Etudiante à Monaco: petit tour d’horizon

 Sandra fait ses études à Monaco et pour faire halte aux préjugés sur cette principauté dans l’Hexagone, elle a accepté de nous parler de sa vie estudiantine et de son expérience là-bas. « Pour mon master j’ai choisi Monaco, petit pays de 2km2 enclavé entre Nice et l’Italie, très connu pour son attrait touristique, ses belles voitures et ses grandes fortunes ! »

Monaco-France
Concernant le choix de partir à Monaco poursuivre ses études Sandra nous avoue que c’était un choix qui s’est vite présenté à elle quand elle a réfléchi à la poursuite de ses études puisqu’elle cherchait « un master qui me permette de parler anglais au quotidien, qui soit spécialisé et qui soit situé dans un environnement dynamique pas trop loin de chez moi! Rien que ca ! L’équation m’a rapidement amené a postuler dans l’université internationale de Monaco en Master en management de l’hôtellerie et l’évènementiel de Luxe. J’ai tout de suite pensé que Monaco pourrait être une belle expérience avec de belles opportunités ! »
Monaco est une ville à part, en France certes, mais où la vie y est bien différente. On a d’ailleurs souvent des préjugés et des idées préconçues sur cette principauté. « Avant d’emménager j’avais de grosses appréhensions: sur la population, leur personnalité… Est-ce qu’ils allaient être ouverts ? ou est-ce qu’ils étaient vénaux, superficiels, égocentriques, manipulateurs, et autre adjectifs assez désagréables qu’on associe a ces milieux ? Cependant j’avais eu de bons échos de personnes ayant vécues en principauté, alors j’ai préféré partir positive ! J’avais également très peur de la (très) petite superficie du pays et d’être lassée en six mois. »

Mais partie positive quant à la vie et l’état d’esprit là-bas Sandra explique qu’elle a « été très surprise des les premiers jours. A l’université tout le monde était gentil et ouvert – le coté international jouant beaucoup -, Aucun de nous n’avait de famille ou proches sur place, et d’une manière générale les monégasques se montraient très accueillants et très serviables. Les professionnels et « pionners » de Monaco nous ont tout de suite fait une place dans leur environnement, très heureux de l’évolution de la petite université monégasque et impatients d’avoir un poulain a qui transmettre leurs expériences… parce que, oui, si il y a bien une chose vraie a Monaco c’est que les gens ont un égo ENORME. Ils adorent parler de leurs parcours, de leurs méthodes et de leur vie. Les gens sont fiers et ils sont beaucoup dans la mise en avant de soi mais ils sont également très généreux et très a l’écoute. Ils sont très accessibles et fonctionnent beaucoup au feeling. Tout le monde a sa chance de réussir peut importe l’origine ! »

Bon, Monaco est bien connu pour être constamment en fête. Et Sandra acquiesce sans hésiter !

« Monaco c’est bien sûr aussi… des évènements ! Beaucoup, beaucoup d’évènements, ca ne s’arrête jamais.

Depuis que j’habite ici je n’ai vu que très peu de fois le port « nu » puisqu’il est constamment caché par les infrastructures les unes après les autres. Il y en a pour tous les goûts, entre autres le Jumping, Le Mics, le Yacht show, la fête foraine, le Rolex Master et le Grand Prix F1 – le plus important. Le Grand Prix c’est l’événement principal puisqu’a lui seul il s’étale sur deux mois et demi, il faut 6 semaines pour monter le circuit et les infrastructures et 4 semaines pour les enlever ! Ces évènements amènent une clientèle internationale, il y a un mix culturel énorme. Les weekends tout ce petit monde se retrouve pour faire la fête, c’est une ambiance unique ! Malheureusement Monaco reste un lieu de passage, la population résidente est seulement de 30,000 habitants et elle peut atteindre 200,000 personnes pour le weekend du grand Prix par exemple ! « 

monaco-casino1

Cependant Sandra met en garde sur le risque de se laisser embarquer dans cet état d’esprit festif lorsque l’on est étudiant et qu’une part de notre vie quotidienne est sur les bancs des amphis, un stylo à la main à 8 heures du matin et non une coupe de champagne à 2 heures du matin. »Il faut être bien organisé pour pouvoir tout suivre ! En effet quand on étudie a Monaco c’est bien évidement dans la perspective d’y travailler au moins quelques années. Chaque événement est une opportunité pour rencontrer des professionnels, se faire un réseau ou même gagner de l’expérience. Il faut donc concilier le travail de l’université et les opportunités extérieures ! Mais l’université dans laquelle je suis a parfaitement compris les enjeux, tous les projets sont en lien avec des entreprises monégasques (hotels, yacht club, restaurant, galeries d’arts, etc) et ils nous donnent l’opportunité de travailler en tant que bénévole a chaque évènement ! On a aussi la chance de rencontrer durant des visites ou de simple conférences /meetings des professionnels de la principauté. La difficulté est juste de ne pas se laisser (trop) distraire par la plage, les activités extérieures et les soirées monégasques pour mener nos études à bien ! »

Donc, à retenir: on fait la fête oui, mais la fête UTILE. Chaque sortie a son lot d’occasions et d’opportunités pour s’intégrer dans le milieu et agrandir son réseau.

Ok, c’est bien beau de faire la fête tout le temps mais en tant qu’étudiant on a quand même un budget assez restreint alors comment fait-on pour suivre tous ces fêtards ? « La vie étudiante a Monaco c’est, pour moi, le compris parfait ! Pour une dernière année de master en tout cas.
L’endroit est rêvé: il fait beau, il y a la mer et les gens y sont sympathiques. Il y a de nouvelles opportunités tous les jours, le pays n’a pas de difficulté économique, le marché est dynamique, il y a aucune criminalité et on peut avoir sa chance sur l’instant ! Le seul bémol: c’est la moyenne d’âge, bien plus âgée que dans les villes étudiantes (30-35 ans pour la population la plus jeune) et éventuellement les prix des boutiques, les restaurants et bars sont accessibles bien qu’un peu plus chers qu’en France, mais pour s’habiller et se fournir en meubles c’est impensable a Monaco. Heureusement, Nice n’est pas très loin ! 

En effet, contrairement a ce qu’on croit la vie ici n’est pas si chère. Il est parfaitement possible pour un étudiant de s’en sortir avec le même budget qu’a Paris par exemple. Le challenge concerne seulement les extras : les soirées privées, les restaurants selects, les boites de nuits, etc mais il ne tient qu’à soi (et son réseau !) de trouver les combines pour se faire inviter, comme je l’ai dit les monégasques sont très généreux et il est pas rare de se faire inviter a des soirées dont l’entrée se compte en plusieurs centaines d’euros, de se voir offrir des places privilégiés aux évènements de la principauté, des tables en boite de nuit ou des offres spéciales dans des restaurants d’exceptions ! »

En résumé: une vie toute à fait possible même si nous ne sommes pas le prince de Bel Air, il faut juste apprécier faire la fête avec des personnes plus âgées et donc des soirées plus classes que celles au Café Populaire où le caisson de whisky est à 10 euros le mardi. (BLAGUE)

À propos de Sunsh

Soignante à plein-temps, brunch-addict, coureuse des montagnes de l'après-midi, fétarde de la nuit et globetrotteuse continuellement.

Publié le 8 juillet 2014, dans Être une gloryboxeuse, Day By Day, Vis ma vie, Voyages, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Article très intéressant!! Justement je me suis toujours demandée quand j’ai commencé à lire Sandra par rapport à sa vie à Monaco comment on vivait là bas tout en étant étudiante. C’est en effet beaucoup plus classe et sécurisé qu’à la fac près de la gare st Charles à Marseille. Par contre pour y avoir été il faut se méfier quand même des trucs à touristes qui te font le kebab à 6euros!! Mais sinon effectivement ça donne envie!! Je pense que je ferais d’ailleurs peut être un de mes voeux quand j’aurai le CAPES dans les alpes maritimes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :