Sucker Punch


Le film Sucker Punch est l’un des plus attendus de l’année. La bande-annonce sortie en novembre nous laisse entrevoir l’histoire de Baby Doll (Emilie Browning,) interné par son père dans un centre psychiatrique. La jeune fille n’a alors plus qu’une obsession, s’enfuir. Et c’est avec l’aide de quatre acolytes qu’elle y parviendra peut-être. Pour y arriver elle devra forger des mondes imaginaires, des versions parallèles et ultraviolentes du monde réel, où elle devra affronter des ennemies terrifiants. Au casting des actrices telles que Jena Malone interprète dans Donnie Darko, l’ex-mascotte de Disney Vanessa Hudgens, Abbie Cornish, Jamie Chung ou encore le Mad Men, Jon Hamm et Carla Gugino, déjà présente au casting d’un film de Snyder, Watchmen.

Présenté comme une version féminine d’un 300 « misogyne et crypto-gay », les héroïnes sont d’ors et déjà vendues comme les amazones de Snyder. Des femmes blessées, dont la force est nourrie par un désir de liberté qui font d’elles des guerrières redoutées par les hommes qui croyait les tenir en leur pouvoir. Un film qui pourrait plaire aux filles pour son côté girl power et en rebuter certain pour le côté racoleur, babe-en-jupette plus adapté à un public masculin. Une dichotomie qui n’est pas étrangère au monde du jeux vidéo auquel s’adapte parfaitement le film. On se souviendra de Lara Croft, sex-symbole numérique aux mensurations dingues, qui dans le même temps a permis aux jeux vidéos de se populariser, d’ouvrir la voie à de nouvelle héroïnes de jeux vidéos et de véhiculer l’image d’une femme puissante et capable comme un homme d’exploit physique et de courage.

Si le film est tant attendus, c’est qu’après 300, Watchmen et même après un film d’animation pour enfant relatant les aventures d’une chouette, Zack Snyder a réussi à se faire une réputation dans le monde de la science-fiction, de l’image de synthèse et du comics. Maître des adaptations de comics au cinéma, il écrit aujourd’hui le scénarios de Sucker Punch avec Steve Shibuya, et envisage après ça une adaptation papier. Et c’est dans son nouveau rôle de scénariste que Snyder créera peut-être la surprise. Ce qui nous laisse alors sur deux interrogations: Le scénarios sera-t-il à la hauteur de prouesse technique du réalisateur, ou ne sera-t-il qu’une jolie coquille vide? Sera-t-il un hommage à la femme, ou un enchaînement de cliché sexiste, un défilé de babes en petites tenues? Pour le savoir, rendez-vous dans les salles à partir du 30 mars.

À propos de Rookie

Débutante.

Publié le 17 mars 2011, dans Bouillon De Culture, Ciné, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :