Sauvez votre réveillon!

Samedi 31 décembre 2011, 18h17, vous n’avez aucun plan pour ce soir. Il y a deux semaines vous vous étiez dit qu’une dizaine de fêtes réclameraient votre présence et qu’il n’était pas nécessaire de s’organiser. ERREUR ! Cette année, personne n’a pensé à vous inviter à sa super fêter du réveillon et vous vous imaginez déjà seule aux douze coups de minuit, votre mascara dégoulinant, une coupe de Champomy à la main et Arthur frais comme un gardon sur TF1 qui vous souhaite la bonne année. Non, il est encore temps de sauver votre égo : il est 18h18, activez-vous !

Solution n°1 : squatter.

Votre merveilleux smartphone vous ouvre les portes de son répertoire : il y a bien au moins un contact frais et bigarré parmi les 150 qui voudra bien vous accueillir en s’excusant platement de vous avoir oubliée. Malheureusement, vous arrivez rapidement à la lettre Y et la seule réponse que vous ayez reçue reste celle de votre ex du lycée, un très court mais très significatif « lol ». Un choix difficile mais inévitable s’impose : est-ce que j’envoie la demande aux membres… de ma propre famille ? Osez s’il ne vous reste plus aucune solution. Vous avez bien une tante ou une mamie charitable qui a les moyens de se payer un bloc de foie gras et une bouteille de champagne. Noyer son chagrin avec une personne du même sang et de surcroit beaucoup plus âgée que vous le soir du réveillon est envisageable, voir honorable dans une telle situation.

Solution n°2 : vadrouiller.

Les grandes villes regorgent de soirées ouvertes à tous le soir du 31. Vous avez le temps de vous pomponner et de trouver une robe chic mais décontractée avant de vous engager dans une soirée en totale improvisation. Deux finalités sont possibles : vous tombez dans une soirée extraordinaire remplie de gens jeunes et beaux, vous vous éclatez comme une folle et vous vantez le lendemain sur Facebook OU vous tombez dans une soirée pourrie remplie de gens beurrés et sentant la pisse, vous pleurez et vous cachez de honte jusqu’au lendemain. Dans tous les cas, vous n’oublierez pas ce Nouvel An 2012.

Solution n°3 : improvisez une soirée entre amis désespérés.  

Après un rapide coup d’œil dans le frigo et dans les placards de la cuisine, vous envisagez l’une des solutions les plus osées : improviser un nouvel an chez vous. Le pari est gros, les risques aussi. Vous répondez finalement aux trois ou quatre copains qui vous ont eux aussi envoyé un sms désespéré vers 19h et vous enfilez le costume de Super Sauveuse de réveillon. D’une main vous faites griller des toasts, de l’autre vous coupez du saucisson en rondelles et surveillez d’un œil la cuisson des patates : rien de plus facile et convivial qu’une bonne raclette ou une fondue savoyarde. Sinon les pâtes c’est bien aussi.

Solution n°4 : restez chez vous, avez-vous-même.

Il est 23h32, vous n’avez plus aucun espoir, vous mourrez de faim, seuls vos parents on daigné vous passer un petit coup de fil avant l’heure. Vous leur avez menti et fait semblant de ne pas les entendre « à cause du bruit ». Vous seule saviez que c’était votre chatte Croquette qui faisait ses griffes sur le canapé du salon. Vos voisins du dessus se déchaînent sur la Macarena, ceux du dessous rient aux éclats et ceux d’en face ont recueilli une dizaine de fumeurs alcoolisés sur leur balcon. Alors c’est simple, soit vous vous bougez les fesses et tentez de squatter (avez-vous raté la solution n°1 ?) chez l’un de vos voisins, soit vous pleurez avec Croquette devant Arthur et ses danseuses brésiliennes, soit vous allez vous coucher, soit vous décidez que, finalement, passer le réveillon seule n’est pas une solution fatale. Dans ce cas, fouinez dans votre frigo, trouvez quelque chose qui vous fait plaisir (chocolat, glace, une bouteille de vin qui traîne…), assumez de rire devant le zapping de France 2 ou devant Astérix sur M6, trainez sur Facebook et/ou Glory Box et discutez avec les trois pèlerins en ligne ou commencez dès maintenant à étaler sur papier vos bonnes résolutions avec, en tête, « Arrêter d’attendre toujours la dernière minute pour m’organiser ». Et remettez ça à une autre fois. Après-tout, qui vous empêche de faire de chaque nouvelle soirée une fête ?

Quoi qu’il arrive le soir de la Saint-Sylvestre, je vous souhaite une bonne année à toutes !

À propos de AnneLise

Funny, sensitive and generous but terribly emotional, touchy and not-confident.

Publié le 27 décembre 2011, dans Day By Day, Société, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Idem qu’Elinor !
    Solution 3, mes copines passent chez moi, on se fait un truc sympa à manger, puis on sort, on improvisera quoi ! Le nouvel an, ça reste que le nouvel an !

    J'aime

  2. Mes copines et moi on est des mamies, alors on se fait un super repas à trois (y en a une qui fait la viande, une le gratin et une le dessert, zavévu l’organisation x)) et après on verra ce qui se passe en ville, ou dans un bar. Ou si c’est trop nul, ben on rentrera chez nous et on jouera au trivial pursuit ! Mélange des solutions 2 et 3 en fait 😀

    J'aime

  3. Moi c’est la solution 4, on reste chez nous et on se bourre la gueule xD

    J'aime

  4. J’ai déjà choisi le lieu, mais il est vrai qu’on a pas véritablement de plan pour le 31 au soir. Bon, on ira dans un bar se souhaiter la bonne année et aller se coucher. Voilà.

    J'aime

  5. Pour moi, ce sera la solution n°2 « Vadrouiller ».
    Très sympa cette article, felication Anne-Lise 😛

    J'aime

  6. On étais un peu dans le cas « On ne sait pas quoi faire pour nouvel an » avec des amies. On avait décidé que si on ne trouvais pas une soirée où squatter, on zonerais à Strasbourg (aka solution n°2!!!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :