Archives du blog

10 conseils contre le stress des exams

Ça y est, l’échéance arrive à grands pas et c’est maintenant que Monsieur Stress a décidé de sortir de sa tanière pour venir troubler votre période d’intenses (si si !) révisions. Mains moites, jambes flageolantes, difficultés à respirer, papillotement de la paupière, trou de mémoire, estomac noué, nausées… ces symptômes, vous les connaissez bien. Et pour cause, c’est le moment du bac et autres examens.

Que vous les enviez, les filles qui arrivent à l’examen complètement détendues et parfaitement prêtes à démarrer l’épreuve, avec une zénitude qui vous énerve. Pour éviter que vous provoquiez un crêpage de chignon en règle, voici deux trois conseils qui pourraient vous être utiles.

1. Réviser intelligemment

La première chose à se demander est : qu’est-ce qui vous stress ? Ne pas être à jour dans les connaissances ? Manquer de matière pour répondre aux questions ? Tomber sur un sujet que vous ne maitrisez pas ?  Stop ! Arrêtez de paniquer et dites-vous que vous n’êtes pas toute seule dans ce cas ! Malgré le plus grand sérieux et la meilleure volonté du monde, il est généralement impossible de tout boucler dans les temps. Alors pas la peine de se lancer dans d’ultimes révisions d’envergure, ni de gémir parce que « Mon Dieuuuuu pourquoi il y a cinquaannnnnnnnnte pages de socio ? Et trente-sept en histoire ?! Je déteste les profs, c’est nul ! ». Plutôt que de passer des heures à gémir, consacrer chaque jour une demi-heure à la lecture des cours anciens et une heure à celle des leçons récentes. Une prise de notes et des petits entraînements pratiques et le tour est joué ! Après quoi, vous aurez l’autorisation d’aller faire les magasins pour vous détendre les neurones.

2. Anticiper et maîtriser

Le stress se définit non seulement comme un état d’esprit mais encore comme le résultat de circonstances déroutantes. Il se manifeste dès lors que se produit un bouleversement dans les habitudes, donc pour un examen : lieux différents, horaires différents, visages différents… Ce serait plus simple de passer son bac dans son lit ! Pour éviter d’arriver la tête enfarinée et de découvrir que vous n’êtes pas au bon lycée, mieux vaut s’informer. Modalités et conditions des écrits ou oraux, attentes du jury, organisation des déplacements, faire la liste des papiers et du matériel nécessaires, récapituler les tâches à accomplir et SURTOUT de tirer bénéfice des erreurs commises aux concours blancs… Votre stylo bleu est tombé en panne sèche et vous n’en aviez pas prévu d’autre ? Prenez-en trois pour assurer le coup ! Vous aviez oublié votre carte d’identité ? Emportez votre passeport et votre carte dans votre sac !

3. Communiquer Lire la suite

La lutte contre le stress des exams

Les fleurs éclosent, l’été est presque là, les températures montent, on enterre les gants et les écharpes… malgré cette ambiance légère, le mois de juin annonce quelque chose de bien moins agréable: les examens (et rattrapages). Collégiennes, lycéennes, étudiantes, vous allez toutes y passer.

Le stress se manifeste différemment pour toutes, et cela reste toujours très glamour: mains moites, nausées, vomissements, diarrhées, maux de ventre, maux de tête, hypertension, taticardie, insomnies, dépression…

Rassurez-vous, il y a d’autres remèdes que les yaourts Activia. Moi-même étant une grande stressée, j’ai décidé de mener une investigation sur les moyens de combattre le stress.

Les traitements médicamenteux

Je n’aime pas trop ça mais après une visite chez le médecin, c’est généralement vers cette voix que vous allez être dirigée. Il existe les fameux anxiolytiques qui à la longue créent un effet d’accoutumance et de dépendance, les benzodiazépines (atchoum). Ils sont efficaces car assez puissants: très rapidement vous allez vous sentir moins angoissée, mais cette sensation risque vite d’être suivie par une très grande fatigue. En effet, les anxiolytiques sont également prescrits pour les personnes ayant des troubles du sommeil. A éviter en conditions d’examens, ce serait dommage que vous dérangiez vos camarades en ronflant grassement et en laissant en prime une belle auréole de bave sur votre copie. De plus, ils ont souvent des noms un peu barbares qui ne donnent franchement pas envie d’en parler entre copines: Tranxene, Valium, Lexomil, Rivotril, Xanax…

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :