ayant déclenché une véritable colère météorologique. Le mois de mai a été le plus pourri depuis bien longtemps… coïncidence ? Je ne crois pas.

« Fafounet »

Personne ne sait pourquoi il est là, personne ne sait qui il est et, le plus grand mystère boule de gomme Malabar extra fresh : personne ne sait où est passé son cerveau. Sorte de Baboulinet qui casserait du bicot, « Fafounet » est en colère contre tout le monde : contre le lobby gay-musulman-juif-communiste-franc-maçon-Auvergnat, contre Frigide Barjot qu’il ne considère pas assez hardcore et contre les étiquettes dans les slips qui démangent beaucoup au cul. Si « Fafounet » défile avec les autres anti-mariage, c’est pour dénoncer Flamby, l’UMPS, la décadence de la société par l’horrible Taubira, le multiculturalisme et l’islamisation de la France (grand classique car c’est dans les vieux pots qu’on fait…). Il rejoint avec plaisir des mouvements tels que les « jeunesses identitaires », probablement car son identité il est encore en train de la chercher, et manifestement la version 2013 du Gnothi Seauton consiste à casser « du PD » dans des bars à Lille ou du antifa à Paris. (L’auteur de cet article se désolidarise toutefois de toute tentative pour faire valoir cette interprétation de la maxime socratique au bac philo lundi prochain)

Devant un tel faisceau de citoyens engagés, il semble bien difficile de croire à une accalmie soudaine, par l’opération de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Code Civil ainsi transformé. Il est donc plus que jamais urgent de rappeler à tous ces gens qui ont bien contribué à l’entropie nationale depuis l’automne dernier en manifestant CONTRE un droit (grande première) la chose suivante : la loi a été votée et appliquée. Brandir la liberté d’expression et de conscience n’excuse pas les arguments anti-républicains ou la stigmatisation d’une communauté gay, qui craint dans certains pays pour leur sécurité et leur liberté. De la manifestation à la provocation haineuse, violente et/ou contre-productive, dernier exemple en date : l’interruption de la finale de Roland-Garros par les Homen, il n’y a qu’un pas, qui aura été plus d’une fois franchie par la constellation de manifestants contre le mariage gay !

Sur ce, Glory Box souhaite beaucoup de bonheur aux futurs mariés et futures mariées ! AIMEZ VOUS !

Comment être au top sur les plages: sélection de maillots.

Même si le beau temps semble jouer à cache-cache ces derniers temps, nous serons bientôt en été et qui dit été dit souvent plage et mer, ou, à défaut, piscine (voire la terrasse de 3 mètres carré de notre appart’). Et donc, pour optimiser et capter au mieux les rayons du soleil, rien de mieux qu’un maillot (et sa crème solaire). On n’oublie pas de préparer sa peau préalablement au soleil et c’est parti pour faire le plein de vitamine D.

Justement, ce maillot que vous traînez depuis déjà quelques années et dont la culotte baille tellement qu’il vous faut faire huit tours à votre bas pour que ça soit présentable, on en parle ? Votre corps a peut-être changé, vous êtes sans doute une collectionneuse de maillots ou bien vous avez juste envie de neuf ? Glory Box a fait pour vous une petite sélection de maillots qui sont en vente dans nos magasins et sites préférés en ce moment. Fidèle à ma tendance maniaque, je me suis même lancée dans une grande taxinomie du maillot de bain, sous vos yeux ébahis lectrices !

Planche 1 originaux

1. Maillot ASOS  – 2. Maillot H&M – 3. Maillot Shimmi – 4. Chaussures New Look

5. Maillot American Apparel – 6. Maillot Nice Things – 7. Maillot By Caprice 

Lire la suite

Je prépare ma peau au soleil

Il semblait avoir perdu le chemin pour arriver jusqu’à nous mais maintenant c’est fait, il est là, installé et il brille de ses mille rayons : le soleil ! Joie, bonheur intense ! Oui mais voilà, même si ça fait tellement du bien de sentir sa douce chaleur sur notre peau, notre peau, elle, n’est pas vraiment fan de Seigneur Soleil. Alors si on pouvait en profiter sans pour autant ruiner, ce serait bien non ? Voici quelques conseils.

Il faut manger pour être belle!

article_Smoothie_energie_orange_mangue_jus_carotte1

Pour bronzer, on commence à l’intérieur. Et un smoothie orange mangue carottes pour la pâlichonne là bas !Il faut manger pour être belle

Un beau bronzage se prépare en amont. Nous sommes en juin, ça tombe bien, 60 jours avant de partir, je peux déjà bronzer… dans mon assiette ! Parce que la beauté vient aussi de l’intérieur (mais si, mais si…), certains aliments peuvent aider notre peau à mieux recevoir les rayons du soleil.

On les appelle les antioxydants. Leur truc ? Eviter l’effet « vieille peau » causé par les agressions des UV ! Et pour ça, pas de secret, le trio magique c’est vitamine A (épinards, poissons gras, jaune d’œuf, beurre…), vitamine C (kiwi, fruits rouges, poivrons, agrumes…) et vitamine E (chou rouge, germes de blé, huile de tournesol…). Et on n’oublie pas les fruits et légumes, rouge et orange en cette saison, plein de lycopènes et de beta-carotènes. Des mots atroces pour dire qu’ils boostent la pigmentation de la peau. Alors si vous voulez bronzer plus vite, on fait le plein de carottes, tomates, oranges, pastèques et pèches !

Lire la suite

Blogtrip: partir en voyage sans bouger de chez soi.

La magie des blogs et surtout leur diversité permet de se perdre dans la contemplation de choses extraordinaires en un clic et sans bouger le petit doigt ! Les blogs de voyage vous offriront donc bien des escapades sans dépenser le dur salaire gagné. C’est l’occasion pour ceux qui ont en horreur l’avion ou le train de voir des contrées lointaines ! Ces blogs en remplaceraient presque le Guide du Routard et autres compères pour trouver des adresses qui déchirent à Senmonorom, Cambodge. Enfin bref, les blogs de voyage ont une liste d’atouts considérables, et notamment celui de nous faire rêver avec des photos aux couleurs éclatantes ! N’attendons plus, VOY-A-GEONS. Sur la toile au moins.

Two travelling birds

Un jeune couple a décidé de partir faire le tour du monde et tiennent depuis un blog pour nous faire partager leur vision du voyage… tout en photos. Quelques clichés, pour le plaisir des yeux. Toutes les photos mèneront aux articles de leur blog consacrés à la destination en question!

Les chutes de d’Iguazu, Argentine – Twotravellingbirds

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :