L’empire Marvel, examen du cas Captain America

Qui ne connaît pas Superman, Hulk, Captain America, Iron Man ou encore les X-men ? Impossible d’être passée à côté puisque l’énorme société Marvel exploite ses super-héros en long, en large et en travers. A l’origine ces histoires fantastiques de surhommes ont été lancées en… 1939 par Martin Goodman, éditeur américain, pour les célèbres bandes-dessinées devenues cultes, les « comics ». Quelques années plus tard, la série « The Marvel Superheroes » arrive sur le petit écran et cartonne sur une soixantaine d’épisodes. Et de nos jours, c’est au moins un blockbuster par an qui sort des studios Marvel, mais c’est encore un marché extraordinaire de goodies en tout genre (figurines, t-shirts, posters, etc). Le succès est tel que depuis 1970, la célèbre convention Comic Con de San Diego réunit les plus grands fans de comics, laquelle s’est cependant élargie à la « pop-culture » fantastique en général, que l’on retrouve au cinéma, dans les mangas, dessins-animés, les jeux de cartes et séries télévisées. Inspection en règle de cette immense pan de la culture du 20ème, et 21ème siècle!

Captain America : The First Avenger

Le petit dernier Marvel s’appelle Captain America, a été réalisé par Joe Johnston ( Jumanji, Jurrasic Park 3, Wolfman ) et est sorti le 17 août dernier en France. On nous raconte l’histoire de Steve Rogers (incarné par Chris Evans), jeune et frêle américain qui souhaite s’engager dans l’armée pour combattre dans la Seconde guerre mondiale. Recalé car jugé trop fragile, on lui propose néanmoins de participer à une expérience secrète, le « Sérum du Super-Soldat », qui le transformera en un battement de cil en un soldat parfait, courageux et aux muscles saillants.

Gentil et un peu niais, Steve Rogers n’a rien à perdre et veut donc à tout prix combattre pour sauver l’Europe des nazis mais surtout d’un fou furieux assoiffé de pouvoir, Red Skull, interprété par Hugo Weaving (que vous connaissez sûrement déjà car il incarnait ausi le terrible agent Smith dans Matrix ou encore le sage Elrond dans Le Seigneur des Anneaux). La réalisation respecte l’atmosphère fantastique des comics tant dans les mouvements de caméra (les habituelles contre-plongée sont réservées aux méchants, les plongées aux gentils), que les effets spéciaux (qui sont quand même un peu grossiers par moment) et les musiques.

Mais que serait Captain America sans une bonne couche de patriotisme ? Tomy Lee Jones incarne un colonel US dur, exigeant et doué pour les petits piques verbaux ; Le héros est paré des couleurs du drapeau américain des pieds à la tête; Le scénario souligne le rôle essentiel que les États-Unis ont eu dans la Seconde guerre mondiale, le courage de ses troupes et la puissance de ses armes. Le cadre enfin montre la sérénité qui pesait malgré tout en outre-Atlantique : le charme des jeunes américaines poudrées et brushinguées, des soldats en uniforme, et des grandes fêtes où virevoltent un million de petits drapeaux étoilés. Vaste programme!

Et comme tout bon héros qui se respecte, Steve Rogers a beau se sacrifier pour sa patrie, il a du mal à contrôler ses sentiments… une belle idylle naîtra évidemment entre lui et la pulpeuse Peggy Carter, agent (secret) de l’armée américaine. Histoire mielleuse à souhaits, premier baiser détectable à 100 km, scènes où la tension sexuelle est aussi palpable qu’une balle antistress, tout cela reste bon enfant. N’oublions pas que c’est un comics à la base et que Disney a racheté la société Marvel Entertainments en 2009 …

Captain America n’est pas le blockbuster du siècle mais s’installe gentiment dans la lignée des films à succès de Marvel. On passe un bon moment où cohabitent scènes d’action vibrantes, humour piqué et hommages aux bandes-dessinées traditionnelles. Comme d’habitude, les spectateurs patients qui attendent la fin du générique ont le droit à un petit cadeau : la bande-annonce exclusive du prochain Marvel, The Avengers, prévu pour mai 2012 aux États-Unis.

La clé du succès

La recette des succès exemplaires des comics est simple : Marvel nous vend du rêve.

Que se cache-t-il derrière les lunettes de cet étudiant réservé ? Quel est le secret de Tony Stark, industriel armurier ? Pourquoi Bruce Banner, chercheur physicien, a-t-il une peur bleue de ses émotions ? Matt Murdock, avocat célèbre et respecté, est-il réellement un homme sans histoires ?

Chaque héros de comic répond au même schème, celui de la double identité. Les individus, en apparence, les plus banals, se révèlent être Spiderman, Iron Man, Hulk ou encore Daredevil. Le message est clair : tout le monde peut être un super héros, et dans le cas où vous n’en n’êtes pas un, ils s’en cachent peut-être dans votre entourage … Malgré la concurrence (Warner Bros et sa super-production Green Lantern, sorti comme par hasard sept jours avant Captain America) le règne Marvel Studios est loin d’être terminé, car c’est près de 5000 personnages qui ont été créés depuis les années 40 et qui offrent aux cinéastes une source inépuisable d’inspiration.

Rendez-vous, alors en 2012 pour la sortie de The Wolverine (suite du premier volet), Venom (spin-off de Spiderman) ou encore le très attendu The Avengers, avec Robert Downey Jr (Iron Man), Chris Evans (Captain America) mais aussi Scarlett Johansson et Samuel L. Jackson. Les super-héros ont encore du pain sur la planche !

À propos de AnneLise

Funny, sensitive and generous but terribly emotional, touchy and not-confident.

Publié le 21 août 2011, dans Ciné, Day By Day, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Je crois qu’il faut vraiment aimer toutes ces histoires de super héros et le fantastique en général pour apprécier les films Marvel. C’est un peu toujours la même chose au final, c’est assez prévisible et bon enfant, mais moi j’aime beaucoup ces histoires incroyables dans un univers ordinaires, ça me refait tomber en enfance.

    J’attends aussi avec impatience le prochain Nolan, Batman a définitivement trop la classe !

    J'aime

  2. Bon la bande-annonce me tentait mais alors… pas du tout, mais à lire ton chouette article je me dis.. finalement, avec un gros pot de pop corn ???
    Mais mon super héros préféré reste BATMAN (de chez DC Comics), j’adore les méchants chez Batman, j’adore Batman, et toute l’esthétique de Gotham City et à quel point les différents réalisateurs et dessinateurs se sont appropriés un même personnage pour en faire, à chaque fois un héros un peu différent. Je n’ai qu’une hâte, voir le prochain par Christopher Nolan!!! *folleàlier*

    J’ai un copain, étudiant en cinéma, qui a fait son mémoire sur le rôle du superhéros dans la culture américaine après le 11-septembre (en se concentrant sur le Batman de The Dark Knight justement), et ça rejoint ce que tu dis sur les relations entre patriotisme et superhéros, c’est pas un hasard si cet engouement pour les superhéros apparaît à la veille de la 2nde guerre mondiale et perdure pendant la période de la Guerre Froide et encore aujourd’hui. Bref, je crois qu’il faut vraiment pas dénigrer la culture comic et qu’il faut la prendre au sérieux car elle renseigne beaucoup sur qui nous sommes!

    J'aime

    • Salut greymalkin,

      Est-ce que le mémoire de ton ami a été publié quelque part ? Ou est-ce qu’il est possible de me l’envoyer par un moyen ou un autre ? J’écris un sujet pour une association de recherche (http://www.clubdumillenaire.com) sur la représentation des États-Unis par ses super héros, et je cherche des sources pour ça. Ce mémoire pourrait être extrêmement utile !

      J’espère que tu verras ce message, et je te remercie d’avance pour ta réponse !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :