Archives Mensuelles: janvier 2009

Joy Division : de ton ipod au ciné

Un peu d’histoire…

Joy Division, groupe anglais de la fin des années 70, qui se forme dans la ville culte de Manchester (vit également naître les Buzzcocks, les Smiths, et plus récemment Oasis et autres Primal Scream), passe pour être le premier groupe de Cold Wave.

Cold wave ? encore du vocable musical dont on a que faire ? Petite leçon express de généaologie rock’n’roll : la cold wave est tout simplement la petite cousine de la new wave (mais moins mainstream) et s’assimile -une fois l’Atlantique traversée, au post punk, mais surtout, par delà les jargons, il s’agit du vrai renouveau rock des 80’s, qui s’illustre notamment par Television, Bauhaus ou les Cure au plus fort de leur période ténébreuse… et dont on sent encore l’héritage dans la pop d’aujourd’hui, avec Interpol ou The Editors.

Deux albums (Closer, Unknown Pleasure) suffisent à Joy Division pour marquer durablement l’histoire du rock. Culte, Joy Division l’est sans aucun doute autant par leur rôle précurseur, ils posèrent les jalons d’un rock sombre, pénétrant et très élégant, que par l’histoire tragique de son chanteur, Ian Curtis.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :