L’art d’accommoder les restes

On a déjà parlé des bento il y a quelques mois, mais, reconnaissons le, cet article là ne prenait pas en compte une donnée majeure : qui a envie d’aller faire les courses tous les jours, en ayant plein de restes dans le frigo à la fin de la semaine ?

C’est pourquoi cet article relève un petit défi, celui de réaliser, à partir de quelques ingrédients, 5 repas différents, bref de quoi nourrir les étudiantes affamées que nous sommes, ou sur le pouce à la fac, ou le soir pour se faire un vrai dîner cuisiné, mais simplement, sans finir la semaine avec une demi-conserve de maïs et un morceau de chèvre desséchée qui se battent en duel ! Et, parce qu’on pense vraiment à tout sur Glory-Box, et qu’on vous sait débordé, on s’est imposé une règle : pas plus de 10 ingrédients dans notre panier – de quoi passer à la caisse rapide au supermarché !!

Alors, 5 repas différents et équilibrés à partir de seulement 10 ingrédients est-ce possible ? Verdict dans la suite de l’article…

Dans notre panier :
#1 : 2 poireaux
#2 : 1 patate douce
#3 : 500 grammes de potiron
#4 : du quinoa
#5 : 2 escalopes de poulet
#6 : 2 tranches de jambon
#7 : 1 rouleau de pâte feuilleté
#8 : des pommes qui compotent bien (variété canada par exemple)
#9 : 1 morceau de comté
#10 : 1 conserve de champignons / des shiitake ou autre champignons séchées

Et, à avoir toujours dans son placard / frigo quand on est une vraie cuisinière : raisins secs blonds ; crème fraiche ; amandes effilées ; noix ; chutney de mangue ou abricots séchées ; du curry ; œuf ; farine…

Bento du lundi : Une salade de patates douces au poulet, et un muffin au potiron

Vous vous souvenez de ce que l’on disait à propos du pain blanc vs pain noir (plus le pain est foncé, moins la farine qui le compose est raffinée, meilleur ce pain est pour la santé !) ? Et bien on a un peu la même problématique en ce qui concerne la pomme de terre, quand on compare la pomme de terre traditionnelle et la patate douce, on réalise que l’une (la patate douce) a des qualités nutritives que l’autre n’a, même pas, en rêve. A chaque fois que vous le pouvez donc, préférez la patate douce à la pomme de terre, car, pour le même nombre de calories, la première vous apportera plein de vitamine C !

Coupez votre patate douce en petit dés et faites revenir dans un wok ou une poêle avec un peu d’huile d’olive et un filet d’eau – sinon les patates douces vont brûler sans être cuites ! Une fois qu’elles sont très très légèrement en bouillie (les bords doivent être devenus pâteux), réservez.
Coupez le poulet en petit morceau et le faire poêler. Mélangez ensuite aux patates douces.

Pour la déco, et parce que c’est tellement bon, on peut ajouter à notre salade des amandes effilées juste dorées à la poêle (c’est pas le moment d’aller poster un truc sur Glory-Box, les amandes dorent, puis une fraction de seconde plus tard… brûlent !). Vous pouvez aussi les mettre telles quelles, mais testez une fois, le croquant des amandes dorées n’a pas son pareil !

Cette salade est très bonne telle quelle, et vous donnera toute l’énergie nécessaire pour suivre vos td et même aller suivre un cours de sport en fin de journée, même pas la peine de rajouter de l’huile ou du vinaigre !

Les muffin aux potiron – raisin sec – noix – miel

Pour 5 muffins – 1 pour chaque jour de la semaine !
130 grammes de farine
1 « cup » / 240 ml environ de purée de potiron –150 grammes de potiron cru approximativement (mais cette recette n’exige pas énormément de précision !)
60 grammes de sucre roux
½ cuillère à café de miel
1 petite cuillère à café de levure
2 cuillère à soupe d’huile de tournesol
1 œuf
1 petite poignée de raisins secs blonds, 1 petite poignée de noix

Pour obtenir la purée de potiron : ou vous mettez au four votre potiron coupés en dés (à 170 °c) jusqu’à ce qu’il soit mou, ou vous le faites cuire dans un peu d’eau dans une casserole. Et, dans un cas comme dans l’autre, écrasez à la fourchette quand il vous paraît cuit. Au total vous devez en obtenir l’équivalent d’une « tasse » américaine, c’est-à-dire : 240 ml environ (mais cette recette n’est pas une science précise !)

Préchauffez le four à 175°c.
Pendant ce temps, dans un saladier mélangez les ingrédients secs (farine, levure, sucre)
Dans un autre saladiez mélangez les ingrédients « mouillés » (potiron, huile, œuf). Incorporez les ingrédients mouillés aux ingrédients secs en ne mélangeant pas trop (c’est pas grave si la pâte n’est pas lisse). Rajoutez un peu de miel, des raisins secs, des noix. Puis versez dans des moule à muffins.

Au four 20’ environ.

J’ai « inventé » cette recette, en l’adaptant d’autres recettes lues ça et là, parce que j’adore l’idée d’utiliser des légumes en pâtisserie : on obtient des desserts délicieux, et qui font presque pas culpabiliser : le sucre des légumes (carottes, potiron, potimarron ou même courgettes !) permet de ne pas avoir la main lourde sur le sucre, et la texture crémeuse de la purée de légumes évite d’alourdir la pâte de matière grasse ! Et en plus, c’est bon !!

Bento du mardi : Feuilleté de champignons shiitake, curry de poulet, potiron au four

Pour les feuilletés, on peut aussi utiliser d’autres champignons séchées ou même des champignons en boîte !
Si vous utilisez des champignons déshydratés, la première étape sera de les réhydrater (il suffit de les immerger dans un bol d’eau chaude 10’ environ). Pendant ce temps découpez un peu de votre pâte feuilleté (juste de quoi enrouler vos champignons – l’idée étant qu’un feuilleté corresponde peu ou prou à une bouchée – découpez éventuellement vos champignosn s’ils sont dodus).

Ensuite placer sur chacune de vos lamelles un morceau de champignons, et entourez le de pâte feuilleté. C’est pas grave s’il n’est pas parfaitement enroulé. Pour la déco on peut saupoudrer de paprika et de sésame noir. Au four à 180°c pour 12 minutes.

En ce qui concerne le potiron, il suffit de découpez en lamelles / tranches / dés votre potiron (attention soyez généreuse car ça réduit bien – prenez bien 200 grammes) et de le mettre au four pour 25’ au moins à 170-180°c.

Pour le curry de poulet : faites revenir dans un peu d’huile d’olive du curry en poudre (ou bien du cumin, du piment, du curcuma… si vous n’avez pas de mélange curry), puis, une fois que les épices commencent à libérer leur arôme, ajoutez les dés de poulet. Vous pouvez aussi ajouter du chutney de mangue si vous avez, un peu de crème fraiche pour adoucir, de la mangue fraiche, des amandes…

Bento du mercredi : Salade d’endives – comté – noix, quinoasotto hivernal, chaussons aux pommes

Un petit menu végétarien pour le mercredi !

On se fait une jolie petite entrée avec une salade d’endives améliorée (avec du comté, des noix, un peu de pomme, du poivre de sichuan…) !

Pour préparer 2 bonnes assiettes de « quinoasotto » commencer par émincez tous vos légumes : ce qu’il vous reste de potiron, un blanc de poireaux, de la patate douce s’il vous en reste de lundi, et une échalotte. Préparez aussi 50 cl (ou un peu plus) de bouillon de légumes ou de poulet.

Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et faire revenir poireaux et échalottes. Après 2’ ajouter 100 grammes de quinoa, faire revenir et ajouter une louche de bouillon. Ajoutez les autres légumes en dés (potiron et patate douce) et une autre louche de bouillon. Procédez ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bouillon et jusqu’à ce que le tout soit cuit (environ une dizaine de minutes – le plat doit toujours être au bord de l’ébullition). Laissez gonfler hors du feu quelques minutes avant de discuter !

Le chausson aux pommes est une sorte de faux mini-apple pie de vraie paresseuse : faire poêler un ou deux quartier de pommes dans un peu de beurre quelques minutes (5-6, mais restez à côté pour bien poêler toutes les faces). Déroulez la pâte feuilleté et coupez en deux triangles. Saupoudrez l’un d’eux de cannelle si le cœur vous en dit. Déposez dessus vos quartiers de pommes poêlées et recouvrer de l’autre triangle de pâte. Soudez ensemble les deux triangles.
Au four 12’ à 180°c.

Bento du jeudi : Feuilleté jambon-champignons et poireaux vinaigrettes, quinoa au lait

Le feuilleté est enfantin à faire, la principale difficulté sera de faire une béchamel pour donner un peu de liant.

Préchauffer d’abord le four à 180°-200°. Découpez des rectangles de pâte dans la pâte qui vous reste (au besoin faites en une boule et ré-abaissez la).

Attaquez la béchamel : dans une casserole, faire fondre environ 10/20 grammes de beurre, et y ajouter 1 cuillère à soupe de farine, mélangez et ajoutez rapidement du lait jusqu’à obtenir une texture crémeuse. C’est prêt ! Gardez en pour le repas du lendemain, vous en aurez besoin !

Sur votre rectangle de pâte feuilleté étalez une couche de béchamel, une tranche de jambon, des champignons et du comté rapé. Passez le feuilleté au four 15’ environ.

Dégustez avec une fondue de poireaux assaisonnée de vinaigre (personnellement je trouve que le poireau s’accommode très bien de vinaigre à la framboise).

Pour préparer le quinoa-au-lait, en fait il suffit de faire comme si on préparait du riz au lait ! Faire chauffer du lait (25 à 30 cl) avec une gousse de vanille (ou l’intérieur de la gousse de vanille), rajoutez éventellement un sachet de sucre vanillé. Quand il est chaud (attention à ne pas le faire bouillir) y verser l’équivalent de deux cuillères à soupe de quinoa. Laissez cuire pendant 10-12’, que le mélange épaississe. Puis versez dans un récipient et placez au frigo.

Attention à toujours laver le quinoa avant de l’utiliser !! Le quinoa-au-lait est très bon avec quelques raisins secs !

Bento du vendredi : Endives au jambon, galettes de quinoa aux poireaux, compotes de pommes

Bon les endives au jambon c’est un peu le plat pas glamour par excellence (d’ailleurs je vous épargne la photo, on est pas chez topchef, j’ai pas franchement réussi à « sublimer » l’affaire…), c’est le gratin qui nous faisait bien bouder à table enfant, mais une fois que vous maîtrisez ce plat archi classique, ça roule vous êtes bonne à marier, c’est à peu près équilibré, pas cher à réaliser, et plutôt réconfortant les soirs d’hiver !

Commencez par cuire les endives en les ébouillantant 30’. Une fois que les endives sont cuites, entourez les d’une tranche de jambon, rajoutez de la béchamel, qui atténuera l’amertume du légume, et saupoudrez de comté rapé. 20’ au four à 180° et c’est prêt !

Pour 3 galettes de quinoa : Faire d’une part cuire 2 cuillères à soupe de quinoa suivant les indications de la boîte (une dizaine de minutes à l’eau bouillante, après l’avoir préalablement lavé), d’autre part faire revenir 1 blanc de poireau émincé jusqu’à ce qu’il soit presque translucide. Dans un bol, mélangez quinoa, poireaux, un œuf, et un peu de farine (2 cuillères à soupe ?), sel, poivre, jusqu’à obtenir une texture un peu ferme.

Dans une poêle bien chaude, versez de l’huile et déposez 3 louches de la mixture obtenue, qui doit se tenir et frire comme un pancake ! Faire cuire chaque face jusqu’à ce qu’elle soit dorée.

 Compote de pommes : Est-ce bien la peine d’expliquer comment on fait de la compote de pomme ? Il suffit de découpez votre pomme et de la laisser cuire jusqu’à ce qu’elle… compote dans une casserole couverte. On peut ajouter de la cannelle ! L’essentielle est de choisir des pommes qui compoteront facilement !

Et voilà 10 ingrédients, 5 repas différents ! Vous testerez ? Quels sont vos trucs pour ne pas vous retrouvez avec des restes inutilisables dans le frigo ?

Publié le 17 septembre 2011, dans Cuisine, Day By Day, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Bonjour,

    Je suis journaliste pour l’émission 100% Mag sur M6.
    je souhaiterais réaliser un sujet sur « détourner vos soupes », c’est à dire que faire des restes de soupes ? un flan, muffin etc
    Je recherche une personne vivant en région parisienne pouvant réaliser un plat assez simple mais bon sur ce thème là.
    L’idée serait de filmer et expliquer les étapes de la recette et ensuite de
    faire déguster le plat à votre famille ou amis lors d’un dinner.

    N’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressée.

    Emilie

    J'aime

  2. Merci pour ces recettes ! Je ne sais pas si c’est toi Grey qui les a « créées », mais ça donne envie de faire de la cuisine ! Et j’ai une idée de mon prochain dessert : du quinoa au lait !

    J'aime

  3. Je propose qu’on ouvre un fan-club en l’honneur de grey et de ses super recettes. Ton article est génial et nous fait saliver, merci !

    J'aime

  4. J’avais une boite de quinoa chez moi et je ne savais pas quoi faire avec.
    J’ai trouvé.
    Merci Grey pour tes supers recettes!

    Pour ma part, je conserve mes restes dans des boites tupperware (merci maman!!!) et je les accommode au fur et à mesure. (Tiens, il me reste du steack haché? Je vais en faire une sauce bolo etc)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :