Je veux nourrir mes potes

La bouffe entre potes c’est souvent sacré. On a ces souvenirs de collège quand on s’essayait aux crêpes, aux pains perdus et aux muffins. Puis de lycée et de fac : il y a dans toutes les bandes de copains LE ou LA cordon-bleu qui aime nourrir tout le monde, tente des expériences, organise des brunch gargantuesques, sait faire la recette de pâtes parfaite en un temps record pour se rassasier en rentrant de soirée/entre deux amphis/pour consoler. Et puis quitte à manger, autant le faire entre amis !

 Le propre d’une recette de copains pour moi c’est qu’elle est économique (budget étudiant oblige), réconfortante et conviviale, on se sert (et ressert!) à même la marmite ! Parce que vos potes adorent sans nul doute possible votre recette fétiche mais aimeraient certainement que vous révisiez un peu votre répertoire, voici compilées : les meilleures recettes pour nourrir vos amis chéris.

Pourquoi est ce que j’aime faire cette recette ?

  1. Parce que même quand les potes débarquent à l’improviste, puisqu’elle se fait avec des «ingrédients de placard», y’à moyen de la réaliser, elle m’a sauvée environ 50 fois et surtout, donne l’impression que je suis la meuf la plus organisée de la bande, voire, mettons, en toute simplicité, de la Terre.

  2. Parce qu’elle se fait tellement vite et tellement facilement que je suis pas mobilisée en cuisine comme une rémi pendant que tout le monde rigole dans le salon.

  3. Et, last but not least, parce qu’elle est hyper savoureuse et que, pour peu que vous ayez la main lourde sur les épices, vous donnez un bon coup de chaud à tout le monde, et en hiver, CA FAIT PLAIZ.

Il vous faut :

filet ou escalope de poulet (les potes s’incrustent ? On compte sur son congélo qui devrait toujours abriter quelques escalopes mises de côté!)
huile d’olive ou tournesol, sel
lait de coco (1 petite brique pour 3 personnes)
une boîte de tomate pelée de 200 g (pour 3 personnes), à défaut, du concentré de tomate
des abricots secs (environ 3 par personne)
des raisins secs
des épices (pour 3 personnes : 1 bonne cuillère à café de curry, 1 cuillère à café de curcuma, 1 cuillère à café de gingembre moulu -ou l’équivalent frais et râpé, quelques pincées de flocons de piments ou ½ cuillère à café de piment moulu.)
du riz basmati pour accompagner
tu veux vraiment te la péter ? Prévois quelques poignées d’amandes effilées que tu auras pris soin de torréfier à même la poêle

Découpez grossièrement les escalopes de poulet en morceaux, un peu plus gros qu’une bouchée (pas trop petit sinon la viande sécherait à la cuisson) et salez les avant cuisson (en salant la viande avant cuisson j’ai l’impression d’obtenir un meilleur résultat). Versez une cuillère à café d’huile dans une poêle bien chaude, faites y dorer quelques minutes les escalopes de poulet, puis réservez.

 

Dans la même poêle faites gentiment revenir, à feu très doux votre mélange d’épices, pendant 1 à 2′ puis ajoutez un tout petit d’eau, le lait de coco, puis les tomates (en boîte ou concentré), pour que cela prenne une belle couleur. Pendant que cela mijote découpez en petits morceaux les abricots secs puis ajoutez les (ainsi que les raisins) à la sauce. Enfin ajoutez le poulet préalablement doré afin qu’il termine tranquillement sa cuisson en prenant le bon goût des épices.

 N’hésitez pas à goûter et corrigez l’assaisonnement en cours de préparation, humidifier d’eau si la sauce vous paraît trop épaisse, rajoutez du lait de coco si vous y êtes allés un peu trop fort sur le piment.

Surmontez de quelques amandes grillées, accompagnez de riz basmati, et, si vous êtes vraiment au taquet, de pain indien et de raïta au concombre !

Pour cette deuxième recette il faut un soupçon de cuisine et des produits frais. Mais ça se fait à toute vitesse, c’est équilibré et surtout c’est une recette maxi-économique, donc absolument parfaite en cas de disette. C’est pas parce qu’on est fauchés qu’on peut pas inviter à dîner 3 potes !

Il vous faut, pour 4 gus :

500 g de porc (côte de porc ça marche très bien)
1 blanc d’œuf
Huile végétale, sel
1 cuil. à soupe rase de maïzena
1 poivron rouge
1 courgette
1 carotte
2 oignons nouveaux ou ciboule
1 gousse d’ail
1 morceau de gingembre frais de la taille de la gousse d’ail
2 cuil. à soupe de sauce de soja

Coupez le porc en petites lanières et mettez-les dans un bol, ajoutez y le blanc d’œuf, le sel et la maïzena et mélangez bien. Couvrez et laissez reposer à température ambiante, le temps de préparer le reste.

Coupez la chair du poivron (en ayant bien pris soin d’en ôter les graines et parties blanches) en petits dés, faites de même avec votre courgette et râpez en grandes lamelles la carotte.

Emincez l’ail et le gingembre (si vous avez un presse ail, c’est encore plus efficace), ainsi que les oignons nouveaux – séparez le blanc du vert, que vous garderez pour la finition.

Dans un petit bol, délayez la sauce de soja avec 2 cuillères à soupe d’eau.

Et attention, maintenant ça va vite donc ayez tous vos ingrédients sous la main.

Faites chauffer 1 cuillère à soupe d’huile dans une sauteuse (ou dans un wok si vous avez), à feu vif. Ajoutez le porc et faites-le revenir en remuant sans cesse pendant 3 minutes. Retirez la viande et mettez-la dans un saladier, couvrez.

Faites à présent revenir, à feu bien vif : ail, gingembre et oignon, pendant secondes. Ajoutez y poivron et courgette, et faites sautez à feu un tout petit peu moins vif, pendant 2 minutes. Ajoutez à nouveau la viande et mélangez bien. Ajoutez enfin la sauce et laissez réduire pendant environ 1 minute, sur feu vif, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de liquide, ainsi que les carottes.

Soyez vigilante sur la cuisson car les légumes seront bons croquants !

Décorez du vert des oignons nouveaux ou de la ciboule et accompagnez de riz blanc. Et voilà, interdiction de céder à nouveau au traiteur chinois.

Vos potes sont cools mais depuis qu’ils ont lu Jonathan Safran Foer ils sont végétariens. Comment les nourrir sans qu’ils ne profitent que de la moitié du plat et trient ce que vous aurez préparé avec amour ? Avec des bonnes grosses lasagnes super chaleureuses et blindées de bons légumes. C’est bon pour le dîner, c’est bon pour un repas du samedi midi, c’est bon le jour même, c’est bon le lendemain. Et c’est encore meilleur avec une immense salade composée d’un tas de couleurs et crudités (concombre, carottes rapées, tomate, salade verte, avocat, fève et radis!). Bon, pour les carnivores, rien ne vous empêche d’en faire l’accompagnement d’un rôti ou d’un steak, on vous en voudra pas.

Pour 5 à 8 personnes, suivant ce que ces lasagnes accompagnent

1 paquet de lasagnes
600 grammes de champignons de Paris, émincés
2 poivrons verts
2 oignons jaunes hachés
3 gousses d’ail
huile d’olive
1 grand bocal de sauce tomate
1 poignée de basilic frais ou séché ou congelé
1 boîte de ricotta
1 à 2 boules de mozzarella
2 œufs
du parmesan rapé
(on peut aussi ajouter des courgettes, des aubergines, des épinards…)

Préchauffez le four à 175° et étalez à l’aide d’une spatule une fiche couche de sauce tomate sur votre plat à gratin.

Dans un petit saladier, mélangez : la ricotta, la mozza (vous pouvez garder de côté quelques tranches pour la dernière couche), les œufs, salez et poivrez.

Voici l’étape la plus longue : dans une sauteuse, faites revenir champignons, poivrons, ail et oignons préalablement émincés/hachés dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez y de la sauce tomate (ne versez pas tout) et basilic, sel et poivre. Une fois que le mélange arrive à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter 15 minutes. Plus longtemps si vous y ajouter un légume long à cuire type aubergine.

Une fois que les légumes sont cuits, rassemblez sur votre plan de travail : votre plat à gratin, votre paquet de lasagnes ainsi que la mixture fromage œufs et commencez à monter vos lasagnes en alternant : pâte, légumes, mélange ricotta/mozza, pâte, légume, mélange ricotta/mozza jusqu’à épuisement des ressources. Pas la peine de faire précuire les plaques de lasagnes elles seront tout à fait fondantes grâce à l’humidité des légumes.

Surmontez la dernière couche d’un peu de sauce tomate, de quelques tranches de mozza et de parmesan rapé. Enfournez pour 40 minutes et laissez reposer 15 minutes avant de servir.

Bon appétit !

Et parce que le thème de cet article était surtout le thème du premier défi culinaire organisé sur le forum, voici les suggestions de Light et Salakis, deux de nos lectrices !

Cette tarte, d’ors et déjà testée et approuvée par les filles du forum a, comme tant de recettes de potes, une histoire particulière : Salakis avait en tête de préparer une très classique tarte courgettes/chèvre. Au dernier moment une des pote lui annonce qu’elle déteste le chèvre… Panique à bord, tous les ingrédients étaient déjà achetés et hors de question de priver la tarte de fromage… Salakis eu l’idée miraculeuse d’opter pour du chaource qui traînait dans son frigo, tout le monde a kiffé ! Quant au chèvre, il a servi pour les toasts de l’apéro : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme et Lavoisier repose en paix.

Vous aurez besoin de :
– 2 courgettes
– 1 chaource
– 1 boite de lardons
– 20cl de crème fluide
– 2 oeufs
– 1 pâte feuilletée (les plus courageuses peuvent la faire elles-même mais celle du supermarché fait l’affaire)
– sel et poivre

Commencez par éplucher vos courgettes puis coupez les en rondelles.
Faites ensuite revenir les courgettes avec les lardons dans une poêle.
Pendant ce temps, dans un petit récipient : vous mélangerez la crème avec les 2 oeufs, sans oublier de saler et poivrer !
Etalez la pâte à tarte dans un moule à tarte (nan sans dec ?) et picotez le fond avec une fourchette (ça je sais pas pourquoi mais j’ai toujours vu ma mère faire ça donc on fait comme ça et pis c’est tout)
Coupez le chaource en tranches et répartissez les morceaux sur la pâte (n’ayez pas peur de mettre le fromage entier ce n’en est que meilleur !), par dessus étalez ensuite par dessus les courgettes et lardons, recouvrez le tout avec le mélange à la crème, c’est fini ! Il suffit à présent de passer tout ça au four, à 200°, jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Maintenant il ne vous reste plus qu’à foutre dehors les potes qui n’aiment pas le fromage/qui sont au régime/qui disent que c’est pas bon !

Ingrédients:
– Feuilles de lasagnes
– 150g de crème fraiche
– 1 kg d’épinards (que je prends en boite)
– 40gr de beurre
– Tomates cerises
– 150gr de ricotta
– Parmesan

Faire fondre du beurre dans une poêle, ajouter les épinards et les tomates cerises. Faire suer pendant 5 min tout en remuant. Saler, poivrer. Y ajouter la crème et la ricotta, continuer à remuer pendant 5 min. Puis retirer du feu, ajouter le parmesan en mélangeant. Mettre de côté.

Faire cuire les lasagnes (comme des pâtes).

Beurrer les plats à gratins, disposer des feuilles de lasagnes au fond puis alterner couche d’épinards/tomates et une couche de lasagnes sur la hauteur du plat. On peut rajouter de l’emmental ou du parmesan sur la dernière couche pour que cela gratine bien.

Mettre enfin dans un four préchauffé à 200° pendant 20-30 min. Régalez vous !

Merci encore à toutes pour vos participations (et vos votes!!), ne manquez pas de consulter les autres suggestions de nos lectrices dans le forum. Rendez vous en décembre pour le prochain défi culinaire !

Publié le 9 novembre 2013, dans Cuisine, Je veux nourrir..., et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Ca me donne trop envie, je regrette tellement de pas avoir de cuisine ici! Tout a l’air trop bon, je veux vraiment essayer !

    J'aime

  2. Non seulement les recettes ont l’air terribles mais en plus, les photos donnent encore plus faim !

    J'aime

  3. Moi aussi je compte bien tester la 1ère recette!! Encore un super article qui donne faim!

    J'aime

  4. C’est absolument géant ! Ca donne très envie de cuisiner en tout cas 🙂
    Je vais tester la première recette en remplaçant le poulet par du thon et je viendrai témoigner.

    Un très bel article et de très belles photos !

    J'aime

  1. Pingback: Je veux nourrir mes potes à un pique-nique II | GloryBox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :