Friday Design !

Pour terminer la semaine, une petite brève à propos de quelques curieux objets qui ont retenu mon attention ces dernières temps..

On aime tous secrètement Ikea : c’est super pratique, les designers y créent toujours des solutions malines pour la vie de tous les jours (mais certains sont encore plus malins) et à des prix défiant toute concurrence. Secrètement car en fait il n’y a rien de plus irritant que la tyrannie de l’homogénéité et la standardisation qu’exerce le géant du mobilier suédois. Grâce à Ikea tous les salons et chambre d’enfants finissent par se ressembler et vous vous sentez un peu idiots à inviter vos potes à boire des coups dans la réplique exacte de la p.45 du catalogue 2013/2014…

Daan Van Der Berg imagina donc le scénario suivant : mettons que dans un futur proche chacun dispose chez lui d’une imprimante 3D, acheter des meubles cela signifiera télécharger le patron d’une table, d’un lit ou d’un saladier en ligne, puis l’imprimer à domicile. Daan Van Der Berg se propose de hacker le serveur informatique de Ikea, et d’y infester les fichiers du virus Elephantiasis qui cause boursuflures et oedèmes (la maladie dont souffre Joseph Carey Merrick, AKA Elephant Man) : en imprimant votre lampe à la maison vous la verrez apparaître déformée, transformée par les effets du virus. La nature incontrôlable de l’épidémie vous garantit que chaque lampe produite sera difforme, biscornue ET résolument unique.

Lorsqu’en 2008 Leonor Caraballo apprend qu’elle souffre d’un cancer du sein, comme beaucoup d’autres patientes avant elle, elle cherche à se figurer la taille, l’aspect, la forme de ce corps étranger qui menace sa santé et son existence. « J’imaginais que cela ressemblait à une balle de golf » se souvient-elle. En fait une masse cancéreuse ressemble beaucoup plus à une sorte de corail. A partir des clichés de ses IRM elle réalisera en 3D avec la complicité de son compagnon Farmann sa tumeur à l’échelle réelle afin d’en faire un bijou.

On a coutume de dire que le moral des patients souffrant de cancers compte beaucoup dans la rémission, qu’il faut se battre, ne pas perdre espoir et endurer les traitements avec grâce et courage. Porter avec fierté son cancer autour du coup, rendre visible ce qui ne l’est pas, faire de sa tumeur une amulette cela vous inspire t-il ? Est ce glauque, brave ou thérapeutique ?

On finit avec quelque chose d’un peu plus léger… Sakurako Shimizu a eu l’idée géniale de matérialiser en métal l’onde sonore correspondant au bâillement, à l’émerveillement ou à l’éternuement. Intitulée Wow, Sneeze et Yawn, ces broches vous permettent d’exprimer aux initiés comment vous vous sentez réellement à ce dîner mondain.

Pour les amoureux, elle crée également des « I do » alliances sur mesure à partir de l’onde de votre voix lorsque vous prononcez vos voeux, la date de la rencontre avec votre moitié ou quoique ce soit qui ait une signification pour vous. Laissez tomber la bague « oui » de Dior, le futur est arrivé.

Publié le 9 mai 2014, dans Bouillon De Culture, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :