Archives du blog

Le guide complet de l’hôtesse d’accueil

Que l’on soit étudiante avec du temps libre, qu’au contraire on ait lâché ses études le temps de décider ce que l’on veut faire de sa vie, que l’on soit artiste en devenir ou en freelance avec le besoin d’arrondir certaines fins de mois, il arrive toujours un moment où on ne cracherait pas sur un « petit boulot ». Et quel meilleur plan qu’hôtesse d’accueil en interim ?

Le plus important : la paye !

Mise à part les petits boulots exercés nu ou presque ( mannequin lingerie, modèle nu pour les beaux arts, gogo danseuse, strip teaseuse, actrice porno… j’arrête), vous ne trouverez pas beaucoup de petits boulots mieux payés. Avec jusqu’à 13 euros net de l’heure, une journée de travail pourra vous rapporter jusqu’à 100 euros (vous pourrez aussi avoir des primes, des tickets restaurants, le transport remboursé, etc). Si la paye horaire est si alléchante, c’est évidemment à cause des inconvénients de l’interim : il faut se rendre disponible, on ne sait jamais quand on travaillera et on a, surtout, aucune garantie de travailler aussi souvent qu’on le souhaiterait. Bon à savoir : il faut accorder ses violons le plus possible avec notre bookeuse : lui communiquer tous les horaires auxquels on ne sera pas disponible, ne pas hésiter à appeler juste pour dire qu’à cette date là, on travaille autre part, on a un cours, un enterrement, piscine, un examen gynécologique… Ainsi notre bookeuse nous proposera des missions qui nous conviendront, plus on lui répondra « oui », plus elle nous proposera de missions, et plus les missions seront menées avec succès, plus elle vous enverra sur des sites dits « de prestige », avec une paye qui gagnera, elle aussi, en prestige. Et pour quelle charge de travail ! Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :