Archives Mensuelles: juillet 2011

Les ongles dans toute leur splendeur !

Cette année est une année de couleurs dans la mode et dans le maquillage. Des ombres à paupières flashy, des aqua liner excentrique et même le vernis s’y met ! Du vert pomme et même du bleu électrique on osait pas en porter, aujourd’hui on l’associe à notre style et à nos habits. Alors maintenant les filles, on arrête de se ronger les ongles parce que les exam’s c’est fini et que cet été à la plage on nous repérera de loin avec nos ongles assortient à notre maillot de bain.

Lire la suite

Vivienne Westwood: l’enfant terrible de la mode anglaise

Son originalité, son goût pour la provocation, sa chevelure flamboyante et sa contribution majeure à la mode, au mouvement punk et au rayonnement de l’Angleterre, c’est tout ce qui fait de Dame Vivienne Westwood un véritable trésor national.

La première devanture du magasin Let It Rock

Née Vivienne Isabel Swire, dans le Derbyshire, celle qui abandonne ses études d’art à Londres, doutant qu’ « une fille de classe moyenne comme [elle, puisse] se faire un métier dans le monde de l’art » ne se prédestinait pas à un destin de styliste. « D’abord, je ne voulais pas le faire. Je voulais lire des livres, mais je savais que j’étais bonne pour ça »

À 20 ans, elle est institutrice en école primaire et rencontre son premier mari, Derek Westwood. Elle conservera toujours son nom et avec lui, elle aura un enfant : Benjamin (créateur de la marque de lingerie Agent Provocateur). Quatre ans plus tard, sa rencontre avec Malcolm McLaren, signera la fin de ce mariage. Dans les années 70, c’est avec cet homme et son ami Patrick Casey, qu’elle œuvrera, dans le déclin du mouvement hippie, pour le genèse du mouvement punk. Aujourd’hui leur magasin du 430 Kings Road à Londres, est devenu culte. Un véritable lieu de pèlerinage pour les punks du monde entier. Successivement nommé Let It Rock, Too Fast Too Live Too Young Too Die et Sex, comme pour changer successivement son orientation et sa clientèle, la boutique est aujourd’hui devenue World’s End et appartient toujours à Vivienne Westwood. Lire la suite

La revue du web #12

Au sommaire de notre revue du web de l’été : du mash up, une débile qui aurait préféré se faire oublier, de la géographie et la dure âpre vérité !

Erm, on ne le sait que trop à la revue du web, regarder la réalité en face c’est dur, mais parfois nécessaire :

On continue avec cette débilos qui a cru bon de poster une photo spirituelle d’elle sur l’Internet, est devenu un meme auquel est consacré ce sympathique tumblr. Mais aussi celui-ci. Et aussi ceci. N’oublions pas que tout ce qu’on préfèrerait oublier, Internet est là pour nous le rappeler (on pense à toi aussi Clément le No-Life).

Lire la suite

Dix raisons de regarder Secret Story

Number 10.

Vous aimez bien Benjamin Castaldi (bah si ça doit bien exister).

Number 9.

Daniel est beau, Daniel est grand, Daniel met des bonnets trop classes et a un petit bouc faussement mal entretenu, Daniel a un accent italien et un sourire à faire fondre un iceberg, Daniel est gentil, respectueux, doux, amoureux, Daniel, enfin, ressemble à Johnny Depp (si ça se trouve pour compenser il a un petit zizi, mais ça l’histoire ne le dit pas).

Number 8.

Vous n’en pouvez plus d’un Diner Presque Parfait et ses candidats qui font la chenille entre le velouté de roquette et le risotto au fenouil.

Number 7.

Amélie et Senna n’y sont pas.

Number 6.

Ce soir vous allez vous chercher un Macdo, autant accompagner ça du programme télé adéquate.

Number 5.

Votre mec déteste Secret Story, mais en même temps, il avait qu’à pas acheter du PQ à 4 euros, ça lui fera les pieds. Lire la suite

Inscriptions universitaires: coulisses d’un enfer pour vous … et pour moi!

Juillet est arrivé et ces grands bâtiments grisâtres et tombant en ruines à certains endroits sont vides (pour des raisons évidentes l’université concernée ne sera pas citée). Seuls quelques fantômes errent ici et là dans les couloirs sans fin, mais la fac a perdu son âme. Heureusement, la fin des examens représente aussi le début des inscriptions administratives, les fameuses! Si vous venez vous inscrire vous tomberez peut-être sur moi, étudiante vacataire dans le célèbre service des inscriptions. Vous pensez que s’inscrire à la fac est synonyme de chercher le formulaire A-38 dans la Maison des fous? Pour répondre à cette question, Glory Box s’est infiltré dans les rangs de l’administration française spécialement pour vous.

Un tel emploi mérite trois jours de formation, même si parfois vous avez l’impression que la personne en face de vous sait à peine distinguer la différence entre un concombre et une courgette. On nous apprend à être patient, minutieux et à l’écoute. On nous renseigne aussi sur différents « profils » que l’on risque de croiser et c’est non sans crainte que je redoute l’étudiant sur les nerfs à qui il manque des pièces justificatives. Quelques conseils simples pour ne pas perdre un nombre trop important de neurones lors de votre inscription : vérifiez avec minutie votre dossier d’inscription si c’est votre 1ère année à l’université, choisissez d’avance une sécurité sociale étudiante (LMDE ou Smerep), réfléchissez à une éventuelle mutuelle (qui n’est pas obligatoire), préparez votre mode de paiement, faîtes-vous toute belle si votre fac propose de faire votre carte étudiante sur place et surtout, armez-vous de patience. Même si la machine est bien rodée, vous n’êtes jamais à l’abri de retard et les démarches sont un peu longues quoi qu’il arrive. Sinon, certaines facs proposent des réinscriptions en ligne pour gagner du temps! Dans tous les cas, restez ZEN!

Lire la suite

On ne joue plus : Harvey Keitel dans Bad Lieutenant

Lors du tournage de Nosferatu de Murnau en 1922, on raconte que Max Schrek, interprète du fameux vampire, terrorisa toute l’équipe de tournage en se laissant un peu trop prendre au jeu, certains même crurent dur comme fer que Shreck était un véritable vampire… Cette rubrique s’intéresse à la limite fragile qui sépare un interprète de son rôle, le jeu dangereux de l’identification à un personnage de fiction, la réalité à travers un scénario imaginaire…

Harvey Keitel dans Bad Lieutenant

Lire la suite

Une garde-robe par destination… #2 !

Faites abstraction du climat de votre futur lieu de vacances, laissez consciencieusement Quechua et Tribord aux baroudeurs et réunissez tous les efforts intellectuels possibles, vous arriverez nécessairement à la conclusion suivante : il vous faut, tout simplement, une tenue qui aille avec le lieu où vous aurez choisi de passer ses vacances!

Et oui, la rubrique « une tenue pour une destination » reprend du service pour cet été (mais je vous invite à relire la première qui couvre déjà six destinations et avec un peu de chance, celle que vous vous apprêtez à rejoindre bientôt). Que vous soyez au départ pour Honolulu, Bombay, Tokyo ou Le Caire (ou toutes autres destinations voisines) vous trouverez dans cet article quelques tenues pour vous mettre dans le bain et être raccord avec l’esprit de la région qui vous accueillera !

Commençons avec la capitale du soleil levant, Tokyo.

Lire la suite

Monidole – Florence + the machine : la sorcellerie faite musique

Difficile de décrire avec des mots le phénomène Florence + the machine.

Florence + the machine n’est pas un film de Tim Burton ou un roman caché de Lewis Caroll, c’est un groupe de rock indé ascendant soul. Porté par la sublime Florence Welch, ancienne étudiante aux Beaux Arts anglais, dyslexique, insomniaque et dysimétrique de son état, Florence + the machine c’est d’abord (quoi que, mais c’est en tous cas ce dont je vais parler en premier) sa voix : une sorte de coup de poing en plein ventre qui fait du bien. Ecoutez Florence Welch chanter à votre oreille, c’est accepter de se faire hypnotiser, ensorceller, c’est un peu remettre sa vie entre ses mains et accepter de la laisser vous emporter dans vos propres abysses, dans votre propre paradis, tout ça à dos de montagnes russes. Lire la suite

Harry Potter et les Reliques de la Mort : c’est la fin

Sortez vos mouchoirs mesdemoiselles, et pleurez à chaudes larmes car Harry Potter, c’est fini. Après sept tomes – dont le premier est sorti en 1997 ! – et huit films, le petit sorcier aux lunettes rondes repose la baguette au placard. « Enfin ! » diront certaines mais qu’importe, Harry Potter, c’est toute notre adolescence et il fallait bien finir en beauté. Deux heures dix de film à l’issue desquelles défile le générique final, comme un réveil qui sonne la fin d’une ère. Mais rassurez-vous nostalgiques d’Harry Potter, l’émotion est au rendez-vous pour cette deuxième partie des Reliques de la Mort et il n’est pas impossible que les plus émotives d’entre vous versent une ou deux larmichettes.

La der des der
Rappelez-vous, à la fin de la première partie, Harry, Ron et Hermione étaient décidés à retrouver les Horcruxes, parties de l’âme du Seigneur des Ténèbres, pour le détruire, après que Rogue ait tué Dumbledore du haut de la tour d’astronomie. Le combat entre les sorciers se transforme alors en guerre sans merci. Les enjeux n’ont jamais été si considérables et personne n’est plus en sécurité. Et c’est Harry Potter qui, dans ce dernier opus, pourrait être appelé pour l’ultime sacrifice alors que se rapproche la dernière épreuve de force avec Voldemort, l’affrontement final.

Lire la suite

Je veux me nourrir cet été !

Tâdâ, vous l’avez attendu toute l’année, ça y’est c’est l’été : la saison des melons, des tomates et des barbecue ! Pour moi, l’été est la saison la plus facile pour cuisiner : les produits de saison s’accommodent d’un rien – un filet d’huile d’olive, une poignée de basilic, mais surtout, ils vont tous ensemble ! On peut être en pilotage automatique au supermarché : « des tomates, des courgettes, des poivrons, des aubergines, de la féta, des olives, soyons fous, 2 citrons » et être toujours créatifs en cuisine à partir des mêmes ingrédients. Pour une flemmarde comme moi qui déteste faire sa liste de course, mais déteste encore plus manger tout le temps la même chose c’est parfait !

Démonstration en règle !

Pour l’entrée, l’apéro, ou un dîner léger

Tarte tatin aux poivrons

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :