Sport #3 – Pourquoi je cours ?

Pour certains, le sport ne fait pas parti de leur vie. Pour certains, courir est un sport ennuyeux. Pour moi, c’est ce qui me manquait pour me donner un grand coup de pied au derrière et arrêter de me morfondre sur mon physique ingrat, mon allure mollassonne et ce dégout grandissant que j’avais pour ma personne. Comment j’en suis arrivée à chausser avec plaisir mes baskets et aller courir par tous les temps et à toute heure me demanderez vous ?

issue de la campagne Nike pour les Lunarglide 6

Après avoir arrêté totalement le sport pendant un an sans faire attention à mon alimentation j’ai perdu énormément en endurance et en musculation et gagné quelques bons kilos. En un an j’étais aussi molle et inactive qu’une limace.

Pour résumer: une image de moi au plus bas et un corps disgracieux au possible.

En mai 2013 j’ai chaussé mes baskets parce que ma mère et ma soeur me tannaient pour courir avec elles. Au bout de 20 minutes j’étais en nage, au bord de la crise d’asthme, des poing de côté PARTOUT et la rage au ventre de voir que j’avais perdu toute once de mon âme sportive d’autrefois. C’est simple, sur ma durée de course j’ai vraiment eu les 75 pensées du coureur. Il était hors de question que cela reste en l’état et j’ai continué à courir, certes lentement et peu de temps à chaque fois, mais je tenais bon. Je me forçais, toujours soutenue par ma mère notamment – qui s’était mise à la course depuis déjà quelques années. Fin juin ma mère nous inscrit toutes les trois à une course de 5km. Il faut savoir que je n’ai jamais eu l’esprit de compétition, du moins pas avec les autres. Je veux toujours me surpasser mais je ne me compare jamais aux autres, ça me ferait trop de mal (mouahaha). La course officielle approche. Le jour-J je garde l’allure imposée par ma mère. On finit en 30 minutes. Un mois après avoir repris une activité physique c’est un temps qui me convient. Petit à petit l’envie de faire mieux, de faire plus me gagne et je continue à courir.

En septembre durant un bref séjour à l’hôpital je perds les six kilos accumulés durant l’année scolaire qui venait de passer. C’est le « coup de pouce » qui me motive à ne surtout pas reprendre ces kilos qui me complexaient énormément. Avec six kilos en moins la reprise du sport est moins difficile et je prends plus de plaisir à courir.

Durant mes entrainements (oui oui je parle d’entraînements, qu’est-ce qu’il y a ?)  j’augmente petit à petit les distances à parcourir. Il m’a fallut six mois après avoir enfilée pour la première fois mes running pour trouver un rythme de sorties hebdomadaires et ressentir le besoin de courir (Je me suis étouffée en relisant ça). En janvier je commence enfin à être régulière, ne plus avoir besoin que l’on me traine dehors pour aller courir. Contre toute attente, courir dans le froid ne me démotive pas. Au fur et à mesure des sorties je me rends compte que j’y éprouve du plaisir, que je progresse et que je n’ai même plus besoin de me concentrer sur ma respiration ! Ca y est, les premiers mois difficiles de la remise en forme sont passés, place au dépassement de soi, aux nouveaux défis à relever ! Toujours accompagnée de ma mère et ma soeur je participe à un nouveau 5 km durant l’hiver, que je termine en 27 minutes.

A la fin de l’hiver je commence à me préparer à courir 10 km en course. Je commence donc par atteindre cette distance durant mes entraînements et à étudier ma vitesse de fond pour connaitre mon temps à l’entraînement. Petit à petit je travaille sur ma vitesse en enchainant les entrainements de fractionnés (kessako ?). Parallèlement je commence à courir plus souvent: tous les deux jours. Je pense que les beaux jours arrivant et le stress de mes examens sont deux éléments clés dans cette augmentation des entraînements. J’ai également commencé le renforcement musculaire pour « booster » mes performances et faire du sport dans son ensemble.

© Anne & Dubndidu (lien vers l’article – clic sur image)

Un an après ma première course officielle me voilà de nouveau sur la ligne de départ pour la même course mais cette fois-ci pour les 10 km. Mon objectif était de courir en moins d’une heure. Objectif atteint: 58 min. Je sais que je suis encore loin de faire des temps incroyables mais j’aime ce sentiment de toujours pouvoir faire mieux et surtout d’en être capable ! Ce sentiment de n’être jamais arrivée au maximum de mes capacités me motive à continuer et à me surpasser à chaque fois.

A l’heure actuelle je me prépare pour un nouveau 10 km que j’aimerai courir en 55 minutes. A confirmer le jour-J !

Donc quand on me demande pourquoi je cours, c’est vrai que la réponse est difficile.

Elle ne vient pas instinctivement. Je pense que ça me permet de m’accepter telle que je suis, d’accepter mon corps et de modifier l’image que j’en avais. Prendre conscience avec ce corps que je dénigre tant je suis capable d’accomplissements sportifs, que c’est une machine qui ne demande qu’à être mise en marche. Je n’ai jamais eu confiance en moi, ni aimé mon corps. Le sport m’aide beaucoup, au quotidien, à m’apprécier. De plus, quand on commence à avoir une routine sportive conséquente notre corps nécessite d’être choyé – pour certaines c’est déjà le cas; pour moi absolument pas ! Le sport m’a appris à écouter mon corps, à l’observer et à savoir le dorloter pour qu’il soit toujours d’attaque quand je lui demande d’exploser mon chrono ;).

Dans la course il y a ce sentiment de liberté et de légèreté… Encore plus quand on court au plus proche de la nature.

Je ne vais pas vous mentir, si j’ai commencé à courir c’est pour une grande partie, grâce à ma mère qui m’a beaucoup forcé à bouger. Je l’ai accompagnée dans beaucoup de ses entrainements en trainant des pieds avant d’y éprouver de la satisfaction et l’envie de courir même non-accompagnée ! Il m’a fallut longtemps pour être régulière, pour ne plus souffrir avant et après mes sorties, mais pour ma part ça vaut le coup. Et puis… pour les fashionistas (moi moi MOI), le petit plus est le dressing sport qui s’ouvre à nous. Ca tombe bien, la mode est au sportwear !

Mais ce que je trouve génial dans la course, c’est également cette communauté qui s’ouvre à toi, la nouvelle coureuse du dimanche qui cherche à se motiver pour chauffer ses baskets. Des blogs de filles qui ont commencé aussi par cracher leurs poumons et maintenant courent des semi-marathons, des instagramm motivants, des événements sportifs funny comme la Color Run ou les énervements Nike…  On court seul, on court pour des raisons différentes mais on a un objectif commun: se dépasser et se sentir fier.

Il y a toujours des jours où je traine des pieds pour aller courir mais la satisfaction est toujours là, et une fois les premières notes de ma playlist amorcées j’ai presque le sourire aux lèvres ! D’ailleurs je file, mes baskets me font de l’oeil (en plus elles sont jaune fluo, c’est trop cool !).

allez, on se retrouve dans 10 km ?

À propos de Sunsh

Soignante à plein-temps, brunch-addict, coureuse des montagnes de l'après-midi, fétarde de la nuit et globetrotteuse continuellement.

Publié le 10 septembre 2014, dans Beauty Queen, Day By Day, Sport, Vis ma vie, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. Tu m’as vraiment donné envie de mettre des basket, mais c’est minuit alors non lol Je pense que je relirai souvent ton article, pour me motiver!!! Ça fais deux ans que j’ai pas fais de sport 😱ce serait vraiment temps…

    J'aime

  2. Secretlyshecries

    Super ton article !
    J’étais aussi une grosse flemmarde et depuis une bonne année j’ai besoin de faire du sport, ça fait un bien fou. Et c’est comme une vraie thérapie (pour moi en tout cas) : ça me vide énormément la tête, et ça me dépense. J’aurais du mal à m’en passer.
    Par contre je n’arrive pas vraiment à être régulière pour la course… Je me lasse très vite (pour ça que j’aime bien le fitness par exemple, le changement d’exercice permet de ne pas me lasser !), et du coup je m’ennuie… Comment fais tu pour ne pas voir le temps passer ? Tu écoutes de la musique ?
    C’est vraiment con parce que je suis pas une merde non plus je fais 35min pour 5km à peu près, je sens que je pourrai tenir un ou 2 km de plus mais je m’ennuie alors je continue jamais.. Et du coup je suis pas hyper motivée pour recommencer x)

    J'aime

    • J’écoute de la musique (que je change souvent et en fonction de mon objectif de distance -par exemple pour 10km j’ai des musiques hyper entraînantes a partir de 40 min de course pour rester motivée !), je change mes parcours régulièrement et puis surtout… C’est le moment ou je pense à ma journée, à ce que je dois faire en rentrant, a mes cours… Bref, toutes ces pensées que je n’ai pas le temps d’avoir quand je suis occupée physiquement et mentalement 🙂

      J'aime

  3. La magie du sport et des endorphines ! Ravie d’avoir pu mettre par écrit des pensées partagées par plusieurs 😉

    J'aime

  4. Sunsh, je te remercie pour ce post. Tu retranscris non pas que ta pensée mais aussi la mienne ! Le jour où j’ai commencé le sport il y’a un an, jamais j’aurai cru courir un jour… En avril, j’ai mis mes baskets pour courir pour la première fois, je me suis lancée le défi fou de faire les 10km de la braderie et Lille et j’ai quasiment atteint mon objectif. Depuis, si je ne cours pas, je ne me sens pas bien… Et plus généralement, le sport m’aide à trouver confiance en moi, je veux toujours faire mieux et alors que je n’avais pas du tout l’esprit de compétition avant, j’ai tendance à vouloir me surpasser pour dépasser les autres mais aussi pour toujours pousser mes limites. Prochain grand objectif : un semi-marathon ou un petit trail… 🙂

    J'aime

  1. Pingback: 10 trucs pour affronter la rentrée | GloryBox

  2. Pingback: Playlist du mois #4: Summer playlist | GloryBox

  3. Pingback: Sélection shopping : les chaussures ! | GloryBox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :