Rendez-nous la nouvelle star !

Voilà un an maintenant que la nouvelle star a été remplacée par X Factor, télé crochet jumeau qui avait révélé Susan Boyle en Angleterre, si c’est pas une bonne raison de l’importer en France alors je ne sais pas ce que c’est.

Après avoir fait le deuil des premiers jurés Katché et James (oui parce que Dove Attia quand même on s’en fout), nous avions du dire au revoir aux funky Sinclair et Prince, au culte Manoeuvre, à l’insubmersible Manoukian et à l’insupportable Lio. Et de nous dire qu’après tout, quiconque nous débarrassait de Lio était un peu notre ami.

MONUMENTALE ERREUR : grâce à X Factor, aujourd’hui, nous regrettons Lio. Mon royaume pour le tatouage coquelicot vomis de Lio, sa frange studio line, même ses culottes intempestives et sa connerie abyssale, mon royaume pour tout ça.

Le concept d’X Factor ne diffère de la nouvelle star que sur ce qui semble être un détail : les candidats, séparés par équipe (groupe des filles, groupes des garçons, groupe des vieux, groupe des groupes), se voient chacun coaché par un des membres du jury. D’où l’importance du casting de ce dernier.

Roulement de tambour, trompettes et cotillons, (*musique de l’ile de la tentation*), oyé oyé devant vos yeux ébahis laissez s’avancer : Christophe Willem, Olivier Schultheis, Henry Padovani et Veronic Dicaire.

Alors une question me brule les lèvres : M6 était-elle aux abois, avait-elle dépensé tout son argent dans les droits du foot ou payait-elle cher l’échec cuisant de la nullissime deuxième fournée de Caméra Café ? Un gagnant de la nouvelle star et trois illustres inconnus, vraiment ? Attendez, pas tout à fait inconnus ! Schulteiss a écrit L’Assassymphonie, Padovani a créé Police avec Sting pour se faire virer du groupe culte à peine un an plus tard, et Dicaire imite à la perfection Céline Dion. Ca vous vend pas du rêve ça ?!

Si la majorité des membres du jury est parvenue à trouver au moins UN  chanteur digne d’intérêt (Sarah Manesse, Maryvette Lair, Raphael Herrerias) c’était sans compter le sadisme effroyable du fondateur de Police : une émission durant, c’est sous les cris d’horreur qu’ont chanté les Twem, insupportables jumeaux aux vibes meurtrières, dégainant leur arme de destruction massive Tu es mon autre, déja responsable des génocides auriculaires causés par les tueuses en harmonie Lara Fabian et Maurane. Les Omega, ou Kyo s’associant à Jena Lee pour détruire le monde, étaient, aux yeux de Padovani, le « groupe de rock qui manquait à la France« . Ce genre de phrase, c’est un peu comme si Eve Angeli occupait un siège à l’Académie Française, c’est contre nature. Comme d’ailleurs les Seconde Nature, troisième groupe du génie Padovani, soit les rejetés du casting que le jury ne s’était pas résolu à virer formé en un boys band dans la plus pure tradition des 90’s. Et c’est muni de ce CV que Riton se permettra de dire que Purple Rain de Prince, c’est chiant.

Mais X Factor n’est pas à une contradiction près : les membres du groupe des vieux, confié à notre tortue nationale, si fier de faire partie de l’Émission qui donnait sa chance aux papys et mamies de France et de Navarre, se devaient d’avoir plus de 25 ans (cimer, je vais de ce pas chercher ma crème anti-rides) mais en pratique n’excèderont pas la trentaine, au risque peut être qu’ils décèdent avant le dernier prime (Christophe Willem devrait se lancer dans les assurances).

La première et jeune finaliste d’X Factor, la chanteuse à voix Marina D’Amico

Véronic Dicaire quant à elle commettra le crime ultime : faire chanter à un de ses candidats un titre de feu Gregory Lemarchal. Fini le whisky bar des Doors, bye bye les Moi Lolita transcendés par leurs fantastiques nouveaux interprètes, dites bonjour à vos nouveaux meilleurs amis : Calogero et Zazie ! Aaaah il est loin le temps ou chanter Ca fait mal de Christophe Maé sur un prime était taxé de peine de mort musicale, aujourd’hui c’est « plein d’émotions« , « pur« , et « interprété avec grâce » ! Ainsi, pour déceler un chanteur à potentiel dans X Factor il faudra d’abord savoir faire le tri : séparer le talent brut du mauvais gout du coach.

L' »élitiste complètement barge » Maryvette Lair

Olivier Schulteiss passera entre les mailles du filet et ne commettra pas de crime majeur, mais quand on a écrit Tatoue moi et L’Assassymphonie, quand on a fait le premier album de Steeve Estatof et qu’on a présenté Christophe Maé à Dove Attia, est ce qu’on en a pas déja assez fait ?

A ce stade de l’article et de l’émission, vous vous demandez sans doute comme moi : pourquoi ? Et je vous répondrais, pour la même raison qui a motivé Cameron Diaz à poser ses fesses 20 minutes derrière la table du jury en disant à chaque fin de chanson « It’s, uh, so great » : pour l’argent, l’argent magicien.

En effet le jury de X Factor n’est pas censé découvrir un bon artiste, mais un bon vendeur de disques : c’est ainsi qu’une interprète plus que correcte comme Maryvette Lair se verra affublée de l’étiquette « Radio Nova », comprendre, élitiste, excluante, pas assez commerciale, que Raphaël Herrerias se fera virer prématurément (quelle idée de chanter Bruxelles de Dick Annegarn, c’est même pas David Guetta qui produit) et que Matthew Raymond Barker se verra reprocher sa propension à chanter en anglais (c’est vrai que pour un anglais c’est un scandale).

L’entrainant anglais de service Matthew Raymond-Barker

Épuisée devant tant d’injustice, éreintée devant un tel bon en arrière, et alors qu’à l’horizon de la finale mardi je crois apercevoir sortir de l’ombre Jonathan Cerrada, je crie : RENDEZ-NOUS LA NOUVELLE STAR !

À propos de Aime Pi

-  C'est  tout  c'que  vous  trouvez  à  dire  ?                                                                                                                                            -  Ouais.  Allez  vous  faire  foutre.

Publié le 19 juin 2011, dans Bouillon De Culture, Télé, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Rectification : Susan Boyle a été découverte par « Britain’s Got Talent ».
    « X Factor » a révélé entre autres : Leona Lewis, Alexandra Burke.

    J'aime

  2. Le jury … Ah mais ce jury …  » c’était magnifique » alors que c’était faux tout du long, « tu ne m’as pas entrainé » alors que dans le public tout le monde pleure ..
    Ou sont les critiques non dictées par la rivalité entre coachs ? les VRAIES critiques, celles qui font avancer, qui s’attachent à la musicalité, pas au show ?
    Et puis la blague de la dernière chance : chaque jury vote évidemment pour le sien, certains refusent même de choisir et les deux autres se débrouillent comme ils peuvent.
    Très bon article !

    J'aime

  3. J’ai arrêté de regarder après m’être ennuyée comme un rat mort devant les castings, moi aussi je veux qu’on nous rende Manoukian et ses métaphores mystiques !!

    Et puis fondateur ou pas, Henry Padovani c’est un peu la 4e roue du tricycle dans Police SURTOUT (j’aime trop Andy Summers, je suis super objective, tout à fait).

    J'aime

  4. Je n’aurais pas dis mieux. Amen.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :