Voyages : des glory-boxeuses racontent !

Vous faire partager mes quelques voyages c’est bien, mais élargir le cercle des voyageuses c’est mieux ! Parce que vous aussi, petites glory-boxeuses, vous voyagez et avez des choses à dire : j’ai donc mené une petite interview auprès de trois d’entre vous qui ont voyagés dans des endroits exotique. Pour vous, Etoya, Greymalkin et Thunder ont accepté de revenir sur leurs voyages passés pour vous en faire part.

– Ta plus belle destination ?

Etoya : Le Tadjikistan. Mais je ne vais pas développer, parce que je pourrais en faire un roman. Simplement, c’est un pays magnifique, les gens sont magnifiques, les paysages sont incroyablement beaux, la lumière est fascinante, et l’expérience que j’y ai vécue était plus qu’incroyable (j’ai travaillé sur le tournage d’un film à gros budget). Voila, je ne m’en remettrai jamais. (Allez au cinéma le 2 novembre.)

Le Tadjikistan

Le Tadjikistan

Thunder : LA FINLANDE ! On logeait avec ma famille dans un petit chalet typique, c’était vraiment un rêve ce voyage ! Et puis les gens sont tellement adorables (Et les Finlandais sont beauuuuuux) !
En fait, tous mes voyages m’ont marquée d’une certaine façon, à chaque fois c’était une impression différente, de supers souvenirs, des rencontres, une atmosphère… comme au Canada m’a beaucoup où la population est tellement gentille, tout est beau, c’est une destination que j’aimerais découvrir « en profondeur », ainsi que l’Andalousie, là aussi l’atmosphère est tellement différente ! Il fait une chaleur étouffante, certains villages ressemblent à ceux des westerns, c’est vraiment superbe. Et traverser les USA c’est complètement ouf aussi, franchement on se croirait dans un film américain : les bleds paumés, le motel pourri à fort potentiel psychopathes, les « caesar salades », les hot dogs à chaque coin de rue, les routes immenses, tout y est !

Helsinki

Helsinki

– Greymalkin : LE JAPON !! (je pense que je suis capable d’en dégoûter les gens!) Probablement aussi parce que c’était mon voyage le plus long, mon voyage au Japon reste un souvenir que je chéris, auquel je pense souvent, avec nostalgie mais aussi avec hâte (chaque jour, après tout, me rapproche d’un autre séjour au Japon!), et qui est devenu une sorte de « borne » dans ma vie, car cela a aussi coïncidé avec l’emménagement avec mon copain, notre voyage de 2 mois là bas, c’était un peu notre inauguration de la très sérieuse vie conjuguale, même si on avait déjà voyagé ensemble ! Mais surtout, j’ai adoré le raffinement général au Japon, dans l’art, la mode, l’ameublement, et, bien sûr, la gastronomie. Le raffinement japonais c’est un raffinement intelligent, sans débâcle, sans surenchère bling, c’est le luxe à l’état pur, le soin apporté aux plus petits détails, c’est quelque chose qui me fascinait avant de partir, mais après 8 semaines en territoire nippon, encore plus, cela me nourrit, me fait même du bien. J’adorerai vivre un an au Japon et pouvoir observer cette élégance tous les jours, et surtout, voir les saisons passer. Un peu comme en France, l’année est extrêmement marquée par le passage des saisons. J’ai d’ailleurs une théorie : le pays le plus proche de la France, culturellement parlant, ce n’est pas l’Autriche, ce n’est pas la Suisse, c’est le Japon ! Deux petits pays qui considèrent qu’il n’y a rien de plus important que manger !

Tokyo

Tokyo

– Comment choisis-tu tes voyages ?

Etoya : Il y a d’abord eu l’influence de mes parents, qui sont de véritables globes trotteurs, et tout particulièrement attirés par les pays d’Asie centrale, ou d’Europe de l’est. Le premier voyage qu’ils m’ont fait faire alors que j’avais tout juste 2 ans, c’était l’Ouzbekistan. Et pour mes 7 ans, c’était le Népal, avec en prime une randonnée de 2-3 jours dans l’Himalaya.  J’ai aussi traversé une partie de la Sibérie en voiture plusieurs fois, en famille, et j’ai pris le transsibérien une fois, aussi, jusqu’à Vladivostok.
Ensuite, ça dépend des amis, des envies et des finances, des projets éventuels… mais dans tous les cas, ce sont toujours des voyages en mode « backpackers ». Traverser un pays en stop, en train, en bus, sans avoir de plan précis mais avec un sac de couchage, c’est ce qui m’a toujours permis de découvrir le mieux un pays.

Thunder : J »ai la chance d’avoir des parents qui aiment voyager : ils ont cette curiosité de toujours aller voir ailleurs et je trouve ça génial qu’ils aient emmené leurs enfants avec eux ! Non seulement ça crée des souvenirs incroyables mais également cela donne le goût de l’ailleurs, l’envie de découvrir d’autres lieux, d’autres cultures. Bref, ils les choisissaient en fonction de ce qui les attirait le plus sur le moment : « tiens, cette année j’irais bien là-bas » et c’est cooool ! Pas de voyage organisé, ils préféraient tout découvrir par eux-mêmes…
Maintenant je voyage entre potes et avec mon copain. Forcément, on ne roule pas sur l’or donc déjà, ça reste en général en Europe, on rêve d’aller aux USA mais ça n’est pas pour tout de suite.

Greymalkin : Il y a une part de rêve, je pense souvent aux voyages que je veux faire longtemps avant le départ, longtemps, même, avant que la date du départ soit fixée, à partir d’une photo, d’un film, voire d’un groupe dont j’aime la musique !… Après mon imagination foisonnante fait le reste… Par exemple, je fomentais un voyage au Japon depuis très longtemps – depuis que mon père était parti là bas pour son travail dans les années 80 et était revenu couvert de cadeaux tous plus fous les uns que les autres. Petite je me souviens regarder et re-regarder les photos qu’il avait rassemblé dans un album pendant des heures. Je me donnais un seul impératif : c’est tellement loin, tellement différent, que je voulais y faire un long séjour, pas seulement 2 semaines ! C’est devenu 2 mois !

– Un souvenir que tu as ramené d’un voyage ?

Etoya : Il y a ce chapeau traditionnel qu’un figurant tadjik m’a offert à la fin d’un tournage, avec un mot tellement mignon : « L., tu es la plus ravissante fille de la terre, merci pour tout, Said » + une rose dessinée. En fait c’est sans doute celui là que je préfère, parce que je m’entendais terriblement bien avec ce Said, on s’était fait des adieux déchirants sur ce vieil aérodrome du fin fond du Tadjikistan, j’avais du grimper en 4e vitesse dans l’avion, j’étais en larmes … or une petite partie de l’équipe prenait l’avion suivant (c’était des avions de 15 places), et Said avait confié ce chapeau avec le petit mot pour moi à l’un d’eux pour qu’il me le remette. J’ai gardé précieusement les deux ! Et j’espère revoir un jour Said.

Thunder : Je vais encore passer pour une goinfre, et en plus c’est pas vraiment un souvenir ramené de là-bas, mais en Finlande j’ai découvert la bouillie d’avoine avec du chocolat au ptit dèj et franchement ce truc mais ça déchire ! J’en ai mangé tous les jours pendant six mois en rentrant. Bref voilà, je remercie ce pays de m’avoir fait découvrir la bouillie d’avoine ! (gné).

Greymalkin : Du Japon j’ai rapporté de la vaisselle, ce qui est quand même un souvenir assez débile quand on y pense, j’utilise mes petits bols à soupe, à riz, et mes jolies petites assiettes à motifs presque tous les jours (avec ravissement évidemment) mais dès que moi ou mon copain en cassons un, je sens mon cœur se briser en petits morceaux, c’est comme si le Japon s’éloignait encore un peu plus! Mais j’adore certaines de ces poteries qui me rappelle cette matinée que l’on avait passé mon copain et moi au centre national de l’artisanat, où nous les avons achetées. C’est un beau magasin qui présentait l’artisanat des différentes préfectures du Japon, où nous nous étions réfugiés pour être à l’abri d’une pluie drôlement torrentielle qui s’abattait sur Tokyo depuis 8h du matin… Les éléments ont eu raison de nous et on est rentrés dans la chambre qu’on louait pour le reste de la journée assez tôt dans la journée, tout ça pour découvrir qu’on jouait les touristes un jour de TYPHON. Evidemment !

– Un moment fort ?

Etoya : A part le tournage au Tadjikistan dont j’ai souvent bien trop parlé, et qui m’a marquée plus que tout (encore aujourd’hui je ne sais pas si je revivrai un jour quelque chose de semblable), il y a eu l’Inde et ces trajets en train incroyables avec mes deux copines. Un souvenir notamment, sans doute un peu cliché mais assez fort tout de même : On venait de faire environ 20 heures de train non stop, on avait du sauter du train à 4 heures du matin après avoir partagé quatre couchette avec 10 indiens (autant dire qu’on avait juste pas dormi), pour arriver à Agra, voir le Taj Mahal, et repartir tout de suite après vers Udaipur. On s’est donc retrouvées toutes les 3, en pleine nuit, devant les murailles du Taj Mahal, à attendre sur nos sacs le lever du soleil et l’ouverture des portes… à l’ouverture, on était les premières à pénétrer dans l’enceinte. Et on a beau voir des centaines de photos du Taj… quand on l’a vu apparaitre devant nous, ça a été assez incroyable. Une véritable pureté, sublimée par la lumière matinale. On est restées bien une heure assise à juste le contempler, fascinées.

Thunder : Je dirais en Finlande… en fait, TOUT le voyage était extraordinaire, j’ai vraiment passé 10 jours dans un autre monde. Imaginez-vous un pays totalement enneigé, où il fait jour quatre heures par jour, pendant la période de Noël, les villes illuminées, la musique de Noël partout et en périphérie, -30°C, un paysage complètement magique. Je me souviens particulièrement d’une sortie un soir, on était dans des traîneaux tirés par des rennes, dans un froid glacial, sous les étoiles, on guettait les aurores boréales… c’est un truc de fou, on se sent complètement hors du temps.

Greymalkin : Difficile de ne retenir que quelques éléments, ce qui me marque le plus en voyage, ce sont souvent les rencontres – dès l’un de mes premiers (longs) voyages effectuée seule, j’ai rencontré ma « deuxième famille » : une famille d’accueil qui m’a hébergée tout un été quand j’avais 16 ans, et l’on s’est vu presque chaque année depuis, malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent ! THAT’S LOVE ! Ils viennent en France l’été 2012, 10 ans après ma première visite chez eux en Californie ! (oui mon taux d’excitation est déjà à son maximum).

– Ta plus grosse galère ? 

Etoya : En Inde toujours, à peine deux jours après notre arrivée, premier voyage en train, je fais la connerie du siècle, j’y mange un truc non identifié. Et bon. Je tombe malade. Mais alors, malade… je vous épargne les détails, mais honnêtement, j’ai cru que j’allais y rester. Vraiment. On s’est retrouvées dans cette petite auberge au bord du Gange, à Bénarès, la ville des morts (ville sacrée), dans une petite chambre sans fenêtres, avec un ventilateur qui s’arrête toutes les 20 minutes, 40 degrés, une planche en bois en guise de lit… 40 de fièvre, vomissements, diarrhées etc, je délirais complètement, et je ne pouvais plus m’arrêter de pleurer tellement j’avais mal PARTOUT. Un médecin est arrivé vers 22h (ma pote avait du aller en chercher un dans la rue et le suivre dans des endroits étranges pour récupérer des médicaments), et là, coupure d’électricité. Il m’a fait 3/4 piqures, dans le noir, éclairé à la lumière d’un portable…

Thunder : Le jour du départ à Madrid l’an dernier, on devait partir en train et la SNCF faisait grève (ah bon ?), bref on a dû partir en quatrième vitesse de la maison pour attraper un train de rechange, le gros coup de stress. Mais sinon, jamais de trop grosses galères, j’ai eu de la chance, mes parents ont toujours bien organisé nos voyages.

Greymalkin : Alors en fait, c’est arrivé AVANT le voyage, par contre c’est une galère à peu près imbattable… 15h avant de prendre l’avion pour Tokyo, je réalise que j’ai perdu mon passeport (que j’avais utilisé 1 semaine avant). Perdu-perdu, volatilisé ! C’était vraiment trop bien !

– Si tu devais emmener un objet avec toi en voyage ?

Etoya : Un appareil photo / une caméra / un carnet. Quelque chose qui me permette de témoigner de ce que je vois, et d’alterner dans ma façon de le faire. Je raconte presque toujours mes voyages par écrit, en plus de faire des photos et/ou de filmer.

Thunder : Le plus important, forcément : des trucs de soin ! Je suis une vraie pharmacie ambulante, j’emmène TOUJOURS au moins des aspirines, de la crème solaire, des trucs pour le ventre etc.

Greymalkin : J’ai toujours avec moi du vin français et des chocolats que j’offre à nos hôtes / amis qui m’hébergent à l’étranger.

– Un projet pour plus tard ?

Etoya : Retourner au Tadjikistan. Retourner en Sibérie. Découvrir le plus de pays possible. Voyager dans le cadre de mon travail, peu importe la destination. Faire des films aux quatre coins du monde. TOUT ÇA QUOI.

Thunder : Cette année ce sera Amsterdam : y aller entre potes a l’air vraiment génial, et cette ville me tente depuis longtemps. La Russie m’attire aussi, je ne connais rien de ce pays, si ce n’est la langue que je trouve magnifique, mais la Russie me fascine complètement !!! C’est obligé, d’ici 10 ans j’y serai allée.
Sinon, passer un an à l’étranger, m’expatrier, trouver un job là-bas, apprendre à connaitre les habitants.  Dans l’idéal ce serait le Canada, mais je ne suis pas la seule à avoir cette idée x) donc on verra ! Ou alors la Russie !

Greymalkin : Retourner au Japon ! Cette fois ci pas en « backpacker » (même si le pays s’y prête complètement!) mais avec un budget de malade mental et dormir dans des ryokan sublimes, manger kaiseki à Kyoto (17 plats tous plus bizarroïdes les uns que les autres), m’offrir des porcelaines de toutes les préfectures et aller faire du surf à Okinawa ! Sinon mon prochain voyage, c’est, je l’espère, un voyage en Italie, à Florence, Sienne, Venise et Rome, pour voir plein de musées, manger de la pizza et des pâtes jusqu’à nausée !

À propos de Sunsh

Soignante à plein-temps, brunch-addict, coureuse des montagnes de l'après-midi, fétarde de la nuit et globetrotteuse continuellement.

Publié le 25 septembre 2011, dans Être une gloryboxeuse, Vis ma vie, Voyages, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. La première photo est juste :O
    Et sinon, je vous envie d’avoir pu voyager. Vraiment c’est une chance incroyable !

    J'aime

  2. Vraiment génial comme article! Ca m’a donné super envie, surtout pour la Finlande (je vais plus en démordre, maintenant) et les pays d’Asie. Même le Japon a réussi à m’attirer un chouïa (alors que, allez savoir pour quoi, le Japon ne m’a jamais plus excitée que ça)! Vraiment, c’est une méga bonne idée d’avoir écrit là-dessus, avec de telles questions!

    J'aime

  3. Merci de beau partage!

    J'aime

  4. Héhé, il est bien cet article ! Mon « souvenir ramené » est trop nul par rapport aux vôtres xD
    Bien joué Sunsh !

    J'aime

  5. Merci aux trois filles de s’être prêtées au jeu, c’était génial !

    J'aime

  6. Mais troooop, Je suis sous le charme de vos récits moi aussi. Si ce n’est la galère d’Etoya, épique mais ça refroidit.

    J'aime

  7. Toutes les trois, vous vendez du rêve… Dans les pays cités, j’ai un faible pour la Finlande… J’espère y aller un jour. Entre la neige, le froid, etc… Et, puis, l’Himalaya, quoi ! Le rêve… ! Perso, si je devais parler d’un pays, ca serait tout simplement la France.

    J'aime

  8. Vous me faîtes rêver !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :