La cuisine de Mamé #1 : Le temps des confitures.

Eeeeeet gai rossignol, et merle moqueur seront tous en fêteuuuh ! Les belles auront la foliiiie en tête et les amoureux du soleil au cœur ! Quand nous chanterons le temps des cer…. Mhh pardon. Je venais partager avec vous une activité vieille comme Pierre Tchernia plus 736 ans: La confection de confitures !

Alors ça fait un peu vieillot dit comme ça, mais en retrouvant le carnet de recette de mon arrière grand-mère j’ai décidé de commencer le fil rouge « Cuisine de Mamé » avec une activité culinaire de saison grâce au soleil qui a été tellement généreux que nous avons de beaux  fruits d’été ! Je vous assure qu’on tire énormément de satisfaction à faire ses propres bocaux.

Pour cela, -et  si on veut se la jouer Caroline Ingalls – je vous propose d’aller cueillir vos fruits directement chez le producteur. Du champ à l’assiette, quoi de mieux ! Et en plus, c’est moins cher -sans parler de la dégustation gratuite entre deux cerises cueillies.

En prime il existe un attirail de la parfaite pro de la confiote !

-Le bassin à confiture en cuivre avec la spatule en bois et la louche
-Le presse purée et le tamis pour écraser et égrainer
-Le bocal à stériliser avec le joint en caoutchouc
-Le sucre spécial confiture (qui permet la gélification)

Perso je suis très motivée pour cueillir mes fruits, mais je souhaite aller au plus simple pour la confection, j’ai donc choisi:

-Une grosse cocotte minute ou une grosse brasière
-Un bocal à confiture vide
-De la paraffine en bloc
Et toujours: le presse purée, le tamis, et le sucre.

Avec ma méthode je fais frémir l’appareil sur le gaz. Je presse et tamise et une fois dans le bocal, je laisse reposer 24h la confiture. Ensuite je fais fondre la paraffine dans une casserole (ATTENTION c’est inflammable) et je viens en mettre une couche de 4 ou 5mm dans le bocal.  Donc lorsque vous remplissez le pot de gelée n’oubliez pas de laisser de la marge. Ensuite refermez le pot avec le couvercle.

Je suis plutôt adepte de cette méthode parce que c’est la plus hermétique et qu’elle utilise moins d’énergie que la stérilisation dans une marmite. Pour ne pas être en galère pour enlever la paraffine lors de l’ouverture du pot, vous pouvez y mettre une ficelle pour tirer.

On a posé les bases maintenant on passe à du concret avec une recette simple qui plaît souvent, et qui permet -en prime !- d’avoir ses fruits à l’œil vu la population de ronces dans nos villes :

 La confiture de mûres

Mûres

Pour se faire, il faut :  800 grammes de sucre et 1,5 kg de mûres (des mûres qui sont encore un peu dures permettront d’avoir une confiture plus compacte).

Il faut laver les mûres sous l’eau froide dans une passoire puis les mettre dans la marmite à feu vif.  Surveiller l’avancée de la cuisson et une fois que les mûres commencent à éclater mettre les fruits dans un moulin à légumes.

Mélangez ensuite le jus, qui devrait peser au final 1kg, avec environ 800 grammes de sucre (de 700gr à 1kg pour les moins diabétiques), remettre le tout à feu moyen en écumant et en laissant bouillonner 4 à 7 minutes  (tout dépend de la puissance du feu).

Enfin mettre en pot et faire preuve de patience (24 heures) en laissant le couvercle juste posé pour éviter la condensation mais également pour éviter l’incruste d’affamés non-conviées (=les mouches). Passé ce laps de temps, couler la paraffine.

La gelée de coings ou de pommes

 Selon l’écriture propre et soignée de mon arrière grand-mère, il faut :coing

-1 kg de fruits

-800 grammes de sucre

Essuyez les fruits et coupez-les en quartiers. Les mettre dans un récipient et couvrir d’eau.
Portez à ébullition jusqu’à ce que ça s’écrase facilement. « Les passer dans un linge ». Là je pense qu’elle parle d’un torchon propre pour extraire du jus pur, mais un tamis ou le moulin marchent très bien.

Mélanger ensuite le sucre et le jus dans la marmite et faire cuire à petite ébullition jusqu’à la « nappe » (petit film sur le dessus)

Mettre en pot.

Si vous dégustez dans les jours qui viennent, et c’est valable pour toutes les confitures, il n’est pas nécessaire de mettre de la paraffine, mais conservez bien au frigo !

Et pour finir, une petite tuerie :

La confiture de melon d’Espagne.250px-Melao

Il vous faut:

-1kg de melon d’Espagne
-750 grammes de sucre
-Un citron

Après avoir pelez et enlevez les graines, coupez finement en tranches et mettre dans un récipient avec le sucre et un citron. Il faut environ un citron pour deux kilos de melons, mais il en faut surtout bien assez pour éviter que le melon ne noircisse car il faudra  laisser macérer jusqu’au lendemain (environ 12H).

Portez à ébullition une fois la macération finie jusqu’à ce que le jus se gélifie. Ajoutez 2 à 3 cuillères à soupe de Rhum, et mettre en pot.

Pour la suite de la manoeuvre, toujours pareil: paraffine, stérilisation, ou frigo selon votre utilisation !

Pour déguster ces confitures maison faites à amour et patience je vous conseille une bonne miche de campagne ou un pain aux céréales, les pieds sur le rebord de la fenêtre, un chapeau de paille sur la tête et un ipod branché avec le bruit des vaches en fond. La vie est simple quand on le veut !

Publié le 3 juillet 2014, dans Cuisine, Day By Day, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Ca me rappelle ma maman, pas un été sans qu’elle fasse une cargaison de gelée de groseille et de confiture d’abricots une fois en vacances. « le jour des confitures » elle nous court après vers 16h pour qu’on goûte de l’écume encore fumante ! Je suis curieuse de goûter la confiture de melon, merci d’avoir partagé le cahier de recettes de ta grand mère !

    J'aime

  2. mais non ce n’est pas si désuet de faire sa propre confiture 🙂
    ton billet nous donne super envie et en plus il est amusant à lire!
    perso gros faible pour la confiture de mûres, mais là faut encore attendre qu’elles mûrissent 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Waaaaa !!!
    Celle de myrtille fait rêver !

    J'aime

  1. Pingback: La cuisine de Mamé #2 : les châtaignes | GloryBox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :