J’irai dormir chez vous : Marseille !

Aujourd’hui direction le sud et plus précisément à Marseille en compagnie d’Adrénaline qui a bien voulu répondre à nos questions et partager ses propres photos. Pour se mettre dans l’ambiance, on commence en musique, c’est parti :

 

Brièvement comme décrirais-tu Marseille ?
Très brièvement, Marseille est une ville chaleureuse, ensoleillée, où il fait bon vivre été comme hiver.  Marseille, c’est une ville, accueillante, colorée et sans chichis, où s’il n’y a rien à faire, c’est toujours l’heure de l’apéro quelque part. La mer nous borde d’un côté, les collines de l’autre, ce qui me ferait presque oublier que j’habite une si grande ville.
Ici, on a notre accent qui chante (parfois un peu trop fort), nos expressions, notre équipe de foot et nos cagoles, mais on a aussi le Pastis, la pétanque, la plage et les cigales. Et surtout, on a le soleil.

Peux-tu me parler d’un lieu (place, parc, café, rue…) qui te rappelle un bon moment de ton enfance ?
Quand j’étais petite, le week-end ma famille m’emmenait souvent au parc Borély. C’est un très grand parc, avec un jardin à la française, une roseraie, un espace d’eau, des espaces de jeux avec des manèges, des canards, des poules, des oies, des cygnes… Parfois on allait donner du pain aux canards, d’autres fois faire un tour de barque sur l’espace d’eau, parfois nous louions une Rosalie pour pédaler dans les immenses sentiers du parc, ou tout simplement nous posions un drap dans les étendues d’herbe le temps d’un pic-nique.

Maintenant cite-nous le nom d’un lieu où tu aimes aller avec ta famille.
J’ai pas trop tendance à faire beaucoup de sorties avec ma famille dans Marseille, mais parfois il nous arrive avec ma mère et ma grand-mère d’aller manger une part de tarte aux fraises dans le centre Bourse avant de faire un peu de shopping dans le centre commercial. Sinon on aime bien essayer de nouveaux restaurants.
Quand j’étais petite (et que mes grands-parents avaient encore les jambes solides), on aimait beaucoup se balader au bord de la mer vers l’escale.

Un lieu où tu aimes retrouver tes amis ? En quelles occasions ?

Sans aucune hésitation, le cours Julien et alentours (la Plaine, Notre Dame du Mont). C’est LE quartier vivant de Marseille. Vous y trouverez des dizaines de bars et petits restaurants bien sympathiques, des boutiques de créateurs, des librairies d’occasion… le tout entouré de murs recouverts de superbes graffs. Dès qu’il fait bon, vous pourrez vous asseoir au bord de la « fontaine » et lézarder au soleil en regarder les gens du coin faire du jonglage ou bien de la musique, le soir il y a plein de petites salles qui proposent bon nombre de concerts d’artistes de chez nous pour pas grand chose. En bref, quelle que soit l’occasion, il y a toujours quelque chose à faire au Cours Ju’, surtout que de nombreuses manifestations s’y déroulent tout au long de l’année : marché des créateurs, marché au plantes, fête du plateau, guinguette, grand charivari… L’endroit idéal pour fuir la routine oppressante du quotidien. Et le cours est piéton.

Un lieu où tu aimes aller seule ?
La basilique de Notre Dame de la Garde, mais ça c’est le nom pour que les touristes comprennent, parce qu’ici, on l’appelle tous la « Bonne Mère ». Et la Bonne Mère, elle est sacrée dans le cœur des Marseillais, qu’ils soient chrétiens ou pas ! Impossible de la rater lorsqu’on est à Marseille, elle nous domine du haut de sa colline, avec sa vierge faite d’or qui protège nos marins et nous observe tous. Si je trouve la basilique en elle-même très jolie, et que j’apprécie particulièrement les petits bateaux suspendus dans tout son long, c’est surtout pour la vue du haut de la colline où elle se trouve que j’aime m’y rendre, et attendre que le soleil se couche derrière les îles du Frioul. C’est terriblement beau et apaisant.


Coucher de soleil sur les îles du Frioul.

Si tu devais me faire visiter Marseille, qu’est-ce que tu voudrais me faire découvrir ?

La premier jour, je te présenterai Marseille, la citadine. Le matin, nous ferions le trajet de la corniche, ce long boulevard qui longe la côte, et donc la mer. Puis nous descendrions sur le port, voilà, ça y est, tu l’as vu, le fameux Vieux Port, maintenant passons à autre chose car ce n’est pas l’endroit que j’affectionne le plus – trop de restos dégueulasses, trop de bars hors de prix, de boîtes de nuits pour étudiants qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, trop d’attrapes touristes. Avant de te traîner ailleurs, je te montrerais quand même les monuments qui entourent notre célèbre Vieux Port : le fort Saint Jean, le fort Saint Nicolas, le palais du Pharo, et le Mucem, tout récent musée qui prend des teintes de lumières bleutées sur l’eau à la nuit tombée. Puis nous irions dans la quartier du Panier, quartier atypique et plus ancienne partie de Marseille. Nous déambulerons dans ses allées piétonnes et je te montrerais mes adresses secrètes dans ce quartier : le meilleur japonais traditionnel de Marseille, une super chocolaterie, quelques ateliers / boutiques d’artistes, et un glacier absolument génial sur une petite place qui donne sur un escalier avec vue sur le port et la Bonne Mère. Une fois nos estomac plein, nous pourrions si tu es motivée faire un saut au musée de la Vieille Charité qui abrite des collections d’Arts Africains, Amérindiens et Océaniens, puis nous repartirions, je te montrerais la cathédrale de la Major, à deux pas du Panier. Je t’emmènerais ensuite dans mon quartier de prédilection, le Cours Julien, et selon tes envies, nous pourrions aller faire du shopping dans une des boutiques de créateurs de bijoux, de vêtements et d’accessoires, nous perdre entre friperies et librairies d’occasion ou tout simplement, comme il est si agréable de faire à Marseille, nous nous poserions simplement au soleil, autours d’une boisson bien fraîche. Le soir, on resterait boire des verres, et on se trouverait une salle qui passe de la musique sympa pour se remuer.
Le lendemain, on se lèverait suffisamment tôt pour prévoir un chouette pic-nique et je t’emmènerais dans le parc national des calanques, tu choisirais si tu préfères aller à Sugiton, à Sormiou, à Morgiou ou à Marseilleveyre (ou une autre calanque, au risque de me perdre en chemin!), et je te montrerais les petits trésors de la nature qui entourent Marseille. Eau turquoise, rochers qui se découpent en petites criques, air frais et quelques parcelles de fraîcheur à l’ombre des pins. Et le soir, nous monterions à Notre Dame de la Garde pour regarder le coucher du soleil sur la ville.


Vue sur le port et les docks.

Un événement que tu attends chaque année avec impatience à Marseille ?
La fête du plateau et la fête du Panier, des fêtes de quartiers qui s’apparentent un peu à la fête de la musique, des petits stands sont improvisés sur des tréteaux par les habitants du quartiers, on y vend des cocktails et sandwichs, et on danse dans la rue. Et y’a moyen d’y trouver les DJ’s du Soleil, les gars du Massilia Sound System, faire des concerts gratuits pour faire « bouléguer » les Marseillais comme ils disent. Et offrir des tournées de pastis.

La plus belle vue de la ville ou ses alentours ?
La vue de l’esplanade de la Bonne Mère, qui domine tout Marseille, une vue panoramique à 360 degrés.

Un dernier petit mot ?
Allez viens voir ma jolie ville de fadas où on craint dégun et on fout le oai partout !

Une réaction ? Un commentaire ? C’est par ici !!!

Publié le 26 avril 2015, dans J'irai dormir..., Vis ma vie, Voyages, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :