Je ne fête pas Noël

Le Grinch déteste Noël

C’est bien beau cette histoire d’esprit de Noël, tout le monde partage la même euphorie, pense cadeaux et foie gras, regarde la météo en espérant y voir des prévisions de chutes de neige, tout le monde s’apprêtent à célébrer, en choeur, et dans une liesse inhabituelle, la fin d’année. Tout le monde ? A côté de nous qui accumulons les listes de cadeaux des frères, sœurs, cousines et voisins il existe un monde parallèle dans lequel pendant un mois, les Autres, ceux qui ne fêtent pas Noël, passe tranquillement le temps, au chaud sous un plaid pendant que l’on s’escrime, en courant à gauche et droite dans les magasins histoire de fignoler nos derniers achats. Tellement concentrées sur notre préparations de table et de décorations du sapin qu’on en oublie les Autres, ceux qui ne voient dans le mois de décembre que le dernier mois d’une année.

Raïda, l’une d’elle, s’est proposée volontaire pour nous parler des raisons pour lesquelles elle ne fête pas Noël…

« Si je ne fête pas Noël, c’est parce que je suis musulmane. Enfin, ce n’est pas comme si ma religion m’interdisait de faire une fête avec une dinde et de recevoir des cadeaux. Mais Noël, c’est d’abord une fête catholique qui n’entre donc pas dans les traditions de ma famille. Je ne fête donc pas Noël. Pas de sapins, pas de dinde, pas de cadeau.

Mais tout de même avec quelques amis – qui fêtent ou non Noël, on se fait parfois des dîners pour l’occasion. C’était tout de même plus un prétexte pour se réunir qu’une façon de célébrer quelque chose, qui pour certains ne signifient rien.

Pour ce qui est du fait de ne pas recevoir de cadeaux comme tous les autres, j’ai eu un peu de mal étant plus jeune. J’avais envie de fêter Noël. Le goût des cadeaux, les prospectus Toys’R’us où tu coches tes jouets préférés, les listes interminable de cadeau au Père Noël, j’ai vécu ça… Même si je n’ai jamais cru au Père Noël, je l’ai longtemps insulté parce qu’il nous oubliait toujours, et qu’il faisait le radin parce qu’on n’avait pas de cheminée. Mais bon, j’ai toujours été entourée de personnes qui étaient dans la même situation, et nos parents nous réservait parfois un petit quelque chose, pour le plaisir de nous faire un cadeau.

Aujourd’hui, la fête de Noël ne m’attire pas vraiment. Ce n’est pas de l’aigreur après toutes ces années sans sapin, c’est juste que ça ne m’attire pas. Toute cette période d’achats massifs, les éclairages, les téléfilms de Noël qu’on a vu 606 fois, les pubs de jouets des années 90, ou à tendance scatologique (sérieux, toutou-rista ?!) la neige, le froid… Tout ça, ça n’éveille aucune envie. C’est ma période noire de l’année. Mais heureusement qu’il y’a les papillotes, les chocolats et les bûches!

Du coup, le 24 et le 25, ce sont un peu des jours comme les autres. Par contre, même sans célébrer cette fête, on a toujours conscience que le monde tourne au ralentit tout d’un coup. Et quoi qu’on fasse, on est toujours un peu dans cette ambiance. Le résultat est qu’on passe plus de temps en famille, et qu’on est tous adoucis, voire ramollis par l’euphorie ambiante.

Pour moi, « l’équivalent », ce serait bien sûr l’Aïd, la fin du ramadan. Selon les traditions d’un pays, c’est aussi un grand évènement qui peut réunir une famille. Et puis il y’a la nourriture et les cadeaux aussi. Et le point positif, c’est que la neige pendant l’Aïd, ce n’est pas systématique! (Je n’aime vraiment pas la neige)

Comme je vois ça de loin, j’ai une idée de Noël comme une fête assez folle. Tout tourne autour de cette fête pendant un mois. Et un mois c’est looong. Et puis toute cette ambiance pleine de bons sentiments, c’est cool, mais c’est quand même assez louche. (J’suis peut-être un peu aigrie pour le coup.. ). Mais ça expliquerait l’engouement que suscite cette fête justement: les bons sentiments. De l’espoir, du bonheur, du réconfort, on a surement tous besoin de ça une fois au moins une fois dans l’année. »

Qu’en pensez vous ? Avec Noël, on en fait un peu trop ? Connaissez vous des gens qui ne fêtent pas Noël ? Vous imaginez vous ne pas le fêtez ?

À propos de Sunsh

Etudiante à plein-temps, brunch-addict, coureuse des montagnes de l'après-midi, fétarde de la nuit et globetrotteuse continuellement.

Publié le 20 décembre 2011, dans Day By Day, Société, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. Je me gave tellement plus à l’Aïd qu’à Noël X)
    J’aime bien Noël, le repas où la famille est réunie, où on voit des personnes que l’on a pas vu depuis longtemps, quand on s’offre les cadeaux, qu’on se déguise en père Noël pour faire kiffer les petits de la famille, à chaque fois c’est assez épique! J’aime bien l’avant Noël, la préparation du sapin avec ma mère et qu’on ressort les vieilleries de gosses qu’on faisait pour Noël genre les sapins en carton avec écrit « Lenaïg, décembre 1997 » ça me fait kiffer ! Noël c’est aussi les villes décorées et la neige surtout, je trouve ça super féérique (jadis, y avait de la neige à Noël…)! Comme Florence, je pense que ça doit être super chelou de ne pas fêter Noël et d’assister à toute l’excitation des gens autour.

    J'aime

  2. Moi aussi je pourrais vivre sans fêter Noël, et je regarde un peu tout ça de l’extérieur. D’ailleurs dans ma famille on n’offre des cadeaux qu’aux enfants (et la seule ça a longtemps été moi, maintenant c’est ma cousine, et c’est tout), mais entre adultes on a décrété que c’était trop casse pieds et compliqué de chercher des cadeaux dont leur destinataire n’aura 9 fois sur 10 pas l’utilité, ou ne l’aimera pas, alors on s’en fait pas. Toute petite j’aimais bien la partie cadeaux forcément, mais sinon noël ça a jamais été particulièrement magique chez nous (voire même glauque depuis un moment). Pour moi c’est plutôt une période, sinon déprimante, du moins qui me laisse assez froide. J’aime bien aller faire un tour au marché de noël, mais juste parce que j’aime me promener le soir, et les lumières, pas tellement parce que c’est noel. J’aime juste la nuit, dans cette période, en fait.

    D’autre part, j’ai un peu la même famille élargie que Curo, et donc si on invitait tout le monde ça finirait sûrement en bain de sang, alors on évite depuis bien avant ma naissance d’ailleurs. Du coup ma mère invite la sienne et son frère, et ma cousine si elle est chez son père, et ça suffit comme ça x)

    J'aime

  3. Pareillement, je ne me vois pas ne pas fêter Noël. J’adore cette période de l’année, en passant par les listes de Noël, la liste des invités, le climat froid et qui sent la neige, les sapins dans les rues et les illuminations, je trouve ça juste fou !
    En plus c’est une période géniale pour la grande fourrue de listes que je suis: une liste de cadeaux, une liste des cadeaux communs avec qui doit quoi à qui, une liste des plats, des invités, des objets décor à faire/acheter… C’est trop funky !
    Et ce que j’aime le plus, comme vous, c’est retrouver ma famille, des gens que je vois peu, c’est manger des choses qu’on attend déjà depuis un an (sérieusement, qui sont celles d’entre nous qui se tapent un foie gras sur toast chaud aux noix tous les dimanches ?). Noël c’est tellement une période indescriptible… Dingue.

    J'aime

  4. Ca doit être amusant et étrange, quand on vit bien le fait de ne pas fêter Noël, de ne pas le fêter ! Observer toute la frénésie de l’extérieur, être sur un autre tempo, et si, au passage, ça peut quand même encourager les familles qui ne fêtent pas Noël à être plus attentifs l’un à l’autre, finalement c’est très bien! Merci pour ce témoignage « de l’extérieur » !!

    J'aime

  5. Ben moi c’est un peu la même chose, mais avec quelques différences tout de même.
    Mes parents sont également « de culture musulmane » (je dis ça car, avec du recul, c’est plus une culture qu’une vraie envie de pratiquer) MAIS nous fêtons Noël d’une certaine façon, quand j’étais petite nous mettions le sapin et, même si nous étions vraiment fauchés à l’époque, nous nous faisions quand même de petits cadeaux. De ce fait, je n’ai jamais cru au Père Noël, mais en tout cas Noël n’est pas un jour comme les autres chez nous comme ça peut l’être chez toi Raïda. Nous ne mangions pas de dinde, mais quand même un truc plus raffiné.
    Bref, on fête Noël un peu à notre façon, un mélange d’un certain désintérêt du fait de la culture et d’une envie de quand même fêter cette tradition si importante chez beaucoup de Français.

    Après j’aime pas trop Noël, j’aime bien mais sans plus, donc voilà c’est bizarre, je sais pas où me positionner… d’autant que nous fêtons pas l’Aïd.
    Mais si quelqu’un m’offrait quand même toutou rista, je serais reconnaissante.

    J'aime

  6. Il est super intéressant cet article parce que je trouve ça « fou » de ne pas fêter Noel, dans le sens où je ne l’envisage pas une seconde et où je me sens presque triste pour les gens qui ne le fêtent pas ! Ce qui est ridicule, parce qu’évidemment ces personnes ne sont pas tristes comme moi je ne suis pas triste de ne pas fêter l’Aid ou Hanukkah.
    Cela dit Noel en tant que fête, sans connotation religieuse aucune, c’est une chouette fête quand même. Rien que pour l’échange de cadeaux, se mettre en 4 pour faire plaisir aux uns et aux autres, c’est quand même super cool.

    J'aime

  7. Ne pas fêter Noël ne poserait pas de soucis! Chez nous, c’est un prétexte pour se retrouver avec la famille qu’on apprécie pas (déjà qu’on les voit aux mariages, baptêmes, enterrements et que c’est suffisant…), faire comme si alors que non et ça se termine en bain de sang comme dans le film de Desplechin, Un conte de Noël.
    Et puis le côté, courir partout pour acheter des cadeaux, c’est fini! Je fais des cadeaux personnalisés maison et les gens apprécient plus. Donc perso, je pourrai vivre sans.

    J'aime

  8. Je ne m’imagine pas du tout ne pas feter noel. Par contre le fait que ce soit une fete catholique, ca par contre je m’en fout. Pour moi c’est surtout une occasion de plus de faire des cadeaux, de se reunir en famille, j’adore l’ambiance, les deco, les guirelande lumineuse, les chant de noel, la neige, le bon repas, j’adore tout ca, et ca me fait trop plaisir de prendre le temps de trouver un petit cadeau a chacun, et de voir que ca lui fait plaisir.
    Je n’ai connu noel comme ca, plein de cliché, que depuis que j’ai 14 ans, avant la ou j’habitais on decorait un palmier, le soir de noel il faisait 28/30degré, trop chaud pour manger un bon gros repas de noel comme on peu le faire ici. mais c’etait noel quand meme, different, mais on le fetait en famille, et je crois que j’aimerais toujours cette periode.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :