Archives du blog

J’irai dormir chez vous: Brest.

Alright, une de nos glory-boxeuses chéries, a bien voulu jouer les guides quelques instants pour me parler d’une ville où elle a vécu et qu’elle semble apprécier encore aujourd’hui: Brest. Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir sa vision de la ville bretonne.

– Brièvement comme décrirais-tu Brest ?
Brest c’est la dernière ville avant l’Amérique. A l’Ouest, tout a l’Ouest, au bout de la Bretagne. Brest, c’est 142 000 brestois qui sont fiers de l’être. On dit souvent qu’il n’y a que les Brestois qui aiment leur ville, car ici, on est avant tout Brestois, avant d’être breton. Et on la défend notre ville, quand tous les autres la critiquent. Oui, Brest c’est moche, oui a Brest tout est gris : son ciel, ses façades, le teint de ses habitants. Oui Brest c’est des montées, des descentes, des ponts, des rives, un centre ville qui fait 2 rues, mais 2 rues de 3 kilomètres de long chacune. Mais Brest, ce n’est pas que ça, c’est aussi des plages, des parcs, des centres commerciaux, un club de foot, des bars et des boites. Brest est une ville sur laquelle on peut poser chaque jour, selon notre humeur, un nouveau regard. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :