Archives d’Auteur: Greta

J’irai dormir chez vous : En Valais en Suisse !

Direction la Suisse et plus précisément le Valais en compagnie de Greta qui a accepté de nous faire découvrir cette magnifique région dans laquelle elle vit depuis 2 ans.

Brièvement, comme décrirais-tu le Valais?
Le drapeau du Valais, présent dans quasiment tout bâtiment de la région, fusse-il officiel ou juste un domicile privé, est rouge et blanc. Des couleurs qui n’ont pas été choisies par hasard: blanc comme leur vin, et rouge comme leur nez après l’avoir bu…
Situé au sud de la Suisse, à la frontière avec la France et l’Italie, le Valais est entouré des Alpes, dont de nombreuses montagnes culminant à plus de 4000m. Le Valais s’apparente plus ou moins à ce qu’on appellerait le paradis: de magnifiques paysages montagneux quasiment partout, du vin d’excellente qualité, un fromage légendaire (la raclette) et, cerise sur le gâteau, un taux d’ensoleillement comparable à l’Afrique du Nord.

Lire la suite

J’irai dormir chez vous : Le Havre !

On continue notre Tour de France des GB, avec Greta, qui nous parle aujourd’hui du Havre. Ça tombe bien, le Tour de France des coureurs cyclistes y a fait halte il y a quelques jours à peine. Mais promis, on ne parle pas (beaucoup) de vélo dans cet article.

– Brièvement, comme décrirais-tu Le Havre ?

Une ville singulière – vraiment. Aucune autre ville de France ne ressemble au Havre : ville très jeune fondée en 1517, elle n’a raison d’être que par son port. Et ce qui a été son atout majeur est ce qui a signé son arrêt de mort en une nuit de 1944, au cours de laquelle la ville a été détruite à quasi 100%. Pour être reconstruite par un architecte plein d’audace, Auguste Perret, très longtemps décrié puis finalement encensé par la critique, et finalement par l’UNESCO. On est donc passé de ville moche et triste à « the place to be ». Plein de paradoxes qui font du Havre ce qu’il est – une ville singulière, je vous le dis !

Immeuble de logement construit par Auguste Perret lors de la reconstruction du Havre

Immeuble de logement construit par Auguste Perret lors de la reconstruction du Havre

Lire la suite

Ils y étaient… dans les « manifs pour tous »

Deux semaines après la célébration du premier mariage gay, à Montpellier, Glory Box vous propose de dresser le portrait acide de quelques uns de ces spécimens que l’on pouvait croiser au détour d’une manif, entre une poussette et des fanions bleu layettes. Précision à toutes nos lectrices bien avisées : cet article se veut avant tout humoristique. Typologie grinçante et nécessairement caricaturale de ceux qui y étaient !

Le « je-ne-suis-pas-homophobe-mais »

L’habit ne fait vraiment pas le moine : ils ont des polos roses, mais n’ont rien de gay friendly.

Pendant des mois, Frigide Barjot nous aura servi sa soupe plus contradictoire et incohérente qu’un curé au Fucking Blue Boy. On pourra résumer son action par le running gag suivant : « je ne suis pas homophobe, mais ». Le défenseur auto-proclamé des droits de l’enfant brandit son amour des gosses comme un bouclier qui le rendrait inattaquable et au delà de tout soupçon, tout en balançant des théories fumeuses sur le développement de l’enfant dans une famille homosexuelle, saupoudrant ses convictions de criantes évidences biologiques (« on est tous nés d’un père et d’une mère ». Certes ! Heureusement que tu es là pour nous le rappeler, j’avais oublié ! Duh !) comme si de la nature il fallait déduire nos capacités à élever des enfants, mais attention, le tout est proféré sans homophobie. Tu la sens la logique ?

Ils manifestent par millions (selon les organisateurs), par milliers (selon la maréchaussée), bloquant ainsi des grands axes des plus grandes villes françaises, pendant des heures contre un droit qui ne les touchent en aucune façon, mais attention, le tout sans homophobie. Ils lancent un mouvement politique basé sur la contestation d’un droit pour une certaine frange de la population (celle qui a l’outrecuidance d’aimer et vouloir avoir des relations sexuelles avec une personne de même sexe), mais le tout sans homophobie. Ils appliquent donc à la lettre la fameuse question : « Comment prendre une douche sans me mouiller ? ».

La famille parfaite made in Versailles

Ce type de manifestant est, du fait de son équipement, très facilement reconnaissable. Nos chercheurs sont formels : il est toujours accompagné d’une dizaine de personnes, tous descendants apparemment de la même fratrie compte tenu de leurs ressemblances physiques frappantes. Leur obédience stricte à la nature et à une certaine hygiène de vie nous confirme l’observation suivante : 9 à 14 mois séparent chacun des membres de cette meute, ils adoptent volontiers la panoplie d’accessoires suivants pour se reconnaître en milieu hostile : bleu marine, blanc, mocassins.

Ils sont de toutes les manifestations et se sont découverts une pente pour la désobéissance civile, mais vous ne les verrez pour autant pas à la rentrée à la Fête de l’Huma. Ce qui était jusque là l’apanage du dégoûtant ouvrier de chez Renault, être hérétique qui votait le mal (c’est-à-dire : pas Baladur), le Versaillais s’en est emparé comme un nouveau hobby, après tout ça change un peu du golf et du catéchisme.

C’est donc tout naturellement qu’il cherche à partager cette découverte avec son prochain en en faisant profiter le plus grand nombre, à savoir sa progéniture, trophées de la victoire de ses vaillants spermatozoïdes, Louis-Baptiste, Alix-Victoire, Tancrède-Charles, Jean-Eudes, Charles-Enguerrand et Marie-Sixtine, tous plus ravis les uns que les autres de dévier de la traditionnelle promenade dominicale pour militer, en famille, contre le mariage gay. Comment mieux célébrer la fête des mères qu’en rappelant cet événement indéniable : on est NES D’UNE MERE ? (je sais pas vous aviez peut-être oubliés depuis le premier paragraphe ?) Marie-Sixtine, 3 ans révolus, s’est déjà prononcée contre l’adoption qu’elle considère comme une encontre au principe de la filiation et un renversement considérable de la vision judéo-chrétienne de la famille. Une tirade militante qu’elle a terminé, à la fin de notre interview, par une question d’une actualité brûlante : « Je peux avoir un Mister Freeze ? ». Fier de sa famille, le Versaillais n’hésite pas à l’exhiber voire l’instrumentaliser, en effet sa vision de la famille est la seule et unique vérité générale à brandir comme valeur et rempart contre une société pervertie par le PS et William Carnimolla.

Christelle Bouquetin

Christelle Bouquetin, elle, vient d’une autre planète. Ou elle fume un truc inédit qui fait déjà pâlir tous les dealers de France. Bouquetin, qui a pris le sens du mot « cousinades » au pied de la lettre, est en réel manque de reconnaissance politico-médiatique, à laquelle elle souhaite palier en étalant, telle une bonne confiture à la merde de Mamie-Grand, sa maîtrise parfaite de la théorie des genres. Par exemple : quand tu subis une mastectomie préventive comme Angelina Jolie, tu veux ressembler à un homme, tu nies ta FE-MI-NI-TE dans sa CHAIR. Parce que pardon mais le cancer du sein, c’est la destinée de la femme tu vois.

(Unique) membre du parti chrétien-démocrate, on peut la considérer comme un mélange des élus de Dieu divins de Civitas et de nos Versaillais préférés, à la seule différence qu’elle est, pour notre plus grand bonheur, très active sur son compte Twitter. Effectivement, depuis que Nadine Morano tourne sept fois son clavier avant de twitter, les Sophia Aram et autres Stéphane Guillon n’avaient plus grand-chose à se mettre sous la dent. Rien que pour ça : on t’aime, Christelle.

L’élu de Dieu made in Civitas

Espèce très rare, mais en cours de repeuplement. S’il s’approche de vous, il est fortement conseillé de courir très loin, sans se retourner. Rendu célèbre par la spécialiste en théorie des genres et diplômée en tricot qu’on a pu apprécier chez Yann Barthès, l’élu de Dieu considère l’homosexualité comme une chose « contre-naturhan ». Et comme toutes les choses « contre-naturhan » (l’homosexualité, le sexe avant le mariage et les saucisses au poulet), elles nous enverront, nous mécréants, en enfer, aux côtés donc d’homosexuels des plus cruels, tels que Freddie Mercury, Arthur Rimbaud et Marcel Proust.

Remarquons que le mariage est aussi pour lui l’occasion de nous rappeler, non pas que nous sommes nés d’une mère, mais la fin du monde toute proche, accompagnée d’un armaggeddon à faire pâlir d’envie les plus grands navets de Roland Emmerich. Dans ses données expérimentales, l’ELD (l’Elu de Dieu) ne tient pas compte du fait que les Pays-Bas, l’Espagne ou la dizaine de pays ayant adopté le mariage homosexuel avant nous, n’ont jusqu’à aujourd’hui reçus aucune visite de boule de feu inattendue.

Agile et déterminé, il manie la prière de rue à la perfection, de nombreuses heures d’entraînement lui auront permis d’établir une relation avec Dieu même en présence de CRS ! L’ELD prie pour lui, l’homo tombé dans la décadence de la relation stable et épanouie, si stable et si épanouie qu’il souhaite la transformer juridiquement en mariage, pour cette lesbienne qui flirte avec le pêché en ayant un enfant avec son amoureuse et également pour vous, qui ne comprenez pas l’enjeu majeur que le mariage signifie. L’élu de Dieu Civitas, s’il n’était pas là, on mourrait tous en ayant déclenché une véritable colère météorologique. Le mois de mai a été le plus pourri depuis bien longtemps… coïncidence ? Je ne crois pas.

« Fafounet »

Personne ne sait pourquoi il est là, personne ne sait qui il est et, le plus grand mystère boule de gomme Malabar extra fresh : personne ne sait où est passé son cerveau. Sorte de Baboulinet qui casserait du bicot, « Fafounet » est en colère contre tout le monde : contre le lobby gay-musulman-juif-communiste-franc-maçon-Auvergnat, contre Frigide Barjot qu’il ne considère pas assez hardcore et contre les étiquettes dans les slips qui démangent beaucoup au cul. Si « Fafounet » défile avec les autres anti-mariage, c’est pour dénoncer Flamby, l’UMPS, la décadence de la société par l’horrible Taubira, le multiculturalisme et l’islamisation de la France (grand classique car c’est dans les vieux pots qu’on fait…). Il rejoint avec plaisir des mouvements tels que les « jeunesses identitaires », probablement car son identité il est encore en train de la chercher, et manifestement la version 2013 du Gnothi Seauton consiste à casser « du PD » dans des bars à Lille ou du antifa à Paris. (L’auteur de cet article se désolidarise toutefois de toute tentative pour faire valoir cette interprétation de la maxime socratique au bac philo lundi prochain)

Devant un tel faisceau de citoyens engagés, il semble bien difficile de croire à une accalmie soudaine, par l’opération de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Code Civil ainsi transformé. Il est donc plus que jamais urgent de rappeler à tous ces gens qui ont bien contribué à l’entropie nationale depuis l’automne dernier en manifestant CONTRE un droit (grande première) la chose suivante : la loi a été votée et appliquée. Brandir la liberté d’expression et de conscience n’excuse pas les arguments anti-républicains ou la stigmatisation d’une communauté gay, qui craint dans certains pays pour leur sécurité et leur liberté. De la manifestation à la provocation haineuse, violente et/ou contre-productive, dernier exemple en date : l’interruption de la finale de Roland-Garros par les Homen, il n’y a qu’un pas, qui aura été plus d’une fois franchie par la constellation de manifestants contre le mariage gay !

Sur ce, Glory Box souhaite beaucoup de bonheur aux futurs mariés et futures mariées ! AIMEZ VOUS !

La rétrospective people 2012

Tels les bêtisiers qui rendent bien service aux chaînes télé qui préfèreraient passer leurs vacances tranquillous, voici la rétrospective people de l’année 2012 pour combler la place et parce que, comme les bêtisiers, ce n’est pas cher à produire. C’EST LA CRISE MA PTITE DAME.

Commençons par les fails de l’année 2012, et nous savons qu’ils ont été nombreux !

Alors… qui aurait mieux fait de tourner son clavier d’ordinateur 7 fois avant de tweeter ? C’est la Première Compagne de France, Valérie Trierweiler, bien sûr ! Son tweet soutenant le candidat opposé à Ségolène Royal n’aura pas fait plaisir à l’ex de son président de compagnon. S’en suivait un crêpage de chignon digne d’une embrouille à Châtelet qui en aura fait rire beaucoup. Un autre fail qui aura fait les choux gras de la presse pendant plus d’un mois : la victoire proclamée des deux candidats à la tête de l’UMP, Jean-François Copé et François Fillon : encore sous le choc de la défaite de son ex-chef Nicolas Sarkozy, nous assistions à une querelle pour le pouvoir  à la sauce feuilleton entre le défenseur de la ligue pour les pains aux chocolats et MegaSourcilMan. A suivre ! Le désormais classique fail hollywoodien nous a été joué par Marion Cotillard, pourtant plus habituée aux éloges. Sa mort digne d’une tele novela brésilienne sur France Ô aura fait rire des millions de spectateurs du dernier « Batman ». Et pour finir, le plus débile : l’actrice à l’expression faciale d’un croûton de pain, j’ai nommé Kristen ‘Bella’ Stewart !

Kristen-Stewart_2

C’est d’une façon grotesque qu’elle se fait surprendre par les paparazzi en plein batifolage adultérin avec le réalisateur d’un film dans lequel elle tournait, alors qu’on la savait casée à Robert ‘Edward’ Pattinson. Prise la main dans le sac, et à cause de son incapacité à faire transparaître sur son visage aucune émotion, elle ne trouve rien de mieux à faire que de s’excuser comme on s’excuse d’avoir noyé le caniche de Tatie Germaine. Il lui pardonne… hey, Rob, c’est quoi ces deux bouts qui sortent de ton front ? Cela dit, le plus gros fail de 2012 sera décerné à notre Gégé plus tellement national : le pauvre chéri multimillionaire, las de payer trop d’impôts, demande à devenir Belge. La Belgique n’en voulant pas, c’est Vladimir Poutine qui l’accueille les bras ouverts. Gégé, pas avare en provocations, fait l’éloge de la « grande démocratie » russe (coucou les Pussy Riots, vous allez bien?). Bref, il a bel et bien détruit son image tout seul, GG Gégé ! До свидания ! Et n’oublie pas de prendre BB avec toi! (PAR PITIE, ON EN PEUT PLUS)

Laissons de côté les loosers pour honorer les winners de cette année passée. La palme des bogoss en puissance sont attribuées à deux Français ! Cocorico ! La première pour le fabuleux Omar Sy, auréolé avec son rôle de Driss dans « Intouchables » d’un succès totalement fou pour ce film qui aura conquis presque 20 millions de spectateurs français et 15 millions d’Européens, dont presque 9 millions d’Allemands… de quoi faire tourner la tête de notre Doudou national qui pourtant sera resté humble. Son succès éclatant le propulse actuellement vers Hollywood…

omar-sy

ce qui est déjà chose faite pour notre deuxième bogoss, Jean Dujardin ! Son rôle dans l’excellent « The Artist » a fait de lui le premier Français teneur de l’Oscar du meilleur acteur, rien que cela ! Il représente désormais la classe à la Française, du moins, quand il ne se met pas à son imitation de l’homme chameau. La France est fière de vous !

Video-Jean-Dujardin-il-seduit-les-Americains-avec-le-coup-du-chameau_paysage_269x200

Tout comme ces deux bogoss du cinéma français, voici la liste des people désormais hors de la liste convoitée des célibataires : Anne Hataway mariée à Adam Shulman, Justin Timberlake kidnappé par Jessica Biel, la gossip girl Blake Lively désormais liée à Ryan Reynolds,  Drew Barrymore se fait passer la bague au doigt par Will Kopelman, Mark Zuckerberg est désormais, sur son profil, marié à Priscilla Chan, Natalie Portman nous vole le Frenchie Benjamin Millepied, et Kate Winslet a trouvé son Jack avec Ned Rocknroll ! Nouveauté cette année, pas de mariage éclair en vue. Il faut dire que celui de Britney Spears, experte en la matière, a été tout simplement annulé.

Mais comme les Rita Mitsouko le chantaient si bien, les histoires d’amour finissent mal, en général ! Et elles sont mal finies pour pas mal d’entre eux : Seal rejoint le mercato des célibataires bogoss après sa séparation d’avec Heidi Klum, Ashton Kutcher ne profite que pas longtemps son célibat après Demi Moore pour rejoindre Mila Kunis, finie la love story entre Gwen Stefani et Gavin Rosdale, Hilary Swank redevient solo, Katy Perry se sépare de son étrange mari Russel Brand, la romance latina entre Eva Longoria et Eduardo Cruz prend fin, et surtout, DIEU SOIT LOUE , Johnny Depp revient sur le marché !! Après des années passées aux côtés de Vanessa Paradis, Jack Sparrow est un cœur à prendre. Tu trouveras mon numéro de téléphone en fin d’article ! Cela dit, la palme du divorce le plus utile de 2012 aura été celui de la pauvre Katie Holmes, enfin libérée d’années passées auprès du lobotomisé scientologue Tom Cruise. Ne reste plus qu’à enfin laisser ta fille Suri marcher, histoire qu’elle utilise les pieds dont la nature lui a si gentiment doté.

whitney_slider2_0_0

Pendant cette année 2012 nous avons également dû nous séparer définitivement de grands noms du monde des people, dont une en particulier dont la mort aura laissé orphelins des millions de fans : c’est le 11 février que la grande Whitney Houston est retrouvée morte, après des années de descente aux enfers. Une autre grande voix de la chanson, Donna Summer, s’éteint des suites d’un cancer. Encore une autre voix, mais elle beaucoup moins portée sur la chanson, en nom de Thierry Roland, disparaît le 16 juin, dont on gardera la joie lors de la finale de 1998 (et malheureusement aussi ses nombreux commentaires racistes) en mémoire. Le monde de la télé est en fait plusieurs fois en deuil : Mouss Diouf, Jean-Luc Delarue et Larry Hagman (mieux connu sous le nom de JR) nous quittent. Le monde de l’astronomie perd l’un de ses plus grands hommes, le premier à avoir posé l’empreinte de pied la plus connue au monde sur la Lune, celle de Neil Armstrong.

Mais finissons cet article d’un ton beaucoup plus joyeux, avec les nouveaux venus de 2012. Le plus attendu était bien sûr celui de Beyoncé et Jay-Z, visiblement tellement émus de sa venue qu’ils lui en ont donné un prénom pourri : Ivy Blue ! Elle pourra jouer à la poupée avec l’enfant au nom le plus long, Rosalind Arusha Arkadina Altalune Florence,  progéniture d’Uma Thurman, aucun doute sa carte d’identité sera un bloc-notes. L’enfant sans nom de l’année a été celui d’Adele, visiblement soucieuse de ne pas trop exposer son bout de chou. Le monde de twitter compte désormais une nouvelle accro, la petite Agathe, dont le papa Nikos saura lui apprendre l’art des 140 caractères ! Mais le bébé le plus attendu ne viendra que cette année, bien évidemment la progéniture princière de Kate Middelton et du Prince William ! Du potentiel bogoss espagnol nous viendra très bientôt de Shakira et Gerard Piqué, tandis que Lily Allen sera très bientôt à nouveau maman.
Après tous ces bébés people, il était impossible de ne pas parler des vrais bébés stars, les bébés GB, qui auront fait les moments les plus émouvants du site : bravos aux mamans qui se reconnaîtront et aux futures mamans, qui donneront naissance en 2013 ! De futur(e)s GB et BG en puissance !

Quels sont vos pronostics people pour 2013 ? Johnny Depp répondra-il à mon message subliminal ? Comment s’appellera le bébé princier anglais ? Gérard Depardieu se mettra-il à la confection de pelmeni ?

Quelques idées reçues sur le Québec

Rarement une contrée n’est aussi fantasmée et idéalisée par le grand public que le Québec. Morceaux choisis : « Ils parlent avec un accent bizarre, ils adorent Céline et y’a plein de caribous! Puis ils sont tous gentils! », voilà ce que mes amis ne cessaient de me raconter lorsque j’annonçais mon départ pour Montréal. Même moi, je ne connaissais guère que « Le coeur a ses raisons », le hockey sur glace et Stéphane Rousseau comme produits made in Belle Province. Alors tirons les choses au clair: au Québec, c’est VOUS qui avez un accent « bizarre », ils adorent Céline autant qu’on adore Johnny et les caribous, c’est comme un député avant un procès: on sait qu’ils existent, mais surtout personne ne les a vus…

Pour que vous partiez préparer, devant vos yeux ébahis, voici une compilation des pires idées reçues que les Français Bidochons espèrent retrouver en faisant leur demande de visa chez « Immigration Canada ».
Lire la suite

Une journée à Montréal

Le titre tant rêvé de « la ville la plus tellement cool que même un Hipster en ravalerait sa barbe » est disputé par beaucoup de villes du monde sur la planète : New York, Berlin, Londres, Los Angeles… mais une autre les déclassent tout de suite : Montréal. Celle qui n’est même pas capitale du Québec est mondialement connue pour sa coolness, son accent mais aussi aussi son froid glacial, donc n’y allons pas en plein hiver. Le million de personnes (plus de trois millions avec l’agglomération) qui y habitent sont les gens les plus chanceux du monde : en plus de vivre dans une ville cool, ils vivent dans la deuxième ville francophone du monde, après Paris, dans une région, le Québec, qui n’a aucun égal. Je fais partie de ces chanceux. Vous voulez squatter chez moi pour le weekend ? C’est sacoche !

Lire la suite

C’est la rentrée, la télé va sauver ma vie

Il fait moche, il pleut, tout le monde a sorti sa mine désespérée dans le métro et il n’y a ni « Raffaelo » ni glaces Mars, ni même Snickers dans les magasins : c’est la rentrée. Mais ne vous pendez pas avec une corde à sauter (eh eh), attendez un peu ! Car la rentrée est aussi et surtout synonyme de renouveau. Vous vous rappelez les rentrées survoltées d’antan, quand vos parents vous amenaient au centre commercial acheter de nouvelles baskets qui clignotent et un t-shirt avec un dragon dessus (90’s children will know) , tout ça pour vous la péter dans la cour de récré face à Alisson qui, elle, avait les sous pour avoir un tamagochi que t’avais pas ? Ben aujourd’hui, c’est pareil. Sauf que les tamagochis ont été remplacés par des chats. Mais en fait c’est presque pareil. Démonstration.

Lire la suite

Mon idole – Freddie Mercury

Lorsque j’ai dû écrire un paragraphe sur mon idole en Seconde (il y a des années de cela, oui, effectivement chère lectrice), j’avais pensé à Charles de Gaulle. Mais j’ai aussi estimé que ça ferait trop prout-prout-madame. Et puis surtout, j’espère que pour le moment, je ne vous apprends rien, Charles de Gaulle n’a pas chanté « Innuendo », ni porté des mini jupes roses avec un perruque coupe au carré. ET NON. De toute façon, ça ne lui irait pas. Je pouvais donc me rabattre sur quelqu’un d’autre.

Lire la suite

Quand on n’est plus un enfant…

PMM Photo

Ca commence sans prévenir, c’est sournois. Aucun symptôme, aucun signal d’alarme, telle une chiasse explosive en faisant la queue pour le Space Mountain. On pourra tout essayer, la position « i », les prières au grand Dieu toi, en haut du grand huit, c’est bel et bien fini. Et comme la loi de Murphy du destin veut que la plupart d’entre nous deviennent adultes un jour ou l’autre (sauf les garçons de Jackass, il est vrai), toi aussi tu seras scotchée devant ton écran, une larmichette sur les starting blocks, toi-même tu sais.

L’enfance est sûrement l’époque de la vie la plus idéale et idéalisée. Celle des goûters avec du Nesquik devant « Dragon Ball Z », les combats de pogs avec les copains, les bons points qu’on ne recevait jamais, des promenades avec mamie et papi : bref, autant de synonymes pour le bonheur. Celle d’une époque où le plus grand de nos soucis était de savoir quand est-ce que Tom d’ « Olive et Tom » marquera enfin ce foutu but qu’on nous montre en ralenti depuis 5 épisodes. Celle où l’argent n’était qu’une chose abstraite qu’on pouvait copier à l’infini grâce aux chèques (c’est ce que petite Greta pensait vraiment), le travail au pire l’affaire de papa, mais pas la sienne. Ou si, quand on nous demandait ce qu’on veut devenir plus tard, footballeur, danseuse étoile, chanteuse, pompier, médecin… Lire la suite

Les Français vus par l’étranger

S’il y a bien un pays que les étrangers adorent détester, c’est bien le nôtre : la Fraaaance. Bien qu’il soit le pays le plus visité du monde, en fait, très peu de nos amis terriens connaissent bien l’Hexagone, la plupart se contentant de clichés des fois proches de la réalité, et d’autres fois franchement hilarants. Je vous propose d’en brosser le portrait de certains.

Les Français sont arrogants

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :