Archives du blog

Ahoy !

Issue de la marine française, contrairement au « pantalon à point » ou à la vareuse, qui rencontreront moins de succès, la marinière (ou tricot rayé) est devenue un basique, extraordinairement adopté à partir des années 50 – par Picasso, BB, Jean Seberg ou Prévert, au point qu’elle signale à peine son illustre épopée : du sac du matelot au café du coin, elle fait à présent partie du paysage. Paletot et caban, avec leur ligne épurée et graphique, survivront également, dans une moindre mesure, dans le civil.

On doit cette popularité pour l’accoutrement du marin à un formidable concours de circonstances : engouement pour la baignade, suite aux politiques hygiénistes vantant les mérites de la promenade au grand air et de l’exercice (puis quelques années plus tard grâce à l’instauration des congés payés), exaltation des fiertés nationales à la Belle Epoque, émancipation des femmes à l’orée du 20ème siècle enfin, naturellement, intemporel désir de prendre le large.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :