J’irai dormir chez vous : Lyon !

Après la Corse, Toulouse, Metz et Brest, GB reprend le train et s’arrête en pleine Gaule romaine pour faire visiter la ville des Gones : Lyon. Entre culture, patrimoine, gastronomie et histoire, Lyon est une ville aux mille facettes. Départ imminent.

– Brièvement comme décrirais-tu Lyon ?

C’est une ville palpitante, bourrée d’histoire(s) à tous les coins de rue, vivante et culturelle et tellement riche : avec un peu de temps et de motivation, on découvre des ambiances différentes à chaque quartiers.

– Peux-tu me parler d’un lieu (place, parc, café, rue…) qui te rappelle un bon moment de ton enfance ?

La basilique de Fourvière. C’est l’un des premiers (et rares) lieux où mes parents nous ont emmenés. Pas forcément par foi mais plus par amour du patrimoine. J’étais assez jeune donc je me souviens peu de la manière dont ça s’est déroulé mais je nous revois bien en famille en train de monter jusque là-haut en voiture, se retrouver bloqués, obligés de finir à pieds parce qu’on ne pouvait pas accéder jusqu’en haut à bord de notre voiture. Je me souviens qu’il faisait nuit, c’était en hiver donc le soleil se couchait tôt et malgré le noir, ça restait magnifique. La vue de nuit est aussi belle que celle de jour.

Autre endroit de Lyon qui me touche personnellement : le musée de l’imprimerie. Il est dans une petite rue étroite au niveau des Cordeliers, pas forcément bien indiqué ni bien visible. C’est dommage car il mériterait d’être (re)connu.
Je n’y suis jamais allée avec mes parents mais mon grand-père y travaillait bénévolement et c’était son petit paradis à lui. Je tiens de lui ma passion pour les livres. Aussi voir et visiter le lieu dans lequel il a passé des heures, ça me rend toujours un peu nostalgique. A l’époque, quand j’étais petite, le musée faisait un atelier pour les enfants où ils pouvaient réaliser leur livre (monter la couverture, écrire le bouquin, etc.). Comme j’écrivais des histoires depuis que je sais écrire, mes parents voulaient m’inscrire mais j’étais trop jeune et quand j’ai eu l’âge, l’atelier ne se faisait plus.
La dernière fois que je suis allée au Musée de l’Imprimerie, c’était pour une conférence de presse, j’ai été très touchée d’avoir pu discuter un moment avec le directeur, qui se souvenait de mon grand-père.

– Un lieu où tu aimes retrouver tes amis ? En quelles occasions ?

En toute simplicité, on se retrouve sur la place Bellecour : c’est le carrefour des transports en commun. On pourra aller à peu près partout à pieds, elle donne sur pas mal de petites rues commerçantes et plus ou moins piétonnes. C’est une grande place, assez vide, en sable rouge, au milieu de laquelle trône une statue de Louis XIV (je crois ?). C’est le coeur de la presqu’île, donc entre le Rhône et la Saône, située à deux pas des rues des restos (la rue Mercière et la rue des Marronniers), de deux artères commerçantes (la rue de la République et la rue Victor-Hugo) et qui donne rapidement sur les quais. Après généralement on marche un moment et on se cale dans un petit café dans une rue adjacente.

Plus proche de chez moi mais pas tout à fait au coeur de Lyon, dans l’agglomération, je rejoins pas mal de mes potes au Carré de Soie. C’est un espace de commerces et de restauration qui a été créé il y a quelques années maintenant avec un grand complexe cinématographique, à côté de l’hippodrome, des magasins et des restaurants. C’est classe parce que c’est accessible facilement en transports en commun et on peut y aller pour faire du shopping avec des copines, s’asseoir à une terrasse et papoter, aller se faire un ciné et un resto un soir. Il y a pas mal d’animations aussi pour les enfants.

– Maintenant cite-nous le nom d’un lieu où tu aimes aller avec ta famille.

Avec ma mère, à une époque, on se baladait de temps en temps le long de la rue Edouard Herriot. On la remontait de Bellecour jusqu’à Perrache et on lorgnait sur les boutiques. De temps en temps, on rentrait dans un magasin ou deux mais c’était plus pour passer un moment que pour vraiment faire du shopping. Sinon, on aime bien aller du côté de Villeurbanne, surtout l’hiver quand c’est la période des marchés de Noël. Avec mon père, on va quasiment tous les ans au marché de la place Carnot, j’adore l’ambiance. Sinon, quand on était plus jeunes, on allait faire du vélo le long du Canal de Jonage, en périphérie de Lyon. Sous les arbres, au frais, la route était plutôt plate, du coup on pédalait tranquillement tous ensemble, le dimanche matin : une petite balade revigorante.

– Un lieu où tu aimes aller seule ?

Partout ! C’est aussi pour ça que j’adore Lyon, c’est que j’adore m’y balader toute seule. C’est pas compliqué, je suis une grande solitaire. Ce que je préfère ? Faire du lèche-vitrine sur la Presqu’île, aller choper une vue juste magnifique de la ville sur la colline de Fourvière après être passée par le Vieux Lyon, ses pavés, ses rues tordues et les traboules de la Croix-Rousse. J’apprécie de me poser sur une terrasse, de prendre un café et de bouquiner quand il fait beau. Quand il fait moins chaud, je me balade sur les quais qui ont été aménagés, c’est tout fleuri et tout propre. Je chine, j’entre dans de petites boutiques. Un jour je suis tombée sur une petite librairie qui ne vend que des livres d’occas’. Une boutique qui ne payait pas de mine mais j’y suis restée plus d’une heure et demie tellement elle avait des trucs funs. Du coup, j’y repense dès que je passe dans cette petite rue.

– Si tu devais me faire visiter la ville des Lumières, qu’est-ce que tu voudrais me faire découvrir ?

Samedi, 10h : tu arrives par la gare Part-Dieu. C’est pas la plus jolie mais c’est la plus grande. Après, passage obligé par le centre commercial de la Part-Dieu, sur le parvis de la gare. Quatre étages de commerces et restaurants en tout genre. Interdiction de tout faire sinon on y passe une après-midi et on sera obligées de s’acheter des pantoufles pour rentrer à force de piétiner !  Pour manger, on évite la rue Mercière, trop touristique. Sympa à traverser mais ne pas s’arrêter. Il vaut mieux choper un petit restaurant dans une rue parallèle, moins bondée, ils seront plus abordables et plus traditionnels. Surtout, surtout, on oublie ceux qui placardent « BOUCHON LYONNAIS » sur la devanture. Ceux-là, on les fuie à toutes jambes.

Une fois qu’on a  bien mangé et que tu as goûté à la gastronomie la meilleure de France, petite balade sur les quais du Rhône et les quais de Saône. Idéal pour digérer et admirer les vieux bâtiments qui côtoient la modernité de la ville. Puis, direction le Parc de la Tête d’Or ! On peut y aller en trolley mais comme on vient de prendre 5 kgs en un repas, on va préférer les Velo’v. Hop, on s’arrête à une station et c’est parti. Des animaux, des fleurs, des arbres, on fait une pause goûter dans les hectares d’herbe de ce poumon de la ville, au frais, sous un arbre avant d’aller faire un détour en pédalo jusqu’à l’île du Souvenir.  Un petit havre de paix et de silence… pourtant juste à côté d’Interpol.

Après s’être bien ressourcées dans la nature, direction une petite crêperie bien sympatoche rue Masséna. Selon ta faim, tu prendras le menu du soir ou juste une galette et une crêpe et c’est parti jusqu’au bout de la nuit. On peut aller boire un verre dans le Vieux Lyon ? Du côté de Saint Jean, tu verras la magnifique cathédrale de nuit et on pourra se caler dans un des nombreux bars des rues pavées. Amatrice de petit cocon, je t’emmènerai au Cactus, petit bar tranquille, où on peut écouter de la bonne musique et boire des bons cocktails sans se perdre au milieu de la foule de gens bourrés. Sinon, si tu préfères danser all the night, direction les quais de Saône et plus particulièrement le quai Saint Antoine. Objectif : le très bien nommé Saint Antoine. Une boite branchée un peu select mais qui change de toutes les boites miteuses où tu ne sais pas trop ce qu’on a pu glisser dans ton verre.

Le lendemain on émerge doucement mais pas trop tard. Jusqu’à 14h, c’est les Puces du Canal à Villeurbanne. Tous les dimanches, brocanteurs et marchands divers se donnent rendez-vous sur le Canal pour vendre objets et mobiliers en tout genre. Ensuite, on repart en centre ville, à vélo s’il vous plait !, et on fait un petit détour par le Musée des Beaux-Arts pour admirer une expo et se reposer un peu avant de faire une virée à la Cité Internationale. S’il n’y a pas de salon, on pourra toujours aller se caler au ciné. Sure que tu prendras une photo de cet ensemble d’immeubles oranges, résolument modernes mais tellement rétros en même temps. On pourra même faire un détour par le casino si ton porte-feuille te le permet. A moins que tu ne préfères découvrir du patrimoine et dans ce cas-là, on dépose les vélos et on embarque dans le funiculaire pour se rendre à Fourvière. De là-haut, tu auras une vue imprenable sur toute la ville, jusque sur la périphérie lyonnaise. Ensuite, on peut redescendre les rues pavées du Vieux Lyon et déambuler, passer par la mythique rue du Boeuf et se poser un moment pour manger un morceau. Une crêpe à la main, clic-clac devant la cathédrale Saint-Jean, de jour et direction les traboules pour se retrouver à la Croix-Rousse. Quartier un peu bobo mais pas déplaisant, sauf s’il y a du vent : tu es de nouveau sur une colline et donc sur un des points culminants de la ville. Si tu viens au bon moment, on pourra passer un moment à la vogue aux marrons !

Ensuite, il sera temps de rentrer. Petit détour par Gerland pour te montrer ce qui ne sera bientôt plus qu’une relique, quand le Grand Stade sera construit à Décines, puis par les Monts d’Or, quartier bourgeois du Grand Lyon, si le coeur t’en dit avant un retour à la gare. Avec un peu de chance, tu auras évité celle de Perrache, peu fréquentable le soir, et tu n’auras pas repris ton billet pour Part-dieu mais pour Jean Macé. A côté du centre de la résistance, où tu peux voir une partie du procès de Klaus Barbie qui te prend aux tripes, dans un petit quartier sympa mais où il ne faut pas trop s’attarder non plus, une petite gare toute neuve toute belle t’attend pour de nouvelles aventures !

– Un évènement que tu attends chaque année avec impatience à Lyon ?

La fête des Lumières ! Comme tout bon Lyonnais qui se respecte, je déteste aller en ville entre le 7 et le 10 décembre. Mais pour autant, j’aime beaucoup cette fête et je l’attends toujours avec impatience.

Le 8 décembre, les Lyonnais mettent des lumignons sur leurs fenêtres et la ville s’illumine. La majorité des gens pensent que le 8-décembre est une fête de remerciement à Marie pour avoir sauvé Lyon de la peste. Mais en fait, c’est plutôt grâce à l’amélioration du système d’hygiène que la peste fut éradiquée… Au moment d’installer un clocher sur Fourvière, qui n’était alors qu’une chapelle, les Lyonnais ne tombent pas d’accord sur la forme qu’il devrait avoir.Il faudra attendre 1850 et le dogme de l’Immaculée Conception, fête reconnue le 8 décembre mais non obligatoire, pour que les Lyonnais s’accordent à mettre une Vierge et non une Croix au sommet du clocher. Elle devait y être installée en 1852 à l’occasion du Vœu des Echevins, qui correspond au vœu contre la peste, le 8 septembre. Mais des inondations en août ont retardé la fabrication de la statue en bronze dont la mise en place a été reportée à la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre. Rebelote : nouvelle inondation jusqu’au matin du 8 décembre… à cause de l’eau, l’inauguration a dû être annulée. Mais au dernier moment, à 17h, les nuages s’en vont enfin. Il est trop tard pour organiser une fête alors les habitants mettront simplement des bougies sur leurs fenêtres.

Avec mes parents, on a toujours suivi cette coutume et chaque année, la Ville organisait une fête des Lumières où elle décorait des endroits de Lyon. C’était superbe. Au fil des années cet événement est devenu de plus en plus touristique et aujourd’hui, la Fête des Lumières s’étend sur plusieurs jours avec des décorations magnifiques un peu partout mais elle s’accompagne de plus de 3 millions de visiteurs sur trois jours, autant dire que la ville est impraticable. Les transports sont pris d’assaut dès 17h jusqu’à 1h du matin. Il faut attendre parfois des heures pour pouvoir pénétrer dans le métro. Du coup, les Lyonnais n’y vont quasiment plus et préfèrent rester cloîtrés chez eux ! Mais pour autant, j’adore le dynamisme qu’il y a pendant cette période-là, l’agitation un peu partout, la préparation autour de l’évènement. Et puis, j’ai souvent la chance de pouvoir voir un peu de la fête pendant la visite de presse, un peu avant l’ouverture officielle !

– La plus belle vue de la ville ou ses alentours ?

Derrière Fourvière, sur la colline. C’est la plus haute colline de la ville et comme elle surplombe tous les immeubles, on a une vue sur tout Lyon mais aussi jusque sur les montagnes quand le ciel est dégagé. C’est superbe. L’autre jour, je suis restée presque une heure à admirer le paysage, accoudé à la barrière, pendant que le soleil se couchait. Juste à côté, il y a la basilique Fourvière, qui a été toute restaurée donc elle est magnifique. C’est un monument gothique donc ça en jette vraiment et comme c’est dans le quartier du Vieux Lyon, ça fait très « rustique », il y a vraiment une ambiance particulière quand on arrive dans ce quartier.  Surtout que le moyen le plus simple pour y aller reste le funiculaire et c’est franchement sympa de le prendre (quand il fonctionne !). Il n’y a pas beaucoup d’arrêt mais c’est tranquille, on a le temps d’apprécier le paysage pendant qu’on monte doucement sur le haut de la colline.

Sinon, on peut y monter à pieds et faire un détour sur le site gallo-romain ! Il y a encore plein de vestiges d’amphithéâtre, de théâtres et de rues de l’époque et c’est complètement gratuit si on n’entre pas dans le musée. Du coup, on peut déjà admirer une bonne partie de la ville tout en apprenant plein de choses et en ne dépensant rien !

– Un dernier petit mot ?

Bon alors tu viens que je te fasse la visite ?

Publié le 8 avril 2013, dans Day By Day, J'irai dormir..., Vis ma vie, Voyages, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 13 Commentaires.

  1. Raaah j’aimerai bien trouver du boulot dans cette ville ou a proximité!

    J'aime

  2. Ca a l’air très chouette 🙂

    J'aime

  3. Mais veneeeeez les filles, je n’attends plus que vous ! 😉

    J'aime

  4. Mhh on m’en avait déjà parlé positivement mais là ça me donne vraiment envie d’y aller !

    J'aime

  5. Bonjour à tous, d’autres endroits inédits ou des idées originales sur notre belle ville? Allez voir sur mon blog en page lyonnaise: http://france-lovely-country.blogspot.fr/
    et bons moments lyonnais!

    Bruno de Lyon

    J'aime

  6. J’ai une amie qui vient d’y emménager, ça me donne encore plus envi d’aller la voir ! 🙂

    J'aime

  7. Je comprends pourquoi ma cousine est tellement amoureuse de cette ville !

    J'aime

  8. J’adore quand on se prend une journée pour aller flâner dans Lyon, meme si c’est pas assez souvent! Et même dans les villes alentours, il y a la tradition de mettre des bougies aux fenetres le 8 decembre, j’habite a 50km et depuis que je vis en France je l’ai toujours fait!

    J'aime

  9. Decidement, j’aime beaucoup cette rubrique.
    Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller a Lyon. A vrai dire, je n’en ai jamais vraiment entendu parler. Cet article m’a donc permis de decouvrir cette ville. Ca doit être super magique d’assister a la fête des lumières.

    J'aime

  10. J’aime beaucoup cette interview. Lyon est une ville dont on m’a toujours dit beaucoup de bien et cet article n’y déroge pas. C’est vraiment une ville que j’adorerai découvrir.

    J'aime

  11. J’adore Lyon! J’ai déjà eu l’occasion d’y passer des WE et à chaque fois, je vois quelque chose de nouveau.
    Le vieux Lyon est un quartier vraiment beau et les bords du Rhône sont super bien aménagés.
    J’ai hâte d’y retourner pour voir encore tout ce que tu décris dans ton article!

    J'aime

  12. Little-hilly

    C’est génial, je viens d’arriver à Lyon pour 5 mois, du coup ça me donne plein de petites idées sympa, que je connaissais déjà (ou pas). Super article en tout cas, ça me conforte encore plus dans mon bonheur d’être ici et dans mon envie de découvrir cette ville !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :