Beyoncé’s season

Si vous n’étiez pas déjà au courant, nous sommes actuellement en pleine Beyoncé’s Season. Beyoncé est partout. Sur la couverture de votre magazine préférée, en interview exclusive, « chantant » à l’inauguration du deuxième mandat d’Obama, puis, seulement quelques jours après le scandale qui entoura la révélation de son playback, offrant un show épique à la mi-temps du Superbowl, et bientôt dans le monde entier avec une tournée qui hurle une seule chose, son nouveau nom à la ville : « Mrs. Carter ». Elle était aussi il y a une semaine, en prime time, sur la chaîne HBO. Au programme, un entretien avec la prêtresse Oprah Winfrey, suivi par un documentaire exclusif, fait par elle-même, sur elle-même.

thegentlewoman

Intitulé « Life is But a Dream », ce documentaire, loin d’être un biopic, se concentre sur une courte période de sa vie. De la remise de son prix au Billboard, qui la consacrait artiste du millénium en 2011, jusqu’à aujourd’hui, année de la naissance de sa fille, Blue Ivy. Le timing est bon et confirme la démarche toute intéressée pour Queen B : elle se prépare à sortir son cinquième album solo et peaufine actuellement l’amorce de sa tournée mondiale qui d’ors et déjà annonce guichets fermés!

Le regard qui se veut intimiste qui traverse le docu « Life is but a dream », reste en fait toujours très contrôlé. Après visionnage on n’en apprend pas beaucoup plus sur l’artiste, ni sur la femme d’ailleurs. Tout au long du « documentaire » des expressions, comme des poncifs, reviennent dans la bouche de Beyoncé, des idées sont redondantes : elle est avant tout comme toutes les femmes, consciente d’être absolument chanceuse et bénie; et croit aux vertus de l’acharnement dans le travail. Toujours beaucoup de spiritualité chez celle qui fût d’abord une enfant du Destin. Les fans resteront sur leur fin, même si ils ne savent déjà que trop la portée de la protection et du secret entourant Beyoncé Knowles, lui conférant pas la même occasion, une aura de quasi-déesse.

planet

Parodie

Beyoncé est un personnage complexe. On pourrait aisément étendre son portrait sur des pages et des pages, en abordant son enfance, sa famille, ses liens avec les Destiny’s Child, le silence qui entoure son ex petit-ami, son histoire avec Jay-Z, le récit de sa carrière solo et de son changement d’image, son statut de sex-symbol, d’icône, de role model quasi-universel, ou tout simplement en se concentrant sur son talent et la façon dont elle le gère… Reste un fait indéniable : sur la scène de l’entertainement, nul ne surpasse aujourd’hui Beyoncé Knowles. Elle mûrit au fil des albums. Nul besoin de revenir sur sa voix exceptionnelle, son charisme dingue, sa plastique, ou encore  son obsession pour la perfection qui font de ces shows de véritables évènements, toujours époustouflant.

Les « secrets » qui l’entourent n’ont absolument rien de troublant. Mais transposés à cette époque, où le quidam a pris l’habitude d’être au courant du moindre fait ou geste d’une pop-star adulée, ce goût pour la protection de la vie privée attise la curiosité, et se trouve être l’engrais parfait pour toutes sortes de rumeurs, des plus farfelues au plus blessantes… C’est fût notamment le cas en ce qui concerne les rumeurs de fausse grossesse qui ont pu courir à son propos quand elle attendait son enfant. Une rumeur qui aura beaucoup blessé la chanteuse, et qu’elle aborde justement dans « Life is but a dream ».

Malgré tout, la plus grande force de Beyoncé tient au fait qu’elle semble aujourd’hui être intouchable. La belle est un modèle toujours positif. Jamais entachée par une foultitude de scandale que je ne listerais pas. Ce serait blasphémer. Quand une présentatrice télé déclare que Beyoncé est incapable de s’exprimer comme une personne éduquée, le monde entier s’insurge. Beyoncé est soutenue par une large fanbase, plus ou moins fervents. Ce phénomène assez fou, est encore une fois très intéressant à observer.

Maître de sa musique, de son image et de sa vie privée, qu’elle gère comme une business woman dirige son entreprise, la belle n’ignore pas que la parcimonie dans le partage avec ses fans, fera de chacune des incursions dans sa vie des instants privilégiés. Que ce soit sur son Tumblr, son fan-site (Beehive) et son comptes Instagram.

Et bien qu’elle n’en dévoile pas trop, la chanteuse est consciente de son pouvoir et de son influence, consciente aussi du fait qu’elle écrit elle même sa légende. Chacun de ses projets s’inscrit dans cette perspective. Celle de rester actuelle, celle d’être parfaite et de rester encore aujourd’hui la meilleure.

Pendant les quelques mois qui vont encadrer la sortie de son album, Beyoncé sera partout. Et si vous y prêtez trop fortement attention, le monde ne vous semblera tourner qu’autour d’elle. C’est un mystère, une magie, qu’elle est aujourd’hui la seule à maîtriser. A la fois terrifiante, fascinante et enthousiasmante.

queenz

À propos de Rookie

Débutante.

Publié le 2 mars 2013, dans Musique, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. « La vie est, mais un rêve » Genre, la vie elle est là, on la vit, on la ressent mais pour Beyoncé ça se résume à un conte de fée. (?)
    Très intéressant cet article !

    J'aime

  2. C’est intéressant, c’est vrai que c’est un peu l’année Beyonce !! 😀

    Par contre si je peux me permettre il y’a quelques fautes d’orthographe
    « qu’elles gèrent comme une business woman dirige son entreprise » -> qu’elle gère comme une business woman qui dirige son entreprise
    « a perfection qui fond de ces shows de véritables évènements » : qui font de ces shows

    J'aime

  3. Je comprend pas vraiment le titre de son documentaire… Ca veux dire quoi en fait?
    Sinon l’article est sympa. Beyoncé est une artiste que je connais pas trop, enfin sa musique si, mais le personnage en lui même pas franchement, je l’aime pas trop à vrai dire.

    J'aime

  4. Je comprend pas le titre de son documentaire… Ca veux dire quoi en fait?
    Sinon l’article est sympa. Beyoncé est une artiste que je connais pas trop, enfin j’aime bien quelques unes de ces musiques mais j’aime pas vraiment le personnage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :