J’ai testé pour vous : être à un tournant de sa vie

OK L’ANNÉE PROCHAINE J’AURAIS 30 ANS.

Les fondations de cet article sont maintenant posées. L’année prochaine j’aurais 30 ans, et rien de ce que je pourrais entreprendre ne pourrait empêcher ça, hormis, la fin du monde, un accident mortel, une maladie fulgurante ou mon propre suicide (ce qui n’augure de rien de réjouissant, vous en conviendrez, et comme je ne suis plus dépressive depuis 2008 c’est pas raccord).

L’année prochaine j’aurais 30 ans et il y a deux semaines j’ai donné ma démission en pleurant. J’avais décroché un CDI confortable voila 8 mois avec un bureau, une machine Nespresso, des collègues et des factures, et c’est le temps qu’il m’a fallu pour comprendre que le sacro saint CDI que finalement tout le monde recherche n’est pas fait pour moi. D’abord, on ne peut pas travailler autre part pendant ses horaires de bureau (même quand on a fini de remplir son sous main avec sa signature), ensuite on ne peut pas dire « Demain je ne suis pas là » (même quand on a fini de remplir son sous main avec sa signature), enfin on doit venir tous les jours à la même heure. Même quand c’est très tôt.  Et pour partir : pareil ! Et puis on voit tous les jours les mêmes gens, dont on écoute les histoires sur leurs enfants, qu’ont encore eu la colique aujourd’hui, et on dodeline de la tête en souriant, alors qu’en vrai, on préférerait qu’ils meurent. Tous, eux, leurs enfants, les inventeurs du smecta, tout le monde. Et on voudrait hurler dans l’open space qu’on en a rien à branler, qu’on veut danser poupipoupipou en se baffrant de Regalad et c’est tout. Mais on ne peut pas. A la place, on doit aller manger tous les jours à la cantine des endives au jambon avec ces gars là, parce que sinon, ils croient que tu les aimes plus et il te parlent plus de leurs problèmes de plomberie. Et comme tu deviens complètement lobotomisé, ça te rend triste, de pas savoir à quel Leroy Merlin ta collègue est allée. Tu te sens rejeté. Du coup, même dans l’hypothèse où tu aimes bien les gens avec qui tu travailles, t’as quand même envie de les tuer à cause des endives au jambon.

Bref j’ai donc démissionné en pleurant parce que je ne sais pas faire autrement. Je pensais qu’approchant le cap des 30 ans j’arriverais à dire à mon patron que je ne veux plus bosser pour lui car nonobstant la conjoncture actuelle il y a forcément un autre taf plus intéressant qui m’attend où je n’irais pas dormir aux toilettes à 10h40 tellement je me fais chier comme un rat mort, mais non. Je préfère pleurer en disant que je n’en peux plus, que je suis tellement fatiguée, que je me maquille même plus, que je déménage à Dunkerque et que je ferais tout ce que vous voulez mais laissez moi partir. Du coup je bosse vachement mieux une fois ma démission donnée, parce que je culpabilise. De quoi ? Je ne sais pas.

L’année prochaine j’aurais 30 ans et je n’aurais plus l’excuse de la jeunesse, je ne pourrais plus me dire que j’ai le temps, je n’en serais plus à mes débuts, plus aux premières fois, je ne pourrais plus faire des choses « en attendant », réfléchir ou me tater le menton en envisageant d’entamer un CAP Fleuriste pour la 18ème fois. L’année prochaine j’aurais 30 ans et je compte voir mes petits enfants ramasser en été MES cerises de MON ceriser dans MON jardin un jour. Par conséquent je n’ai plus le choix et je remonte mes manches.

Ce qui nous fait évoluer c’est l’évolution elle même : avec l’age on a plus peur de dire à un garçon qu’on lui croquerait bien les fesses comme deux bonnes miches de pain, mais on prie pour que quelqu’un abrège nos souffrances dans le Space Mountain. On a bizarrement plus peur non plus de porter sur nos épaules ce projet qui nous donnait des sueurs froides trois ans auparavant. La sélection naturelle se fait dans ta tête aussi, cette pote de lycée que tu fréquentes depuis la séparation des Spice Girls et qui ne veut jamais te voir à moins que tu te déplaces, n’a t-elle pas d’Ami que le titre que tu lui avais bêtement donné en seconde parce que vous aimiez secrètement toutes les deux Notre Dame De Paris ? Le jeu en vaut il vraiment la chandelle maintenant qu’en plus elle ne quitte plus d’une semelle son mec qui refuse de monter dans une voiture conduite par une femme ? Mmmh ? T’est-il vraiment indispensable de mettre 74 euros dans une journée passée au pays de Mickey s’en fout plein les poches ? Mmmh ?

Peut être que toute l’angoisse qui tapisse les murs de nos 20 ans n’est pas si vaine : peut être est-elle nécessaire au déclic. Celui qui se déclenche quand enfin tu es adulte. Quand tu n’es plus à – 650 euros chaque 12 du mois. Quand tu payes tes impots mensuellement. Tu ne sais pas comment ni pourquoi mais ça y est, tu ne joues plus aux Sims jusqu’à 5h du mat’, tu imprimes et classes tes factures sous le même intercalaire et tu ne te nourris plus de beurre de cacahuète. Toi là bas qui me lis tu auras peut être ce déclic à 25 ans, toi à 49. Toi tu ne l’auras peut être jamais et ça n’est pas important, l’important c’est de connaitre un jour cette bonne magie, celle de la vie, qui fait changer ou pas mais qui nous en donne au moins la possibilité.

Mais je me méfie : je ne dis plus « Quand j’aurais un enfant, à la trentaine« . La trentaine, c’est l’année prochaine.

À propos de Aime Pi

-  C'est  tout  c'que  vous  trouvez  à  dire  ?                                                                                                                                            -  Ouais.  Allez  vous  faire  foutre.

Publié le 5 février 2013, dans Être une gloryboxeuse, Day By Day, J'ai testé pour vous, Société, Vis ma vie, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Je sais pas quoi dire mais wow, une claque l’article. Rien à voir mais j’étais effondrée le jour de mes vingt ans, et encore un peu maintenant, et ça me fait sourire tout en me rendant un peu triste tout ça.

    J'aime

  2. C’est amusant, ça fait quelques anniversaires que finalement je n’ai plus l’angoisse du temps qui passe, d’avoir l’impression qu’il passe beaucoup trop vite, que je n’en fais rien, pourtant je n’ai pas l’impression de le combler de toutes mes forces pour me prémunir de cette angoisse, d’être dans une surenchère pour à tout prix occuper le temps, c’est juste qu’à présent je trouve ça plutôt rassurant de vieillir, d’avoir une année de plus : en fait il se sera forcément passé quelque chose (pas forcément ce que l’on voulait à la base, pas forcément ce que voudrait la société selon ses standards, pas forcément quelque chose que l’on voudra partager sur les réseaux sociaux!). Parfois c’est dans les toutes petites choses, les sillons que crée le quotidien que réside la vie, et parfois c’est dans de grands projets, et je trouve ça très rassérénant.

    Pour moi l’âge « cap » c’était 25 ans (enfin qui sait peut-être qu’à 30 j’en aurai un autre!), très pragmatiquement à cause de la fin des tarifs « jeunes », si de façon généralisée, les banques, la ratp, la sncf, les musées, j’en passe et des meilleurs cessent de te considérer comme « jeune » (et donc étudiant / précaire / galérien / sans le sou) ça signifie que t’es censé être inséré, contribuer à la société à cet âge là, que tu changes de statut, au moins aux yeux des autres, ça fait pourtant déjà quelques printemps que tu es responsable de toi même, mais en étant protégé de cette étiquette, de la garantie « jeunesse ». Après 7 ans à vivre avec, qu’on te la retire comme ça, même si t’es prévenue à l’avance, c’est un petit événement!

    J'aime

  3. Article génial et lucide, férocement drôle, merci!
    Du coup j’ai envie de vous faire part de quelques unes de mes réflexions!
    Une grande civilisation, pour moi, se mesure à sa capacité d’articuler le maximum de sensibilités différentes, sans qu’on ait recours à la violence. Parce que le réel est inatteignable, et que l’on ne peut faire que s’en approcher par notre compréhension, il faut appréhender le réel au travers du maximum de prismes possibles. De là nait le maximum de créativité, de par le maximum de combinaisons possibles de faire se conjuguer et se croiser nos singularités, nos expériences. Je vous invite à relire Lévinas et son concept d’altérité.

    Une grande civilisation se voit aussi au sort qu’elle fait aux plus démunis et à ses minorités.

    Je suis pour faire l’éloge des différences, et contre le fait de laisser crever les gens dans l’indifférence.
    http://blogs.mediapart.fr/blog/charliebrown/070213/droit-porter-le-voile

    J'aime

  4. Je sais pas quoi dire mais j’ai beaucoup aimé l’article alors je commente, voilà.

    J'aime

  5. Je pensais que j’étais la seule à rêver du CAP fleuriste (ou coiffeuse selon les moments) tous les 6 mois en période d’angoisse ! C’est .. apaisant à lire en fait, merci (le reste aussi).

    Par contre les cerises c’est pas une bonne idée, y a toujours des vers dedans.

    J'aime

  6. Vraiment très bien écrit cet article, ça donne presque envie d’avoir « presque 30 ans »! (presque)
    Allez plus que quelques années, et nous on l’attend le baby khiera qui fera plus tard des enfants qui iront cueillir des cerises … ça va être classe !

    J'aime

  7. Je me retrouve dans certaines anecdotes parce que oui, j’ai connu les -650 euros chaque 12 du mois, l’angoisse de regarder l’état de son compte bancaire, l’angoisse d’avoir un appel de la banque mouahaha. Mais bon, puisque je n’ai pas encore 30 ans, je ne suis pas aussi couillue que toi. Mais c’est bien de ne pas avoir les deux pieds dans une même chaussure… ! Bref et pour la dernière, ce sera quoi alors ?  » l’année prochaine, quand j’attendrai un enfant  » ? Hahahaha, si c’est le cas, t’auras le droit de te plaindre à moi pendant 9 mois, promis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :