A la soupe !

C’est l’hiver, on crève de froid, et on rêve toutes de rentrer chez soi et de se pelotonner devant un film avec une bonne soupe fumante ! Et on a bien raison : les soupes c’est trop bon, hyper sain, et en plus, facile à faire. Tout ce qu’il vous faut c’est un robot pour mixer – un blender si vous aimez par dessus tout les soupes veloutées, ou une « girafe », aussi appelé mixeur plongeur, si vous aimez pouvoir doser l’onctuosité de votre potage (ou bien si vous manquez de place, car le mixeur plongeur se range facilement dans un coin de placard et / ou êtes une grosse flemmarde, il est beaucoup plus facile à nettoyer que son frérot).

Et comme une soupe toute seule, c’est un peu triste, retrouvez aussi des petites choses pour les accompagner…

Il vous faut, pour 2 personnes
4 à 5 carottes
2 oignons
1 cuillère à soupe de pâte de miso blanche (se trouve dans les épiceries asiatiques)
l’équivalent d’un pouce de gingembre rapé

Faites revenir dans une cocotte préalablement huilée vos oignons émincés jusqu’à ce qu’ils soient presque translucides, puis ajoutez les carottes coupées grossièrement. Recouvrez d’eau (les légumes, en étant « serrés » doivent tout juste poindre – ne les noyez pas sinon vous aurez une soupe aqueuse et sans texture), lorsqu’elle frémit baissez le feu. C’est parti pour environ 20 minutes de cuisson (faire des soupes ne nécessite pas une cuisson parfaite et archi rigoureuse… de toutes façons les légumes vont être mixées!). A la fin de la cuisson parfumez de miso et gingembre, mixez le tout, et dégustez.

Comme le miso (une pâte de soja fermenté) est déjà salé, je ne sale pas cette soupe.

A accompagner de petits pancakes asiatiques !

Il vous faut (pour 6 pancakes)

200 g de farine de blé ou de riz
110 ml d’eau
2 cs d’huile d’olive

200 g de porc haché
1 poignée de chou lavé, et finement rapé (j’ai utilisé des choux de bruxelles, mais on pourra aussi utiliser du chou chinois ou bien du chou blanc)
2 oignons nouveaux (ou de la ciboule, à défaut, un oignon blanc!)
1 pouce de gingembre frais émincé
1 gousse d’ail
feuilles de coriandre, pour celles qui aiment
de l’huile de tournesol pour la cuisson
de la sauce soja, du piment et du citron vert pour servir

Dans un saladier, mélanger la farine, l’eau, l’huile et une pincée de sel. Pétrir jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique et former une boule de pâte. Mélanger tous les ingrédients de la farce dans un bol, pétrir avec les mains pour tout mélanger. Saler et poivrer. Il est temps de former vos petites crêpes !

Fariner le plan de travail. Diviser la boule de pâte en huit portions égales. Prendre une portion de pâte et l’abaisser à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Prendre une portion de farce et la poser au milieu de cercle de pâte. Tasser un peu la farce, étirer les bords de la pâte et replier les sur la garniture, comme sur la photo.

Faire chauffer une grande poêle sur feu doux à moyen. Ajouter un filet d’huile de tournesol et poser chaque pancakes. Appuyer dessus doucement avec une spatule pour les aplatir. Quand les pancakes sont bien dorés, les retourner et faire dorer l’autre coté (compter minimum 5 minutes de cuisson de chaque côté). C’est vraiment très bon bien imbibé de sauce soja pimentée et de jus de citron vert ! Je crois que je pourrais en faire tous les jours…

Il vous faut, pour 2-3 personnes
1 oignon ou 1 blanc de poireaux
1 grosse carotte
120-150 grammes de lentilles
des légumes verts (j’avais des brocolis sous la main donc c’est ce que j’ai utilisé, mais je préfère réaliser cette soupe avec des épinards ou le vert de cotes de blettes)
du laurier ou bien un bouillon de légumes, d’herbe ou même de volaille

Même procédé que pour la soupe précédente: faire revenir l’oignon dans de l’huile, y ajoutez les carottes coupées en rondelles et laissez dorer à feu doux quelques minutes. Ajoutez les lentilles (vertes, du Puy ou blonde suivant votre préférence) et recouvrez d’eau parfumée d’un bouquet garni ou de bouillon. Laissez cuire à feu moyen pendant au moins 30 minutes – mais surveillez votre cocotte car le liquide aura tôt fait de s’évaporer. Rajoutez-en afin que les lentilles soient toujours immergées. A la fin de la cuisson ajoutez vos légumes verts, qui cuisent plus rapidement.

Mixez grossièrement, en laissant des morceaux pour garder un aspect rustique ! A accompagner d’un cake aux champignons :

Il vous faut
150 grammes de farine
½ sachet de levure
3 œufs
fromage râpé: gruyère, comté, beaufort… suivant votre préférence
12 cl de lait
10 cl d’huile végétale
500 grammes de champignons
200 grammes d’échalote

Faites revenir champignons et échalotes émincées dans un peu de matière grasse. Pendant ce temps, dans un grand saladier versez farine et levure, ajoutez y 3 œufs entiers, mélangez bien avant de verser dans votre préparation les liquides : 12 cl de lait et 10 cl d’huile végétale.

Une fois votre pâte préparée, salée et poivrée, ajoutez la garniture: le fromage rapé, le mélange champignons – échalote (vous pouvez aussi faire des variantes : champignons – persil, champignons – lardons…), puis enfournez pour 40 à 45′ dans un four à 180°c

Il vous faut

1 courge (j’avais utilisé du potimarron mais ça marcherait aussi avec de la courge butternut, patidou ou bien de la courge musquée)
1 poignée de shiitake déshydratées (ou de cèpes)
sel et poivre

J’étais curieuse de faire cette soupe car pour une fois, on procède autrement : les légumes ne cuisent pas à l’eau, mais sont d’abord rôtis au four. Taillez votre courge en morceaux (pour le potimarron et le patidou vous pouvez laisser l’écorce), réhydratez les champignons puis découpez les, et passez le tout (salé et poivré!) au four une bonne demi heure à 160-170°.

Une fois la cuisson terminée transvasez tout dans une cocotte. Couvrez d’eau (à nouveau, pour une soupe onctueuse veillez à ne pas noyer les légumes, les légumes doivent tout juste surnager) ou de bouillon, portez à ébullition puis mixez !

En faisant rôtir les légumes au préalable et en ajoutant des champignons séchées on obtient une soupe vraiment riche en saveur. Délicieuse en plat principal pour un dîner léger, cette soupe pourrait aussi constituer une bonne entrée pour des invités à un dîner.

A accompagner : de petits muffins au fromage!

Il vous faut, pour 3 personnes
1 oignon ou une bonne poignée d’échalotes
1 grosse tête de brocoli
2 pommes de terre
1 cube de bouillon de volaille

Toujours le même principe : on fait revenir oignon et / ou échalotes dans un peu d’huile, on y ajoute les pommes de terre (préférez une espèce farineuse) grossièrement découpées puis les fleurettes de brocoli. Recouvrez de bouillon et laissez cuire une petite vingtaine de minutes. Mixez ! Pour faire joli et relever le goût du brocoli, on peut surmonter ce velouté tout vert d’une poignée de jeunes pousses d’alfafa ou de roquette.

Comme on aromatise la soupe d’un bouillon de volaille, inutile de saler. On peut faire des variantes plus riches en ajoutant de la crème, du fromage fondu, ou même de la fourme d’ambert. Et pour aller avec, des petits biscuits salés.

Il vous faut
1 bonne poignée de noix concassées
2 cuillères à soupe d’huile de noix
100 grammes de roquefort
60 grammes de farine de châtaigne (ou de lentilles vertes)
50 grammes de farine de blé

Mélangez les deux types de farine au roquefort émietté et aux noix concassés. Pour avoir moins de difficulté à former une boule de pâte ajoutez un peu d’eau froide (pas plus de 2 cuillères à soupe) ou de matière grasse à l’aide de l’huile de noix. Abaissez ensuite la pâte pour obtenir un rectangle de 5 mm de hauteur environ puis découpez votre pâte en biscuits de taille égale (on peut en obtenir une vingtaine). Attention la pâte est archi friable, mais se tient bien à la cuisson, ne vous découragez pas !

C’est presque fini, il ne manque que 12 minutes de cuisson à 180°c.

Ces biscuits sont une excellente surprise, ils se font en moins d’une demi heure et ont un goût vraiment particulier. Avec la soupe au brocoli ils offrent un peu de croquant, mais vous pourrez aussi les servir à l’apéritif !

Bon appétit !

Publié le 26 janvier 2013, dans Cuisine, Day By Day, Je veux nourrir..., et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. toutes ces recettes me font trop envie car le soir c’est souvent soupe et un accompagnement(salade oeuf coque)la j’ai plein d’idée je peux remplacer le roquefort par duchevre

    J'aime

  2. Excellent cet article!!
    C’est seulement depuis que je vis seule (enfin en couple mais bref, vous m’avez comprise) que je suis super attirée par les soupes, chez mes parents je trouvais ça ennuyeux comme repas, ici bizarrement c’est uniquement réconfortant et ça me rend un peu nostalgique du coup ah ah.
    Mais j’avais aps encore osé faire moi-même (oui flemmarde je suis, j’achète tout prèt, mais type liebig cuisiné, j’ai arrété la poudre à hydrater qui est quand même pas hyper nutritif…) et j’ai qu’un blender, je savais pas si je pouvais vraiment l’utiliser pour ça. finalement je vais tester du coup!

    Et les galettes chinoises me tentent bien aussi, version au boeuf pour ma part certainement mais peu importe, la recette a l’air chouette quoiqu’il en soit. Moi qui n’aime aps particulièrement les croutons ou le vermicelle, c’est parfait -en général je noie ma soupe sous le fromage rapé sinon !!

    J'aime

  3. Ha mais je VEUX gouter!!! J’ai hate de tester tout ca! Je sens que tu va me faire aimer les légumes d’hiver, moi qui ne jure que part ceux d’été!

    J'aime

  4. Comme d’habitude, ça donne vraiment envie ! Ca change des soupes habituelles tout en restant vraiment de saison…

    J'aime

  5. Je VEUX être toi.
    Et je pense que ma coloc va beaucoup t’aimer d’ici quelques jours, je vais tenter une de ces soupes!

    J'aime

  6. Quand même Grey je me dis qu’il fait bon vivre chez toi ! Tes convives sont gatés dis donc !
    Reine des fourneaux tu deviens à mes yeux. La meilleure chef du monde !

    J'aime

  7. Hé bien ça m’a l’air tout à fait SUCCULENT tout ça ! J’ai l’eau à la bouche rien que de regarder les photos. J’adore les soupes en tous genre (et c’est un bon prétexte pour la sale gosse qui sommeille en moi de manger des légumes haha).

    C’est une bonne idée d’avoir mis des accompagnements, ça change des sempiternels croûtons ^^. Le biscuit roquefort/noix/châtaigne me vend particulièrement du rêve, à tester vite vite vite !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :