Archives du blog

La femme de chambre au cinéma

Récemment, elle a défrayé la chronique avec l’affaire DSK, mais la femme de chambre n’a pas attendu le scandale du Sofitel pour faire parler d’elle dans la littérature et au cinéma. En théorie, la domestique, la perle, comme le veut l’expression consacrée, devrait savoir se fondre dans le paysage, se rendre aussi banale, triviale même que les meubles qu’elle époussette, mais en pratique, la femme de chambre, qu’elle fasse ou non convenablement la tâche qui lui est assignée, n’est finalement jamais aussi discrète que ses maîtres le souhaiteraient. Fine observatrice, elle bénéficie toujours d’un poste de choix pour tout savoir de ses maîtres, exhacerber leurs vertus, mais surtout leurs vices…

Lire la suite

DSK : sexe, politique et média

On le prédisait « THE socialist » pour les élections de 2012  à grands coups de dossiers spéciaux dans la presse ; il est désormais THE big problem pour les éléphants roses, merci de faire un triomphe à Dominique Strauss Kahn, DSK pour les intimes. Enfin intimes… Entre Tristane Banon, Piroska Nagy (mais si vous savez, cette économiste hongroise au FMI en 2008. Comment ça, ça vous parle pas ?) et Ophelia, la notion d’intimité ne semble pas beaucoup parler à DSK. Enfin passons et venons-en aux faits : dans une chambre d’un Sofitel à New-York, Dominique Strauss-Kahn, alors patron du Fonds Monétaire International aurait agressé sexuellement une femme de chambre.

Fini Fukushima, rien à branler du Yémen ou des concombres tueurs : DSK est là. Et même si le scénario n’est pas très palpitant – remarquez, The Tree of Life a bien été récompensé par la Palme d’Or hein – ça fait parler. Un peu comme les Martine, mais en version non censurée pour adultes en somme. C’est toujours la même chose, mais on ne s’en lasse pas. On connaissait DSK grand séducteur, DSK coureur, DSK « le chimpanzé en rut », DSK peloteur de journalistes, voici maintenant le nouvel opus : DSK le violeur présumé. Remarquez que la progression n’est pas très flatteuse. Passer du souverain couronné par les médias au « violeur-de-femme-de-ménage-pauvre-travailleuse-africaine-de-surcroit-c’est-un-scandale-quel-salaud-va-crever- ! », c’est pas très royal ça…

« Oh les filles oh les filles… Elles me rendent marteau ! »
Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :