J’irai dormir chez vous: Brest.

Alright, une de nos glory-boxeuses chéries, a bien voulu jouer les guides quelques instants pour me parler d’une ville où elle a vécu et qu’elle semble apprécier encore aujourd’hui: Brest. Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir sa vision de la ville bretonne.

– Brièvement comme décrirais-tu Brest ?
Brest c’est la dernière ville avant l’Amérique. A l’Ouest, tout a l’Ouest, au bout de la Bretagne. Brest, c’est 142 000 brestois qui sont fiers de l’être. On dit souvent qu’il n’y a que les Brestois qui aiment leur ville, car ici, on est avant tout Brestois, avant d’être breton. Et on la défend notre ville, quand tous les autres la critiquent. Oui, Brest c’est moche, oui a Brest tout est gris : son ciel, ses façades, le teint de ses habitants. Oui Brest c’est des montées, des descentes, des ponts, des rives, un centre ville qui fait 2 rues, mais 2 rues de 3 kilomètres de long chacune. Mais Brest, ce n’est pas que ça, c’est aussi des plages, des parcs, des centres commerciaux, un club de foot, des bars et des boites. Brest est une ville sur laquelle on peut poser chaque jour, selon notre humeur, un nouveau regard.

– Peux-tu me parler d’un lieu (place, parc, café, rue…) qui te rappelle un bon moment de ton enfance ?

Plus jeune, j’allais souvent me promener au Vallon Stang Alar, avec mes grands parents. Ce parc est un conservatoire botanique où on y retrouve plus de 1700 plantes menacées ou non, venant de tous les continents. On y passait des après midi entières, à marcher, à donner à manger aux canards, à jouer aux cartes allongés dans l’herbe. Mes grands parents ont toujours apprécié cet endroit, et du coup, moi aussi.

– Un lieu où tu aimes retrouver tes amis ? En quelles occasions ? 
Avec mes amis on se retrouve souvent au « 29», la discothèque locale. La plus grande du Finistère, notre repère depuis quelques années déjà. C’est un peu notre deuxième maison, on connait tout le monde et tout le monde nous connait. C’est là-bas que j’ai passé mes meilleurs soirées, sur la piste ou dans la piscine, au bar ou sur le podium. J’aime l’ambiance, les gens qui la fréquentent, ceux qui y travaillent, la musique qui y passe, même si c’est toujours la même. J’ai fais pas mal de boites, mais des boites brestoises, c’est celle là que je préfère et à qui je reste fidèle depuis mes 16 ans.

– Maintenant cite-nous le nom d’un lieu où tu aimes aller avec ta famille (ou du moins un endroit où tu es allée avec ta famille et que tu rattaches toujours à ce moment donné).

La plage du Moulin Blanc. On aime s’y rendre en famille, y  manger une glace, boire un verre en terrasse, ou tout simplement s’y promener, admirer les bateaux, la baie, la mer.

– Un lieu où tu aimes aller, seule ?
Le jardin des explorateurs, juste a coté de chez moi, face a la mer. J’ai besoin d’endroits avec vue sur la mer pour me ressourcer, et ce jardin en fait parti. J’aime y promener mon chien, en regardant la mer, la rade, la ville. C’est très apaisant

– Si tu devais me faire visiter Brest, qu’est-ce que tu voudrais me faire découvrir ? 
L’immanquable quand on visite Brest c’est Oceanopolis, le grand aquarium et parc de loisir de la région. On y découvre les océans, les poissons, les otaries… Ensuite pour manger il y a de très bons restaurants au Port de Commerce, où on peut manger des plateaux de fruits de mer, ou bien une petite crêperie artisanal dans un jardin en face de la mer ou l’on déguste les meilleurs galettes et crêpes du monde dans un endroit chaleureux et convivial.. Enfin, dans les endroits immanquables a Brest, il y’a le Tour Du Monde, le Tour D’Um comme on dit, une veritable institution ici. Le fameux bar d’Olivier de Kerzauzon, le navigateur que chaque brestois a plus souvent vu au comptoir que sur un bateau. On retrouve l’ambiance de voileux, on y chante, on danse sur les tables une pinte a la main. Tout une ambiance. L’emblème musicale de la ville restera Lambé An dro de Matmatah, le fameux groupe bien de chez nous. Chanson que chaque brestois connait par cœur et prend plaisir a chanter lors de chaque soirée bien arrosé. (Lambe est un quartier de Brest)

– Le lieu qui pour toi représente l’état d’esprit de la ville et qui permet de se faire une idée assez juste de ce petit coin ?
Place de la liberté. La journée on y croise toutes sorte de gens, assis sur les marches. Des jeunes, des moins jeunes, des couples, des clodos, des groupes, des gens seuls. Le soir, elle se transforme en un endroit mythique des soirées brestoises, par excellence. Là où tout commence et où tout finit. On y organise des courses de poubelles, des batailles d’eau sous les fontaines. Du grand et beau n’importe quoi digne des plus grandes soirées étudiantes.

– Un événement que tu attends chaque année avec impatience à Brest ? 
Les jeudis du port. Comme leur nom l’indique ils ont lieu chaque jeudi d’été, au Port de commerce. C’est un grand événement festif que chaque brestois se doit de ne pas louper. On y vient en famille, pour profiter des concerts gratuits et des arts de rues. Ou entre amis, une bouteille en plastique rempli de whisky coca sous le bras. On vient pour faire la fête et ce, jusqu’au petit matin.

La plus belle vue de la ville ou ses alentours ?

Le pont de Recouvrance, l’entrée du Port.
Pour moi ça restera l’une des plus belles vues de Brest, c’est mon quartier, c’est là où j’ai vécu, donc forcément.

Un dernier petit mot ? 

J’espère que je vous ai fais partager mon amour pour cette ville, ma ville d’adoption, celle où j’ai mis du temps avant de trouver mes marques pour au final la regretter chaque jour où je n’y suis pas.

À propos de Sunsh

Soignante à plein-temps, brunch-addict, coureuse des montagnes de l'après-midi, fétarde de la nuit et globetrotteuse continuellement.

Publié le 23 novembre 2011, dans Day By Day, J'irai dormir..., Voyages, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 9 Commentaires.

  1. C’est vrai que pour le peu que j’en aie vu, Brest est pour moi un endroit assez gris où je n’ai pas vraiment pris le temps de m’y promener. Ton article m’a donné envie d’y retourner et de découvrir les endroits dont tu nous parles, ton amour de la ville se ressent tellement!!

    J'aime

  2. Mon amour de ville natale, merci mille fois de la mettre à l’honneur. On m’a toujours parlé de Brest en gris, moi je l’ai toujours vue en technicolor. Je rève d’y retourner.

    Bravo Alright !

    J'aime

  3. Très bon article ! Je connais tous les endroits dont tu parles sauf le jardin des explorateurs.
    Ca me saoule souvent que mon copain y habite, mais quand il partira, j’avoue que Brest me manquera beaucoup !

    J'aime

  4. J’avoue, j’ai eu la réaction typique de beaucoup, j’ai trouvé que Brest était une ville grise et triste, et pourtant, et pourtant, j’y ai passé un très bon moment, j’ai adoré les gens, l’ambiance la nuit, et mon Dieu, les fraises de Plougastel Daoulas, je crois que c’est les meilleurs que j’ai mangé jusque là!

    J'aime

  5. Alors MERCI Sunsh et Alright, j’ai maintenant la chanson « TONNERRE DE BREST » dans la tête depuis environ trois heures xD

    J’ai adoré l’Océanopolis, c’est le plus bel « aquarium » que j’ai vu jusqu’à maintenant. A chaque fois que je rencontre un brestois je parle de la rue de Siam pour me la péter. Je trouve que j’ai quand même raté pas mal de choses, ça m’a donné envie d’y retourner!

    J'aime

  1. Pingback: J’irai dormir chez vous : Lyon ! | glorybox

  2. Pingback: J’irai dormir chez vous: Toulouse « glorybox

  3. Pingback: J’irai dormir chez vous : Metz ! « glorybox

  4. Pingback: J’irai dormir chez vous : Metz ! « glorybox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :