Archives d’Auteur: Rookie

Webserie : Board City

On peut se féliciter aujourd’hui de la diversité du choix proposé par les séries. Différents univers, différents personnages et pour les plus réalistes, on aime à reconnaître des situations qu’on a peut-être déjà connues, des personnalités auxquelles ont peut facilement s’identifier.

Dans le genre « gang de filles », on avait Sex and The City, et puis Girls qui ont enchanté certaine d’entres vous. Mais je ne me suis personnellement jamais reconnue dans la personnalité d’une Lena Dunham ou dans le mode de vie d’une Carrie. Et si le fangirling poussé et le débit fou de Mindy Kaling m’ont volontiers arraché des fous rires, il me manquait quelque chose.

Ce quelque chose, je l’ai trouvé dans Broad City.

Lire la suite

Playlist #3 : Branchez les guitares

Après deux sélection très portées sur la soul et le R’n’B, j’ai décidé de prendre un virage et de vous emmener dans les contrées lointaines du Rock’N’Roll. Alors branchez les guitares, moi j’accorde ma basse… 1,2,3,4 !

My Song 5 – HAIM ft. A$AP Ferg

HAIM est le trio rock féminin de l’année. Trois soeurs dans le vent venues apporter un souffle nouveau dans le rock californien. Si elles nous ont longtemps habitué à des mélodie rock, plus pop, elle s’associent cette fois-ci au rappeur A$AP Ferg. Pour ce détour exceptionnel, elles nous réservent des guitares plus saturées et une ambiance hip-hop.

Iron Sky – Paolo Nutini

On se souvient de Paolo Nutini, suppliant sa belle Jenny de ne pas le quitter parce qu’il n’avait que 18 ans… Aujourd’hui Paolo Nutini a pris de la bouteille et sa voix est de plus en plus exceptionnelle. Une puissance saisissante, que l’on retrouve dans ce live d’Iron Sky, extrait de son dernier album « Caustic Love » Lire la suite

A la découverte des webseries

L’addiction aux séries a un grand désavantage : elle est chronophage. Je vous vois commencer votre journée de travail après un marathon Breaking Bad, je vous vois sacrifier vos vacances à la découverte de The Wire ou Oz, je vous vois échapper à vos révisions pour un épisode de plus de Game Of Thrones. Si à la fin de chaque saison, vous vous retrouvez exténuée, vous jurant de ne plus tomber dans le piège de ces séries à succès, la websérie sera pour vous un bon compromis.

En effet YouTube et Daylimotion pullulent de séries plus courtes, plus « faites-maisons », mais avec des intrigues, des scénarios et des personnages très intéressants. Pour retrouver la passion des séries sans bouffer tous votre temps, Glory Box vous fait une petite sélection de ce qui se fait dans le monde des webséries.

Gigi Almost American

Dans cette webserie humoristique, suivez les aventures de Gigi, tout fraîchement débarqué aux Etats-Unis, qui essaie tant bien que mal d’améliorer son anglais et de trouver sa place dans son eldorado. Enchaînant les situations cocasses et improbables, Gigi finira inévitablement par vous arracher quelques sourires, si ce n’est de véritables fous rires.

Le Visiteur du Futur

Cette web-série française apparue il y a deux ans, n’a jamais cessé de s’améliorer. De ses débuts très homemade, jusqu’à la qualité professionnelle de sa dernière saison, la série de science fiction de François Descraques, mérite chacun de ses prix et tous l’enthousiasme de ses fans. Le Visiteur du Futur est héros venu influencer le destin apocalyptique de la Terre grâce, notamment, à Raph un jeune de notre époque, un peu looser. Plus bas, vous découvrirez la saison 2 de la webserie.

Meufisme

Cette websérie très court créée par Sophie Garric et Camille Ghanassia retranscrit de manière décomplexé leur vision de la vie des meuf en milieu urbain. Anecdotes, codes de survies et règles à suivre, le tout s’enchaîne avec humour. Qui sait, vous vous y reconnaîtrez peut-être un peu ?

Wish It Inc.

Cette websérie tout droit venu des Etats-Unis, nous raconte les aventures d’une mortelle qui rejoint l’agence supernaturelle de réalisation des vœux. Entre fées, elfes et génies, c’est ici l’humour corporate qui surplombe le ton de la comédie, qui se joue essentiellement entre les quatre murs de l’entreprise.


(les sous-titres sont disponibles)

PLAYLIST #2 : New R’n’B

Chaque mois, Glory Box, vous fera partager sa playlist du moment. Chaque mois, un thème différent et une sélection qui en offrira, nous l’espérons, pour tous les goûts. Pour cette playlist du mois de juillet, oublions les sonorité des tubes de l’été. De toute manière, il pleut… Et derrière nos vitres embuées, par ce mélange lourd de chaleur et d’humidité, on écoute un peu de R’n’B dans un genre renouvelé depuis quelques années par des artistes qui accentuent la soul de cette musique, la rendant encore plus aérienne et poétique.

Drowning – Banks

Notre première artiste nous vient de Los Angeles, et n’est pas vraiment media friendly. On n’en sait peu sur la belle qui s’est lentement dévoilée depuis ses débuts. Sa signature : voix chaude sur instru glacée. Un mélange toujours sensuel et hypnotique.

Lire la suite

Playlist #1 : Summer Jam

Chaque mois, Glory Box, vous fera partager sa playlist du moment. Chaque mois, un thème différent et une sélection qui en offrira, nous l’espérons, pour tous les goûts. Vous avez déjà toutes les cartes en main pour avoir une jolie peau cet été mais vous pavanez avec votre teint hâlé sur de la bonne musique c’est mieux ! Pour cette playlist du mois de juin, quoi de plus évidement qu’une sélection sur le thème de l’été et de sa musique si caractéristique (muy caliente). Ici une seule consigne : des titres entêtants, des rythmes que  l’on fredonnera partout, sans même s’en rendre compte et qui ne se dissiperont que l’hiver venu.

TINK ft. Jeremih « Don’t Tell Nobody »

Première sur la liste : TINK. Une très jeune rappeuse et chanteuse originaire de la ville Chicago. Actuellement en préparation d’un album avec Timbaland (rien que ça), la jeune artiste s’est déjà démarquée grâce à son sens de la mélodie catchy, son R’n’B « old school » et son débit affûté. Sur ce titre elle s’adjoint les services de Jeremih, pour un résultat qui ne quittera plus votre esprit.

Davido « Aye »

Le Nigérian Davido est un véritable faiseur de tube. On lui devra notamment Skelewu et Aye. Le dernier titre est une ballade rythmée, entêtante, qui vous donnera forcément envie de danser.

Lire la suite

Beyoncé’s season

Si vous n’étiez pas déjà au courant, nous sommes actuellement en pleine Beyoncé’s Season. Beyoncé est partout. Sur la couverture de votre magazine préférée, en interview exclusive, « chantant » à l’inauguration du deuxième mandat d’Obama, puis, seulement quelques jours après le scandale qui entoura la révélation de son playback, offrant un show épique à la mi-temps du Superbowl, et bientôt dans le monde entier avec une tournée qui hurle une seule chose, son nouveau nom à la ville : « Mrs. Carter ». Elle était aussi il y a une semaine, en prime time, sur la chaîne HBO. Au programme, un entretien avec la prêtresse Oprah Winfrey, suivi par un documentaire exclusif, fait par elle-même, sur elle-même.

thegentlewoman

Lire la suite

Trois séries pour des filles comme vous

En parcourant les présentations de séries prévues pour la rentrée, on découvre le plus souvent des redites de succès récents, comme si les meilleurs pitchs ne devaient plus se composer que de Sherlock Holmes anglais exilés à New-York, de Watson au féminin (coucou Lucy Liu), d’ersatz de Don Draper transposé dans des domaines aussi variés que l’aviation ou la mafia, ou des concepts encore plus datés ( une série qui reprend même le concept de « Trois hommes et un couffin » avec des ados en coloc…). Cyniquement, on s’imagine que le merveilleux boom des séries, cet avènement des scénarios, des personnages, et de la cinématographie pointue, arrive à sa fin. La fin d’une étape, d’innovation, de création, suivie, dans un cycle éternel, par un recyclage, toujours décevant.

Ou pas. Sur un thème qui conviendra parfaitement à Glory Box, voici une sélection  de trois séries, qui vous feront rire et pleurer, tournant autour de personnages féminins forts et touchant.

Girls : Quatre filles & La Ville (Encore?)

Lire la suite

Six films à voir cette année

Les vacances sont terminées : les choses sérieuses reprennent. Aussi bien dans vos salles de cours, dans vos bureaux que dans les salles obscures ! A l’affiche prochainement : plus d’un films passionnant. Pour vous aider dans vos choix, Glory Box en sélectionne cinq sur lesquels il serait dommage de faire l’impasse.

Gatsby Le Magnifique
: Troisième adaptation ciné du classique de la littérature américaine The Great Gatsby de Francis Scott Fitzgerald, par le réalisateur Baz Luhrmann est l’un des films les plus attendu de cette fin d’année. L’histoire d’un nouveau riche, au passé mystérieux, qui sait attirer dans son immense manoir une ambiance fastueuse et luxuriante, dans l’époque décadente des années 20… La bande-annonce nous fait découvrir un casting des plus évidents : Leonardo DiCaprio, qui reprend le rôle de Robert Redford, en Gatsby tout en fragilité et aux failles exacerbées, Carey Mulligan, qui passe après Mia Farrow, en Daisy gâtée et irritante et Tobey McGuire dans le discret mais très observateur rôle de Nick Carraway. Pourquoi y aller ? Baz Luhrmann, en troquant l’ambiance jazz des années folles contre le très hype « Church In the Wild » de The Throne (Jay-Z & Kanye West) et le titre (très approprié) de Jack White « Love is Blindness », livre une nouvelle adaptation, contemporaine et bouillonnante, de ce magnifique chef d’oeuvre !

Sortie : 6 février 2013

Lire la suite

The Fuck ?! Céline Dion

Personnellement, j’ai toujours beaucoup aimé Céline Dion. Et j’aime aussi Beyoncé. « Quel rapport ? » Eh bien tout : le travail acharné, la performance vocale et scénique ou encore l’influence d’un pygmalion/époux. Mais il y a bien deux domaines où l’une et l’autre ne se valent pas : la maternité et une certaine pré-disposition au statut d’icône de mode et de sex symbol.

Quand l’une se consacre entièrement à sa famille, laissant de côté sa carrière, l’autre est « strong enough to bare the children, then get back to business » (assez forte pour porter un enfant, puis reprendre les affaires)

Quand l’une fait la couverture des magazines, enchaîne les photoshoots et bien, l’autre, ne peut que tenter de l’imiter…

Lire la suite

The Dark Knight Rises

Pour voir The Dark Knight Rises, il faut se souvenir de toute l’histoire du Batman de Nolan. De la perte de ses parents, de son maître Ra’s Al Gul, à la tête de la Ligue des Ombres, organisation terroriste qui à travers les époques purge la société de ses vices, dans Batman Begins. Il faut se souvenir comment Bruce Wayne est devenu Batman, le prit qu’il lui en a coûté, qui ont été ses alliés, ce qui l’a mené à sa chute, à disparaître et à n’être plus pour la ville qu’il protège, qu’un paria criminel, à la fin de The Dark Knight.

The Dark Knight Rises : L’ascension du chevalier Noir.

Dernier volet  très attendu de la trilogie de Christopher Nolan, The Dark Knight Rises ne vous décevra pas. Emotion, action, tout est réunis dans un film épique long de 2 heures 44, qui jamais ne s’essoufle. Dans cet opus final, on retrouvera Bruce Wayne brisé par la perte de Rachel Dawes, mentalement et physiquement. Replié sur lui-même, ce n’est pas que le Batman qu’il a fait disparaître. Bien sûr, un nouvel ennemi le poussera hors de sa réclusion. Bane, ou un Tom Hardy au plus haut de sa forme, bien plus puissant que le Joker, et en certains points, bien plus proche de Bruce Wayne. Celui-ci fera s’abattre sur Gotham un orage, qui sous couvert d’un idéal, mènera la ville à sa perte dans la violence et la terreur. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :