Beastie Boys – Hot Sauce Committee Part II

Les Beastie Boys sont de retour! A l’annonce de la sortie de leur album Hot Sauce Committee Part II, on ne pouvait être qu’impatient et excité à l’avance par la nouvelle. Pourquoi? Parce que le trio formé par  Adam Ad Rock Horovitz, Adam MCA Yaunch et Michael Mike D Diamond  était, dans les années 80, un  véritable phénomène. Ces jeunes new yorkais crachaient alors la fougue de leur jeunesse, surfant entre musique punk et un mouvement hip-hop tout récent. Depuis, des titres comme Intergalactic, (You Gottta) Fight For Your Right (To Party) ou Ch-Check It Out ont fait date. Vingt ans ont passé et c’est toujours la même énergie qui les anime. Une énergie communicative qu’on ne retrouve plus vraiment dans la scène rap actuelle.

Avant la sortie de l’album le 2 mai, le groupe présentait son single Make Some Noise et le titre Say It dans un « super-clip » : Fight For Your Right  (Revisited) (à regarder!). Une suite de situations délirantes agrémentées d’une longue liste de guests et des rôles principaux tenus par Elijah Wood, Seth Rogan, Danny McBride, Will Ferrel, James Black et John C. Reilly.

Le titre phare, Make Some Noise, introduit d’ailleurs l’album. Riff de guitare d’abord lointain, planant,  il nous donne très vite envie de remuer la tête. Et puis tout est là: la batterie, clair et impeccable, cette façon de rapper si spécifique des années 80, la même que Run DMC. Ce que ce premier titre laisse entendre, tout l’album finit par le hurler: les Beastie Boys de Check Your Head et Paul’s Boutique sont de retour et en grande forme. L’impression de remonter dans le temps aurait presque quelque chose de reposant, car familier, dans un paysage hip-hop en plein tournant, paraît-il, avec un groupe comme Odd Future ou Kanye West. Les Beastie Boys pour leur part sont de retour pour faire du Beastie Boys. Et dans leur titre « Too Many Rappers (New Reactionnaries Versions) », ils déplorent le manque de véritables MC et l’omniprésence de rappeurs sans envergures. Le groupe confiait aux Inrocks « Nous passons énormément de temps à écouter ce qui sort en hip-hop, ou même dans d’autres styles. Mais jamais nous ne concèderons une once de terrain à la hype. Rien ne nous intéresse plus que les Beastie Boys.« 

Après leur album instrumental The Mix-Up (2007) et To The 5 Burroughs (2004) véritable attaque contre la politique de Bush après le 11 septembre, les Beastie Boys nous offre enfin un album festif. Et même si ils ne se battent plus pour leur droit à faire la fête, mais font la fête pour leur droit de se battre, l’esprit est toujours le même, toujours irrésistible.

A écouter absolument: Lee Majors Comes Again, Don’t Play No Game That I Can’t Win (ft. Santigold) et le skit (hilarant) The Larry Routine.

Mark Corrigan (David Mitchell) dans la série Peep Show

ECOUTER
SITE OFFICIEL DES BEASTIE BOYS

À propos de Rookie

Débutante.

Publié le 30 mai 2011, dans Bouillon De Culture, Musique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. greymalkin

    Trop contente que les Beastie Boys renouent avec des titres plus festifs, je suis une inconditionnelle de Licensed to be Ill ! Même si j’avais bien kiffé To the 5 Bouroughs. Pour le moment je me passe en boucle Make Some Noise, y’à que les BB pour rassembler le crew de Bored to Death et FUCKIN STEVE BUSCEMI. Will Ferrell est beaucoup trop dégueulasse en chauffeur de taxi. Enfin je me lance dans l’écoute, il fait beau, il fait chaud, plein de trucs à abbattre en cette journée chômée -> Beastie Boys.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :