Des cadeaux qui cartonnent

La date fatidique de la fête du gros bonhomme rouge approche à grands pas et vous ne savez toujours pas quoi offrir à votre cousin Jacob dont vous n’avez de nouvelles qu’à Noël, à votre artiste de filleule Juliette ou à votre grande-tante Jeanine qui vous fait toujours des cadeaux de si bon goût (sic!)… Cette année, vous ne leur ferez pas de cadeau en carton mais des vrais, des biens ! Quoique… et si vous optiez pour la solution écolo, pratique et complètement tendance : les cadeaux en carton.

Que vous les fassiez vous-même ou les achetiez tout prêt, les cadeaux en carton ont l’avantage d’être originaux, recyclables (Jacob a des goûts parfois discutables donc au cas où…) et très « in ». Mention spéciale aux objets fait main qui font toujours leur petit effet, alors à vos ciseaux si vous vous sentez l’âme créatrice ; à votre porte-feuille si vous préférez être prévoyante.

Pour les adultes amateurs de déco et à la recherche de l’originalité, optez pour un meuble en carton. Difficile à faire soi-même, sauf si on maîtrise l’art du patron et qu’on a du temps de disponible, il est complètement personnalisable : la forme est plus ou moins libre (sous réserve qu’il tienne debout) et vous pouvez le peindre, le décorer ou le laisser nature, selon votre imagination ! Et question imagination, on peut se laisser aller sur les « meubles » : étagère, boite à bijoux, commode à tiroir, chaise colorée ou tabourets jumeaux, ou tout simplement une corbeille à papiers !

Si vous voulez vous essayer à la construction d’une commode en carton, voici un petit tutoriel, mais vous en trouverez beaucoup en fouillant sur le Net comme ici en vidéo, , ou encore par  (c’est belge, mais bien) !

Il existe également de nombreux kits et coffrets pour vous apprendre les techniques comme l’Atelier chez soi par exemple.

  • ETAPE 1 : Découpe du carton
La structure
Choisissez un carton solide, sans trou, ni pliure. Positionnez les sillons (appelés « cannelure ») verticalement, pour une meilleure solidité. Pour réaliser un meuble en carton, il vous faut 3 plaques de carton suffisamment grandes, pour découper les profils du meuble, sa structure. Dessinez la forme que vous voulez donner à votre meuble sur le carton puis découpez les, en 3 fois au minimum donc, pour un meuble de 20cm de large.
La première constituera la façade du meuble, la seconde sera un profil intermédiaire (caché dans le meuble) et la troisième sera le fond du meuble. Plus votre meuble sera profond, plus vous devrez réaliser de profils intermédiaires. Espacez les profils les uns des autres d’au maximum de 10cm, car plus la structure est serrée plus elle est résistante.
N’oubliez pas de numéroter les profils pour vous souvenir de l’ordre qu’ils auront dans la structure du meuble. Une fois les profils du meuble découpés, découpez les niches sur tous les profils, sauf le fond du meuble, à moins que vous ne vouliez un meuble ouvert des deux côtés ! N’oubliez pas de conservez les morceaux pour les tiroirs.
Les traverses
Ce sont des morceaux de cartons composées d’encoches que l’on emboîte sur le profil n°2. Leur longueur est définie par la profondeur du meuble et leur largeur varie selon l’épaisseur de la structure. Pour un meuble épais de 4cm sur les côtés, aux tablettes épaisses de 3cm, les traverses feront 4cm et 3cm d’épaisseur.

null

Les encoches

Dessinez et découpez des encoches sur le profil n°2 et sur les traverses. Les encoches servent à emboîter les traverses sur le profil n°2, pour maintenir les profils entre eux. Leur largeur est égale à l’épaisseur du carton et leur hauteur égale à la moitié de la largeur de la structure : si l’épaisseur de la structure est de 4cm, la hauteur de l’encoche sera de 2cm. Il faut bien réfléchir à leur position, car elles vont consolider le meuble aux points les plus fragiles.

Une fois les encoches découpées sur le profil n°2, reportez leurs positions sur les profils 1 et 3 avec les emplacements des niches. Cela vous aidera pour vérifier que votre meuble est bien droit.

Etape 2 : l’assemblage

  • ETAPE 2 : Assemblage
Emboîtez toutes les traverses sur le profil 2. Posez sur une surface plane le profil 3, superposez le profil 2 avec les traverses et enfin le profil 1.
Pour que les trois profils soient parfaitement alignés, disposez tout autour du meuble des BD verticalement entre-ouverte pour faire l’équerrage. Pour maintenir le tout en place, répartissez des poids sur le meuble.
Avec un pistolet à colle, collez les traverses sur le profil 3 en déposant un filet de colle de chaque côté des traverses. Quand la colle est sèche retournez le meuble, en remettant bien les trois profils d’équerre, et coller les traverses au profil.
 La colle chaude est liquide et ne reste pas dans les angles donc ne  collez pas les traverses au profil qui se trouve sur le dessus.
  • ETAPE 3 : Fermer les niches du meuble
Commencez par le bas et le haut de la niche et finissez par les côtés. Prenez les mesures des niches afin de découper des morceaux de carton adaptés aux dimensions de la niche. Une fois que vous avez coupé et collé le bas et le haut de la niche, reprenez les mesures pour les côtés, car la hauteur des niches a réduit de l’épaisseur du carton que vous venez coller.
  • ETAPE 4 : Fermer les côtés du meuble
Lorsque vous avez fermé toutes les niches, vous pouvez fermer les côtés, le dessus et le dessous du meuble. Si votre meuble à des formes arrondies plier délicatement de le carton dans le même sens que les cannelures.

  • ETAPE 5 : Poncer et krafter
  • C’est le moment de supprimer les petits défauts. Poncez le carton lorsqu’il dépasse et kraftez les arrêtes du meuble pour de belle finition d’angles.



  • ETAPE 6 : Fabrication de tiroir
Si vous souhaitez fermer les niches, il faut des tiroirs. Mesurez la largeur, la profondeur et la hauteur de chaque niche, fabriquez en premier le plancher, puis les côtés ainsi que le fond du tiroir, en réalisant simplement un cube de carton. Prévoyez la hauteur des côtés et la largeur du plancher légèrement plus petites que les dimensions mesurées de la niche, le tiroir n’entrera pas dans la niche.
Pour finir, reprenez les morceaux que vous avez gardés après avoir découpé les niches dans les profils 1 et 2. Et si vous ne nous avez pas écouté et que vous les avez jeté, fabriquez-en d’autres.
  • ETAPE 7 : Finition
Là, vous êtes libres ! Papiers artisanaux ou peinture acrylique, c’est comme vous le sentez.  Mais pour l’acrylique, pensez à appliquer une sous-couche (eau + colle à bois) ou à krafter entièrement le meuble si le carton est de mauvaise qualité. N’oubliez pas les deux couches d »enduit qui prépare le meuble à recevoir la peinture (blanc de Meudo + eau + huile de lin + colle à bois : recette ici). Et peignez ! Pour protéger votre meuble, vous pouvez le vitrifier au vitrificateur de parquet incolore : deux ou trois couches pour les surfaces exposées à la poussière ou aux éclaboussures, plus si le meuble est prévu dans une pièce humide, une seule pour les niches des tiroirs. Vous pourrez alors le nettoyer comme n’importe quel autre meuble !

Sinon, si tout cela vous semble bien compliqué à réaliser, vous pouvez aussi optez pour quelque chose de plus simple, à offrir et à construire comme un plateau, un porte-photos, un miroir ou un bougeoir. Pour les enfants, il existe aussi des jeux en carton (de la marque Paperpod notamment) mais le budget est plus conséquent.

Publié le 18 décembre 2012, dans Day By Day, Société, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Thoughts of a Rose

    J’ai toujours pensé à en faire, mais maintenant, où trouver un « carton » solide ! LOL. En tout cas, j’aime beaucoup, mais bon, est ce que ca supportes du poids, ces meubles cartonnées ? Trop de question pour du carton, hihi.

    J'aime

  2. J’aurais jamais eu l’idée. En même temps moi et le bricolage !!!!
    J’trouve çà plutôt cool, même si personnellement je n’aimerais pas avoir une bibliotheque en carton, j’aurais trop peur que ce ne soit pas solide !

    J'aime

  3. Cool cet article Seif’!!

    Grosse adepte des sous-couches à la colle à bois (je vous conseille de prendre des pots -moi je prends des Sader elle est bien- et non des verseurs dits plus pratiques car dans cette utilisation ça consomme pas mal et le deuxième format n’est pas utile), je garde en tête la recette de l’enduit artisanal (même si au final, on se rend compte qu’avec le prix des enduits, huile, peinture, vitrificateur (une petite fortune le dernier) pour aller à l’économie faut quand même rentabiliser sur plusieurs meubles OU – SOLUTION- faire ces achats annexes en quantités économiques et partager avec plusieurs…).

    J'aime

  4. Ah ouais , ça déchires!!!!
    J’aime beaucoup l’idée!!!!

    J'aime

  5. C’est franchement pas mal !

    J'aime

  6. Ca a exactement la même tronche de ma bibliothèque BILLY made in IKEA. Bref, j’adore l’idée ! Par contre vu comme je suis radine question création si j’entreprends la création d’une bibliothèque, je me la garde. xD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :