Archives du blog

Être un homme amoureux dans les années 40.

Quand on est enfant on regarde son père comme un papa, mais l’on oublie souvent qu’il est également un mari, un amoureux. C’est pour cela que, pour la fête des pères, j’ai choisi d’honorer un papa qui n’était pas le mien, mais celui de la mère de mon père.
Il s’appelait Emile, il est né le 24 Novembre 1914 dans le 87, et avant de partir en guerre en 1940, il est tombé sous le charme de mon arrière grand-mère, la personne la plus importante de ma vie d’enfant.em.photo

Lire la suite

Les belles images #3 – love, love, love

De l’amour en pagaille pour fêter la saint Valentin! Comme d’habitude, retrouvez les photographes en cliquant sur vos images favorites.

Lire la suite

American Translation: si j’avais pu j’aurais bien voulu !

Repéré depuis quelques semaines parmi les films à l’affiche prochainement, je me faisais un petit plaisir de poser cours et stabilos et d’aller visser mes fesses sur un autre fauteuil que celui du lycée pour deux heures de détente devant American translation. C’était sans compter sur ma malchance habituelle: je me suis rendue compte que les cinémas de mon quartier ne proposent pas ce film. Grosse panique « je fais quoiii ? » puis une idée m’a été soufflée – d’ailleurs merci ! – pourquoi ne pas parler de ce qui m’a donné l’envie de voir ce film ? Sont-ce les décors ? Les acteurs ? Le synopsis ? Des réductions sur les pop-corns? Eh bien, parlons-en !

Le choix d’un film

Je l’avoue, l’esthétique influence mon choix de film: de beaux acteurs, une belle affiche, une bonne bande-son (si j’ai eu l’occasion de voir la bande-annonce) ou encore le traitement de l’image. De plus, à part quand James Dean est à l’affiche, je porte un regard sur le synopsis. Ah, Orlando Bloom joue un jeune homme amoureux de deux femmes aussi belles l’une que l’autre et partage l’affiche avec Fergie et Britney ? Waouh trop bien ! Mais bon, il faut avouer que de beaux acteurs motivent peut être plus à voir une daube assurée qu’un film d’auteur avec des acteurs aussi inconnus que vous et moi.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :