Je veux me nourrir… sur mon canapé !

On vous l’a dit et répété 150 fois, ON NE MANGE PAS DEVANT LA TELE. Ok, ça vous le savez, limite si vous n’entendez pas la voix de Michel Cymès résonner au loin, rapportant une nouvelle étude montrant qu’on mange en trop grande quantité distrait par un film. Mais avouons le : manger devant Dexter comme une crapouillou, ça nous arrive à toutes. Le truc alors, c’est de ne pas manger n’importe quoi, il y a un salut au-delà du paquet de chips familial ! Il faut, d’une part, remplir son plateau TV de bonnes et belles choses (et, parce que c’est pour se détendre, aussi de mets réconfortant et bien délicieux), mais surtout, contrôler les portions, en préparant… juste ce dont on a besoin, et pas plus, car clairement c’est pas ce soir que vous ferez un marathon. Ne reste plus qu’à choisir…

 

A la mexicaine…

Pour ce plateau inspiré de la cuisine tex-mex du Sud des Etats-Unis, on prépare des quesadillas, qu’on accompagne de salsa bien épicée et une petite salade mexicaine.

Quesadillas au cheddar et au poulet

Il vous faut, pour 2 personnes :
– 2 tortilla de blé / wrap
– 1 escalope de poulet bien élevé
– Environ 70 grammes de cheddar (2 poignées de cheddar rapé – choisissez un cheddar extra vieux pour qu’il ait du goût !)
– Salsa / sauce mexicaine pour les fajitas
– Guacamole
– Crème fraiche

Faites légèrement cuire l’escalope de poulet, par exemple en la pochant dans de l’eau bouillante 5 à 6′ – comme ça elle ne sera pas sèche. Puis déchirez l’escalope de poulet en lamelles. Saupoudrez d’épices si vous voulez (piment, paprika, cumin…) et réservez. Rapez le cheddar et réservez également.

Dans une poêle bien chaude, placez une tortilla de blé. Quand elle commence à « faire des cloques », versez les lamelles de poulet et le cheddar, un peu de sauce (pas besoin de rajouter de sel car le fromage est déjà bien salé !), et recouvrez de la deuxième tortilla. Aplatissez l’édifice obtenu et retournez le sur l’autre face quand la deuxième tortilla adhère suffisamment à la garniture. Les quesadillas sont prêts quand le fromage a bien fondu.

Découpez en petits triangles, et servir avec : un peu de guacamole, de crème fraiche et de la salsa !

Variante : on peut faire des quesadillas à tout ! Il suffit qu’il y ait du fromage pour que la quesadillas tienne bien, mais on peut remplacer le poulet par des haricots rouges et des courgettes et faire une quesadillas végétariennes, mettre du bœuf plutôt plutôt que de la volaille… trouvez votre recette favorite !

Pour la salade qui accompagne :
– haricots rouges ou, mieux, haricots noirs (mais difficile à trouver)
– avocat
– oignons nouveaux
– tomates
– maïs
– poivrons rouges
– pour l’assaisonnement : citron vert, tabasco, flocons de piments, huile d’olive, sel et poivre

Découpez les crudités en petit carrés, mélangez aux haricots rouges. Pour l’assaisonnement, je vous conseille, pour rester dans les mêmes saveurs, une vinaigrette avec du citron vert à la place du traditionnel vinaigre, et du tabasco, des flocons de piments ou du piment d’espelette pour relever le tout !

A l’anglaise…

Les anglais sont connus pour leurs sandwichs, et, les sandwichs, comme le veut l’anecdote, c’est facile à déguster du bout des doigts en jouant aux cartes ! Ou en regardant Arrested Developpment. Seulement, manger des sandwichs ce n’est pas forcément se contenter d’une pauvre tranche de jambon coincé dans du pain de la veille. Les bons sandwiches mélangent, au moins, 3 ingrédients, dont un qui s’étale et fait « liant », et surtout, sont bien assaisonnés, tous les vrais Lord vous le diront.

Sandwich au saumon
– pain de mie
– saumon fumé
– cream cheese / st morêt / fromage à tartiner ou crème fraiche suivant votre préférence
– pour l’assaisonnement : aneth, citron, câpres… ce que vous préférez !

Pour commencer un grand classique, le sandwich au saumon fumé. Ce qui fait toute la différence : ce qui accompagnera le saumon ! Certaines préféront une bonne crème fraiche crue, d’autres du cream cheese, comme sur les bagels de l’Upper West Side, mais surtout, il ne faut pas négliger l’assaisonnement. Moi j’adore avec des câpres et du citron !

Sandwich aux œufs et au cresson (pour 2 « triangles »)
– pain de mie complet
– 1 œuf
– 1 bonne poignée de cresson
– 1 à 2 cuillères à soupe de mayonnaise (on ne dira rien si vous ne la faites pas vous-mêmes)
– Sel et poivre

Il faut d’abord cuire un œuf jusqu’à ce qu’il soit « presque dur », 8’ dans l’eau bouillante environ. Ensuite l’écaler et l’écraser à la fourchette, en y mélangeant la mayonnaise. Bien assaisonnez de sel et de poivre pour pas que ce soit fade.

Lavez le cresson et sélectionnez les feuilles.

Etalez sur votre pain de mie le mélange œuf / mayo et les feuilles de cresson. C’est prêt.

Sandwich au coronation chicken – méga tuerie (pour 2 triangles)
– pain de mie complet
– 1 escalope de poulet
– Crème fraiche ou lait de coco
– Chutney de mangue
– Epices : curry ou bien curcuma, paprika, cumin…
– 1 cs de miel
– 2 cs de mayonnaise
– 60 grammes de raisins blonds
– 50 cl de bouillon de volaille
– 1 poignée d’amandes effilées (facultatif mais tellement bon)

Remplir un petit bol d’eau et y mettre les raisins blonds à tremper afin qu’ils se réhydratent. Pendant ce temps, faire pocher le blanc de poulet pendant 10’. Quand il est cuit, le récupérer et le laisser refroidir avant de le déchirer en lamelles.

En attendant on prépare la sauce : dans un saladier mélangez miel, épices, chutney de mangue, mayonnaise et crème fraiche ou lait de coco. Y rajoutez les morceaux de poulet quand ils auront assez refroidis. Bien mélangez et incorporez les raisins blonds après les avoir bien égouttés.

Pour finir, faire dorer à sec les amandes effilées et les saupoudrer sur la viande !

Le coronation chicken se sert tiède, ou froid, on peut en garnir ses sandwiches comme ici, et c’est trop bon. Ou bien l’accompagner de riz blanc, et c’est trop bon aussi !!!

Variante : on peut aussi faire un sandwich au rosbif, un sandwich à la dinde, au chutney d’airelles, au curry et à la moutarde, un sandwich au concombre et au beurré salé comme ceux qui accompagnent le thé et les scones à 17h… L’essentiel est de bien choisir ses ingrédients, d’avoir un bon ratio d’ingrédients « mouillés », et d’être audacieux comme seuls les britanniques savent l’être !

A l’asiatique…

Vite faites bien faites, ces nouilles sautées aux légumes vous permettent d’ingurgiter au moins 2 portions de vos 5 fruits et légumes du jour ! Avec un petit bol d’edamame à côté, se faire un plateau TV devant votre série favorite n’a presque plus rien de transgressif tellement c’est sain !

Il vous faut, pour 2 personnes
– des nouilles asiatiques aux œufs (n’importe quelle modèle, j’ai une préférence pour les plates qui ressemblent à des tagliatelles) – 3 nids, 4 si vous avez une grosse faim
– UN TAS de légumes : 1 gousse d’ail, 1 cuillère à café de gingembre rapé, 4/5 shiitake séchées, 1 grosse carotte, 1 poivron rouge ou vert, 1 petite courgette, quelques pousses de maïs jeunes, une poignée de pousse de soja… mais aussi ou sinon : du brocoli, des pousses de bambou… l’essentiel est de choisir des légumes qui resteront plutôt croquants, et d’en avoir une belle quantité
– de l’huile de sésame, de la sauce soja, éventuellement de la sauce d’huître

Réhydratez puis coupez en quartier les shiitake.

Découpez en lamelles tous vos légumes.

Dans un wok ou une sauteuse, faites revenir votre gousse d’ail (hachée ou pressée au presse ail) et le gingembre rapé (ou en poudre si vous n’avez pas de gingembre frais). Avant que l’ail ne brunisse, versez 2 cuillères à soupe de sauce soja, et une petite cuillère à café de sauce d’huîtres.

Faites revenir les légumes dans le wok : les carottes et le poivron, puis les champignons, le maïs, et, pour finir, les légumes les plus aqueux : pousses de soja et courgettes. Faites attention à la cuisson, il ne faut pas que les légumes soient ramollos, ce sera bon si c’est croquant.

Ajustez l’assaisonnement : un peu plus de sauce soja, un peu de piment, de la sauce d’huître ou de nuoc mam…

Faites cuire les pâtes à part et rajoutez les lorsque les légumes sont encore bien croquants ! Faites sautez le tout une petite minute et servez fumant, dans des bols, avec des baguettes bien sûr. C’est super sur le canapé en mode couchpotato, mais c’est aussi une bonne recette pour nourrir un tas de copains !

Les… Presque sain !

Pour finir, deux recettes de soupe qu’on accompagne de mini-sandwichs un peu inavouables, parce que quand même, si on est pas forcé de se rabattre sur le macdo parce qu’on se fait une soirée télé, on est pas non plus tenue d’être raisonnable jusqu’au bout !

Soupe de petits pois et mini-panini au cheddar et à la ciboule de Martha Stewart (pour 2 personnes)

Pour la soupe toute verte :
– environ 300/400 grammes de petits pois surgelés (surtout pas en conserve)
– 2 oignons nouveaux
– 50 cl de bouillon de poulet
– Citron

Hachez les oignons nouveaux, faites les revenir dans un tout petit peu d’huile d’olive, puis ajoutez les petits pois. Recouvrez du bouillon de poulet. Ne pas salez car le bouillon de poulet le sera déjà suffisamment. Laissez cuire à petits bouillons pendant 15’ puis mixez à l’aide d’un mixeur plongeur. Si vous voulez une soupe plus liquide, ajoutez un peu d’eau à votre convenance. Pour finir, presser un peu de jus de citron !

Pour 2/3 paninis cheddar-ciboule
Le secret pour réaliser un « grilled cheese sandwich » comme chez les Sims : une poêle super hyper beurrée (ou bien un gauffrier!)
– 4 tranches de pain de mie (mais moins ça suffit aussi)
– Beaucoup de cheddar (150-200 grammes)
– 2 poignées du vert de la ciboule, bien ciselé
– Beurre

Dans une poêle beurrée, faire dorer une première tranche de pain de mie. Etalez le fromage rapé / émietté et de la ciboule (ou ciboulette si vous n’avez pas trouvé de ciboule). Surmontez d’une autre tranche de pain de mie. Retournez sur l’autre face le sandwich obtenu quand la première tranche a bien doré. Quand les deux tranches sont « scellées » comme un panini, retirez du feu et coupez chaque sandwich en trois lamelles.

Deux lamelles des lamelles ainsi obtenues seront suffisantes car, pour être honnête, c’est franchement étouffe-chrétien, mais le mélange cheddar-ciboulette est suuuuper bon. Trois si on est vraiment un gros gourmand.

Soupe à la tomate et pancakes à la viande de Jamie Oliver

Pour 5 pancakes à la viande (assez pour 2 couch potatoes et un peu de reste le lendemain)

Pour la pâte
– 200 grammes de farine de blé
– 10 cl d’eau
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Formez une boule avec la farine, l’eau et l’huile d’olive. C’est une pâte extrêmement facile à travailler. Ajoutez un peu de farine si jamais vous ne parvenez pas à la rassembler en une boule, mais la pâte doit rester bien souple. Laissez reposer si vous avez le temps, sinon sautez cette étape sans scrupule.

Pour la farce
– 250 grammes de porc haché (de la chair à saucisse ça va)
– 1 poignée de feuilles de chou vert émincé (facultatif)
– 2/3 oignons nouveaux
– 1 ou 2 cuillère à café de gingembre rapé (suivant à quel point vous aimez)

Formez la farce en mélangeant tout dans un saladier ! On peut aussi rajouter du coriandre pour les amateurs.

Ensuite partagez la boule de pâtes en 5 petites boules de taille à peu près égales. Abaissez les en disque d’environ 10-12 cm de diamètre, et ½ cm d’épaisseur. Au centre placez une bonne cuillère à soupe de farce. Puis recouvrez, « coin par coin », la farce de la pâte qui l’entoure, de façon à refermer, un peu comme une brioche votre pancake. Répétez l’opération pour les 4 autres pancakes et placez au frais pendant une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, attaquez la soupe !

Pour finir, faites chauffer doucement dans une grande poêle 1 petite cuillère à café d’huile de tournesol (de l’huile neutre, c’est important), et placez y vos 5 brioches. Grâce à une spatule aplatissez les de façon à ce que de petits dômes d’environ 4 cm de hauteur, les brioches se transforment en crèpes fourrés de 1 cm de hauteur environ. Laissez dorez, il faudra 4 à 5’ de cuisson sur chaque face.

Et dégustez bien chaud, avec un peu de sauce de soja, des quartiers de citron vert ou de la sauce au piment. Vraiment trop bon.

Pour la soupe à la tomates (pour 2 / 3 personnes)
– 1 grosse boîte de tomates pelées en conserve
– 1 oignon jaune
– 1 gousse d’ail
– Huile d’olive
– Facultatif : cumin, gingembre…

Faire revenir dans une cocotte l’oignon jaune coupé en lamelle et l’ail haché.
Rajoutez les tomates pelées (prenez soin d’enlever le pédoncule des tomates en conserve !). Laissez mijoter un petit quart d’heure puis mixez à l’aide d’un mixeur plongeur. On peut assaisonner avec du poivre, des épices (cumin, paprika, gingembre…).

Très simple et très réconfortant !

Et voilà, 5 plateaux TV pour varier des dips de crudités tous tristes et des plat de pâtes… vous êtes équipées pour la rentrée des séries et les longs weeks ends pluvieux à venir!

Publié le 18 août 2011, dans Cuisine, Day By Day, Je veux nourrir..., et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. …où comment je viens de changer radicalement d’avis sur le sujet!

    Merci pour ce joli post et toutes ces bonnes idées!

    Bonne journée 🙂

    J'aime

  2. Niiiiii le sandwich à l’anglaise a l’air trop boooon !

    J'aime

  3. Ouh!! J’ai envie de tout manger, même les petits pois (alors que je suis pas très petit pois frais/surgelé) Et en plus ça à l’air simple et rapide! Je reviendrais quand j’aurais testé!
    (Et j’ai kiffé la vignette sur le forum!)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :