Yoü And I – Le succès des clips de Lady Gaga

Un look improbable, des musiques pop qui restent dans le crâne, des duos méticuleusement choisis, des fans partout dans le monde et des clips originaux : Gaga est armée jusqu’aux dents.

Le cas Yoü and I

Le 18 août dernier, c’est avec le clip Yoü and I réalisé par son chorégraphe Laurieann Gibson (qui a travaillé sur Judas) que Lady Gaga a encore fait parler d’elle. Retour sur ce qui y fait le buzz en 6 minutes et 22 secondes.

Springfield, Nebraska, autrement dit le trou du cul des Etats-Unis. Une route déserte, entourée de champs, une silhouette sombre et robotique fait son apparition. C’est évidemment la reine de la pop, qui vient de faire une sacrée trotte puisque ses chevilles sont en sang. Elle s’écroule devant une camionnette de glaces et une personne (de sexe indéfinissable) lui tend une poupée. A l’opposée, on la retrouve cette-fois ci tout de blanc vêtue, en robe de mariée, accompagnée d’un charmant jeune homme qui se veut être son futur époux. Et puis naturelle et puérile dans un champ de maïs, elle apparaît pâle, les lèvres fades.

En face d’elle … elle encore ! C’est ici son alter ego masculin : assise nonchalamment sur un piano, le teint blafard, des cernes puissants, une coupe sauvage, la clope au bec. Ils échangeront un baiser torride à la fin du clip. Plus tard, les cheveux longs et bleu turquoise, elle danse dans une vieille grange au milieu de danseuses habillées de costumes en cuir façon masochiste, comme elle.  C’est d’ailleurs dans cette grange poussiéreuse que l’une des deux seules chorégraphies du clip est mise en scène. Une fois en jaune, une fois en noir, elle est ensuite sur un siège en acier, dans la même grange qu’auparavant. Un homme semble lui infliger des choses pas très agréables à l’aide d’une seringue. Son visage le plus surprenant est sans doute celui de la sirène dans son bain. Etrangement, c’est en femme à queue de poisson que la Lady fait des cochoncetés avec, encore une fois, un charmant jeune homme.

Les messages

Comme à son habitude, Lady Gaga joue avec son identité. Dans Yoü and I ce n’est sous pas moins de sept apparences différentes qu’on la découvre, plus étranges les unes que les autres. Si ces images paraissent décousues et sans aucun sens, il est tout de même possible de décrypter quelques messages plus ou moins subtils. Lady Gaga explique cette confusion visuelle par la même confusion que lui inspirent les sentiments amoureux.

You and I parle donc d’amour. Folle d’un homme vivant dans le Nebraska, une femme décide de venir chercher celui qu’elle aime après deux ans de silence radio. Cette fois, elle ne partira pas sans lui. Elle a été prête à marcher de longues heures en talons hauts (qu’est ce qu’on ne ferait pas pour un mec …) C’est donc de beaux sentiments que le clip veut parler, mais aussi d’amour impossible ou improbable (un humain et une sirène, un bad boy et une blondinette). Tout ça bien loin du tumulte des grandes villes et de la suprématie des apparences. Pour Gaga, nous sommes tous égaux face à l’amour.

Malgré le thème romantique, l’ambiance générale du clip est tout de même lourde et rappellerait presque un cauchemar enfantin … une marchande de glace au visage pas très amical qui nous regarde de haut, scène de nuit dans un champs de maïs, torture dans une vieille grange, cuir, métal, couleurs sombres … ce n’est pas réellement l’image traditionnelle de tendres retrouvailles. Serait-ce le symbole d’un retour à l’enfance et aux racines, de souvenirs douloureux ou bien encore d’une relation amoureuse plus complexe qu’elle n’y paraît ?

Mais alors pourquoi incarner tous ces personnages elle-même? Pourquoi changer d’apparence et ne pas faire appel à des comédiens et comédiennes ? Deux théories sont possibles : soit Gaga est terriblement égocentrique et ne peut s’empêcher d’être partout, tout le temps, soit elle veut montrer qu’elle ne parvient pas à trouver sa place et son vrai visage. Ou qu’elle ne veut tout simplement pas montrer qui elle est réellement.

Florilège des styles les plus étranges de Lady Gaga dans ses clips (palme d’or au clip Telephone et Born This Way)

On retrouve ce thème de la multiplicité et du changement physique dans le clip Born This Way où elle était tantôt extra-terrestre, tantôt humaine au visage déformé par des os saillants. A croire que son album entier est une ode à la recherche de qui l’on est.

Ses clips sont un mélange d’inspirations d’artistes (Amy Winehouse dans Bad Romance, Michael Jackson et Madonna dans The Edge of Glory), de périodes (les années 50 italiennes dans Eh, Eh ou les années 80 américaines dans The Edge of Glory), de souvenirs personnels, de messages qu’elle souhaite transmettre à ses fans mais aussi d’inspirations religieuses (notamment dans Judas et Alejandro).

Lady Gaga a fait du chemin depuis ses premiers clips Just Dance et Poker Face en 2008, qui n’avaient d’original que le look déjà déjanté de la chanteuse. Depuis le succès de Paparazzi (dont la suite le clip est Telephone aux côté de Beyoncé), Gaga mise tout sur ses courts-métrages et en fait des évènements incontournables. Sur YouTube, elle explose des records de visionnage : déjà 19 millions de personnes ont regardé Yoü and I. Le succès ne semble pas s’effriter pour Lady Gaga au fil des années, alors sur quoi misera t-elle dans son prochain clip ?

À propos de AnneLise

Funny, sensitive and generous but terribly emotional, touchy and not-confident.

Publié le 7 septembre 2011, dans Day By Day, Musique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. C’est les illuminati hein. *kikoo je suis une parano*

    J'aime

  2. Je trouve ça très intéressant moi aussi. Personnellement ce que j’ai préféré dans son dernier clip c’est son alter ego, Jo Calderone, qu’elle a ressorti de derrière les placards vu qu’elle avait déjà posé en tant que Jo Calderone dans un Vogue Japan (en couverture même). Je crois qu’elle a jamais vraiment confirmé que c’était elle, jusqu’au clip, j’en suis pas certaine à 100%, mais dans tous les cas tout le monde savait que c’était elle, même si les gens ont un peu douté au début quand même.

    « Deux théories sont possibles : soit Gaga est terriblement égocentrique et ne peut s’empêcher d’être partout, tout le temps, soit elle veut montrer qu’elle ne parvient pas à trouver sa place et son vrai visage. Ou qu’elle ne veut tout simplement pas montrer qui elle est réellement. » Y a du vrai autant dans la première que dans la deuxième je pense, Gaga s’aime c’est certain, et puis c’est vrai aussi qu’elle se cherche sans arrêt, en tout cas elle donne cette impression. C’est surtout qu’elle ne souhaite pas réellementy montrer son vrai visage, en fait. Faudrait écouter son discours aux Video Music Awards (où elle dit qu’en gros c’est un personnage conçu pour la scène), je pense que ça explique quelque petites choses.

    J'aime

  3. Intéressant ce décryptage ! Et j’aime bien son nouveau clip, depuis Telephone je ne les trouvais pas géniaux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :