Archives du blog

Tree of life, palme d’or du sommeil

Terrence Malick et ses 4 films en 40 ans comme autant de monuments cinématographiques qui ont fait de lui une légende vivante, voyait sans doute en Tree of Life l’apogée de son génie, le summum de sa poésie, l’oeuvre d’une vie, en somme. J’y allais quant à moi, forte de mon excellent souvenir de La Ligne Rouge, dans une confiance totale face au casting parfait (Malick – Brad Pitt – Sean Penn : que demande le peuple ?), ragaillardie par rien de moins qu’une palme d’or fraîchement desservie, je m’attendais par conséquent à ressortir en larmes de la salle, ébranlée par l’incroyable expérience que je viendrais de vivre.

C’était sans compter le travers de tout réalisateur qui se respecte, l’écueil du cinéaste, le cancer du cinématographe : la branlette.

Et autant vous dire que sur ce coup là, Malick n’y est pas allé de main morte. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :