Je veux me nourrir : de pâtes !

Je crois que ça n’appelle aucune espèce de débat : hydrate de carbone+ quoique ce soit = bonheur. C’est la réponse à toutes à toutes les crises existentielles, à toutes les angoisses relatives au sens que pourrait ou devrait avoir la vie. C’est donc tout naturellement que notre quatrième défi culinaire mettait à l’honneur les pâtes et le risotto.

Depuis janvier, j’ai instauré le « dimanche pasta » à la maison : chaque dimanche une nouvelle recette de pâtes ou de risotto (je pousse pas le vice à faire la pâte à pâtes moi même car je n’ai pas de machine pour l’abaisser, mais entre nous, et dans le secret des Internets : « même pas peur »). Au delà de la préparation en elle même, de la découverte quand on plante la fourchette dans les pâtes encore fumantes, je crois que les jours qui précèdent sont ce qui me séduit le plus dans cette entreprise : trouver une recette en adéquation avec la saison ou avec ce que mon panier d’AMAP contiendra cette semaine là, et attendre impatiemment de me lancer dans la réalisation de la recette élue !

Mais c’est vrai que la préparation, surtout du risotto, me plaît aussi : je connais rien de plus satisfaisant que faire un risotto. Cela réclame une attention constante, il faut tourner le mélange en continu pendant une dizaine de minutes et ne surtout pas manquer le moment où les grains de riz atteignent la parfaite consistance entre crémeux et al dente : mais une fois pris le tour de main, je garantis quantité de dîners inoubliables.

Chez moi on a aimé ces recettes là :

Il vous faut :

environ 300 g de purée de potimarron pour 2 (soit un demi-potimarron)
bouillon de volaille ou de légumes
un peu de parmesan (si vous voulez)
un petit oignon jaune pour 2
du riz à risotto
une lichette de vin blanc sec

C’est la recette idéale à faire avec un reste de courge cuite (on peut très bien faire ça avec de la courge butternut ou de la sucrine du Berry), qu’on réduira grossièrement en purée (à la fourchette ça marche très bien…)

Dans une casserole faites revenir dans un peu de matière grasse l’oignon finement émincé. Une fois translucide, ajoutez une lichette de vin blanc sec et faites réduire la préparation. Pendant ce temps préparez ½ L de bouillon (pour 2).

Rajoutez à la casserole votre riz. Rendez vous service : prenez un riz de bonne qualité, vraiment destiné à faire du risotto et oubliez le « riz rond » qui marche aussi pour les desserts, vous risquez d’obtenir de moins bons résultats. Mouillez le au fur et à mesure, une louche après l’autre, du bouillon en ne cessant pas de tourner à la cuillère en bois votre mélange.

Une fois le riz suffisamment humidifié vous pouvez y ajouter votre courge (en petit dés ou en purée). Continuez l’opération de cuisson du riz, une louche de bouillon après l’autre, jusqu’à ce que la consistante du riz vous aille. Vous pouvez rajouter un peu de parmesan si vous voulez mais en fait avec un riz de bonne qualité et la purée de courge on obtient un risotto déjà bien crémeux.

Note : je ne vous recommande pas de faire cette recette avec de la courge crue, même coupée en tout petits dés, qu’on cuirait en même temps que le riz, ça fonctionne moins bien. Pour celles qui ont couru un marathon : on peut rajouter une cuisse de canard confite effilochée, moi j’adore saupoudrer ce risotto de romarin !

Il vous faut :

des orechiette
des brocolis (une tête de brocoli pour 3 à 4 personnes)
des anchois au sel
2 gousses d’ail pour 2
du parmesan

Cette recette est parfaite parce qu’elle est rapide, réclame aucune espèce de talent en matière de cuisine, nécessite peu de vaisselles et par dessus le marché est plutôt équilibrée !

Lancez la cuisson des orechiette. Pendant ce temps, détaillez les brocolis en petites fleurettes et réservez.

Dans une sauteuse faites revenir les gousses d’ail écrasées au presse ail avec les anchois émincés.

Lorsqu’il ne reste plus que 5 minutes de cuisson aux orechiette, ajoutez dans la même casserole les fleurettes de brocolis. Avant d’égoutter le tout réservez une louche d’eau de cuisson des pâtes.

Transvasez les pâtes et brocolis égouttés dans la sauteuse avec les anchois et l’ail. Liez à l’aide de l’eau de cuisson réservée. Rajoutez un peu de parmesan râpé.

Tâdâ !

Si jamais vous avez à la maison des spécimens humains pas fans des légumes, j’ai trouvé la recette ultime pour ruser et faire manger à vos humains favoris leur « five a day ».

Il vous faut :

150 gr de céleri rave par personne
2 grosses poignées d’épinard par personne
30 gr de bleu par personne (mais bon pas la peine d’être au gramme près, faites au feeling!)
poivre (pas trop de sel, le fromage étant salé)
des pâtes!

Lancez la cuisson des pâtes de votre choix. Pendant ce temps râpez votre céleri rave (comme pour un céleri remoulade) et laver / équeter votre épinard en coupant les feuilles qui seraient plus grandes que les autres.

Dans une sauteuse, faites revenir dans un peu de matière grasse le céleri rave rapé, quelques minutes, ajoutez les épinards et laissez mijotez à couvert pour que les légumes « fondent » pendant quelques minutes. Une fois qu’ils ont bien réduits, rajoutez le fromage grossièrement coupé.

Puis transvasez dans ce mélange vos pâtes une fois cuites et égouttées en ayant pris soin de réserver une louche d’eau de cuisson afin de lier la sauce. (le petit plus qui vous assurent que la sauce enrobera bien les pâtes!)

Et voilà, ni vu ni connu, il y avait du céleri rave au dîner.

Il vous faut (cela fera assez de pesto pour 3 à 4 personnes… ou bien pour le risotto et des bruschetta ou des pâtes le lendemain!)

un beau bouquet de basilic
des pignons de pin
1-2 gousses d’ail
huile d’olive
du riz à risotto
un oignon jaune
du vin blanc sec
bouillon de volaille ou de légumes
des tomates cerises

Faites préchauffez le four à 210°c. Puis enfournez les tomates cerises pour une dizaine de minutes, afin de les faire rôtir. Le signe qu’il est temps de les sortir : leur peau frippe/éclate, elles noircissent très légèrement.

Préparez votre pesto maison : dans le bol de votre mixeur verser vos feuilles de basilic, une bonne poignée de pignons de pins, l’ail écrasé au presse ail, une rasade d’huile d’olive, salez, poivrez, et ajuster à votre goût !

Enfin préparez le risotto selon la méthode habituelle – oignon finement émincé, qu’on fait revenir dans un peu de matière grasse puis un peu de vin une fois translucide, rajoutez le riz, qu’on cuira progressivement une louche de bouillon après l’autre, une fois la première absorbée, en ne cessant jamais de tourner la préparation. Rajoutez le pesto une fois parvenu à la texture idéale. Surmontez vos assiettes de tomates rôties et c’est fini !

Note : on peut aussi faire du pesto de roquette ou d’épinard en remplaçant le basilic !

Une de mes recettes favorites au printemps !

Il vous faut (pour 2)

environ 300 gr de fenouil, coupé en fines lamelles
1 ou 2 boîtes de sardines à l’huile suivant à quel point vous aimez ça
1 poignée de pignons de pins, toastés
1 gousse d’ail
les pâtes de votre choix
quelques tomates cerises

Lancez la cuisson des pâtes. Pendant ce temps dans une sauteuse faites revenir dans un peu d’huile d’olive, le fenouil coupé en fines lamelles, l’ail écrasé au presse ail pendant 6 minutes. Ajoutez les sardines émiettées. Dans une deuxième poêle faites « toaster » les pignons de pins, il suffit de les réchauffer à même la poêle jusqu’à ce qu’ils se colorent et libèrent leurs arômes. Attention ça peut brûler vite, surveillez !

Une fois les pâtes cuites, et égouttées (réservez une louche d’eau de cuisson!) transvasez dans la sauteuse contenant le fenouil, les sardines et l’ail, mélangez, liez à l’aide de l’eau de cuisson. Surmontez de pignons de pins et de quelques tomates cerises.

Régalez vous !

Il vous faut pour 2

une quinzaine de pâtes en forme de gros coquillage
deux petites courgettes râpées
un paquet de ricotta (200 gr)
un œuf
un bouquin de basilic
de la sauce tomate

Dans une grande casserole, faites cuire al dente (ou même une minute de moins) vos coquillages puis égouttez les et laissez les refroidir.

Pendant ce temps préparez la farce : dans un bol mélangez à la ricotta, vos courgettes râpées, sel, poivre, un œuf et le basilic ciselé. Préchauffez le four à 180°c.

Au fond d’un plat à gratin versez une couche de sauce tomate, puis disposez les coquillages garnis de la farce à la ricotta l’un après l’autre. C’est moins fastidieux que ce à quoi l’on pourrait s’attendre, mais évitez peut-être de vous lancer dans cette recette pour plus de 6 personnes ! Surmontez d’une couche de sauce tomate et faites réchauffer au four quelques minutes (sous un papier d’aluminium pour ne pas brûler vos pâtes).

Servir avec une belle salade verte et si vous aimez, de la charcuterie italienne.

Il vous faut :

quelques filets de rougets
riz à risotto
oignon jaune
vin blanc sec
bouillon de volaille
un peu de parmesan (si vous voulez)
quelques filaments de safran
quelques pousses de cresson

Préchauffez votre four à 210°C et faites y griller une dizaine de minutes, pas plus, les rougets. A mi parcours retournez les !

Pendant ce temps, préparez le risotto selon la méthode habituelle : dans une casserole faites revenir un oignon jaune finement émincé (comptez environ 1 oignon pour 2 personnes) avec un peu de vin blanc sec, puis y ajoutez le riz cru qu’on fera cuire progressivement à l’aide du bouillon de volaille, en le versant une louche après l’autre en ne cessant jamais de répartir chaleur et liquide en tournant le mélange à l’aide d’une cuillère en bois. Ajoutez assez tôt vos filaments de safran afin qu’il parfume le riz pendant la cuisson. Une fois le riz parvenu à la texture idéale, retirez le du feu. Vous pouvez rajouter un peu de parmesan si le cœur vous en dit !

C’est Honey qui avait remporté le défi culinaire du mois avec sa recette fétiche de tagliatelles et saumon à la moutarde et à la ciboulette ! Bravo à elle ! Elle remporte un colis sur le thème de l’Italie !!

Il vous faut :

2 pavés de saumon
Pâtes
Moutarde
Poivre, sel
Ciboulette
Citron

Tout d’abord, faire bouillir l’eau et faire cuire les pâtes.

Dans un bol, mélanger 4 cuillères à soupe de crème fraîche, 2 cuillères à soupe de moutarde, le poivre, quelques gouttes de citron et la ciboulette (La quantité peut changer selon les goûts)

Dans un plat, avec un fond d’eau, mettre le pavé de saumon dans un morceau d’aluminium et le recouvrir de sauce moutarde. Fermer la papillote et faire la même chose avec le deuxième morceau de saumon. Faire chauffer le reste de la sauce pour les pâtes.

Laissez cuire 30 minutes dans un four à 180°c.

A accompagner de tranches de pain de campagne, légèrement toastées !

J’espère que ces recettes vous tentent et que vous me conseillerez en commentaire vos pâtes favorites à faire cet été ou aux prochaines saisons !

Publié le 9 juin 2014, dans Cuisine, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 10 Commentaires.

  1. Mentions spéciales pour le risotto pesto et tomates rôties et les conglichione basilic, courgettes, ricotta ! YUMMYYYY
    Ca doit être super d’être ton convive Grey !

    J'aime

  2. Moi aussi, j’ai envie de tout tester ! Et je bave surtout pour les pâtes coquillages courgettes ricotta !

    J'aime

  3. Putain grey ça déboîte !

    J'aime

  4. C’est non seulement magnifique mais ça a l’air divin !

    J'aime

  5. C’est cool, moi qui en tant qu’étudiante fauchée, en ai un peu marre des pâtes, ça donne de bonnes idées!

    J'aime

  6. Secretlyshecries

    Fiou ton article envoie du rêve Grey, tout donne envie, ça a l’air aussi raffiné que réconfortant !

    J'aime

  7. Tout a l’air délicieux!!

    J'aime

  8. J’ai envie de tout tester !

    J'aime

  1. Pingback: Cette année, le cadeau de la fête des pères sera cooool ! | glorybox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :