Noël auf Deutsch: Les Plätzchen

Aux débuts de GB, je vous proposais, il y a donc 3 ans, une série d’articles sur Noël dans mon pays d’accueil, l’Allemagne. Ce pays fête Noël d’une façon bien plus passionnée et presque fanatique que les Français : c’est ici que les marchés de Noël sont les plus féeriques mais aussi les plus impressionnants, tant par leur étendue que le décorum associé : on y croise d’innombrables petits châlets où l’on vend des gants, écharpes et autres figurines en bois (authenticité + 10.000) tout en y buvant du vin chaud, le Glühwein. Mais c’est également le pays où les chocolats de Noël et autres calendriers de l’Avent sont mis en vitrine des magasins dès octobre (septembre dans les cas les plus hardcores), où Noël dure non pas une journée mais deux (le 25 et le 26) et où même les plus grands mettent leur chaussures en évidence la nuit du 5 au 6 décembre, dans l’espoir qu’un père Noël 2.0, Nikolaus (Nicolas – rien à voir avec notre Nicolas national, Nikolaus ne négociant pas les cadeaux à coup de travail supplémentaire !) y glisse des chocolats ou des oranges.

Mais les Allemands sont comme nous, c’est-à-dire obsédés par leur estomac en cette période de fin d’année et font par conséquent de Noël une fête de la bouffe à s’en péter le ventre. La pâtisserie phare de ce mois de décembre sont des petits biscuits secs, les Plätzchen. Pour les germanistes entre nous, cela ne signifie pas « une petite place » (même si on aura toujours une petite place pour ces petits gâteaux!), mais bien des trucs à grignoter, des Knabbereien.


La tradition veut qu’on fasse des Plätzchen tout le long du mois de décembre, et pas seulement le 25 et le 26. On offre des Plätzchen traditionnellement dans un sachet aux étoiles dorées pour l’esprit de Nowel, à tous ceux que vous aimez, il est donc parfaitement admis de s’en offrir à soi même. Et ouais.

Notons que les recettes de Plätzchen sont légion sur le net et font le bonheur des rédacteurs de magazines féminins qui pourront, chaque année, ressortir les mêmes textes sans lever le moindre pouce.  La première recette ainsi tirée d’un magazine féminin, traduite par mes soins. Vous avez encore quelques jours pour épater vos proches avec ces biscuits allemands qui sont la quintessence de l’esprit de Noël, donc n’hésitez pas et bon appétit !

« Knopf-Plätzchen », les Plätzchen à la forme de boutons
Pour environ 40 biscuits

Ingrédients pour la pâte claire : 150g de beurre chaud, 75g de sucre glace, 1 jaune d’œuf, une pincée de sel, la moitié d’un petit flacon d’arôme de vanille, le zest d’un citron non pressé et 225g de farine.

Ingrédients pour la pâte foncée : 150g de beurre chaud, 75g de sucre glace, un jaune d’œuf, une pincée de sel, zest d’une moitié d’orange non pressée, une cuillère à soupe de cannelle, 25g de cacao en poudre et du sucre glace pour faire joli, sans oublier le sel et le poivre du moulin (bon je déconne).

  1. Malaxez rapidement tous les ingrédients pour la pâte claire, faites de même pour la pâte foncée, sans les mélanger. Enroulez les deux pâtes séparément sur du papier sulfurisé et laissez reposer une heure dans le réfrigérateur.
  2. Préchauffez le four à 180°C. Déroulez les deux pâtes sur une surface farinée et étendez-les de façon à ce qu’elles soient épaisses de 3mm.  Découpez les Plätzchen à l’aide d’un moule en forme de bouton. (Note de Greta : en France, vous ne trouverez jamais un tel moule. Prenez un bouton quelconque et coupez la pâte avec un couteau). Petit conseil : Mettez de la farine sur le moule avant de procéder au découpage, il se fera plus facilement. Disposez les Plätzchen sur une plaque protégée par du papier sulfurisé et, hop, dans le four !
  3. Laissez-les cuire pendant 12 minutes, puis les laisser refroidir et les saupoudrer de sucre glace.

La prochaine recette est la plus connue, le Vanillekiperl, qui nous vient tout droit de Bavière. Ce sont des petits croissants de lune au bon goût de vanille et est le must parmi les Plätzchen. La recette est celle du très bon blog Bretzel et Café Crème, que je vous conseille vivement si vous vous intéressez pour la cuisine allemande.

Et comme on dit si bien ici : Ich wünsche allen Leserinnen des Glory-Box-Blogs frohe Weihnachten und einen guten Rutsch ins neue Jahr !

Le marché de Noël de ma ville en bonus track

À propos de Greta

Française (de papiers), Allemande, Québécoise et Suisse de coeur qui a mangé l'ironie et l'humour (périmé) avec la cuillère. Manie la langue et la culture allemande comme les mecs manient l'hélicobite. J'aime les épinards, la littérature française et regarder "Confessions Intimes". J'aime pas la guerre, le racisme et la croûte des gâteaux.

Publié le 23 décembre 2011, dans Cuisine, Day By Day, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. A trentre minutes près j’aurais fait ces Plätzchen plutôt que mes sablés basiques de Noël. Maintenant que j’ai fait 6 fournées je vais garder cette recette pour le 27 décembre et le 1er alors !
    CA A L’AIR TROP BON !

    J'aime

  2. D’ailleurs je crois bien que je vais en faire des bredeles 😀

    J'aime

  3. C’est adorable l’emporte-pièce bouton !

    Cette tradition existe en fait en Alsace, qui boude pas son plaisir pour Noël, et qui n’en est pas à sa première ressemblance culturelle avec l’Allemagne : les foyers s’échangent des bredele, il y a des milliers de recette, à la vanille, aux épices, au chocolat, à l’anis, les kleine linzertörte… Il en va limite de l’honneur de ta famille, ensuite sur la table il y a les bredele du voisin, les bredele de la belle-fille, les bredele de la tante, tu peux faire des classements (vachement esprit de noël).

    J'aime

  4. Super article 😀 J’habite a 30 minute de la frontière allemande, alors on partage la même ambiance que l’Allemagne niveau fêtes 🙂

    D’ailleurs du coté gauche de la photo, on dirait un peu ma ville, c’est les mêmes facades 🙂

    Et la recette a l’air de déchirer 😀 Je la testerais & le blog est super 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :