JR – Women are heroes

JR. Des initiales derrière lesquelles se cache un artiste dont on ne sait que peu de chose. Un anonymat travaillé pour servir son travail. De son passé il ne laisse filtrer que son premier contact avec la photographie.  Ou l’histoire d’un premier appareil photo, trouvé dans le métro et dont il se servira pour suivre des graffeurs de Paris, comme un témoin immortalisant cet art éphémère. Par manque de moyens, il offrira aux graffeurs des photocopies noir et blanc de leur grafs. Et parfois, un surplus de photocopies finira par recouvrir des panneaux publicitaires. Avec le temps, du A4 au A0, les formats se sont agrandis. Et affiché sur les murs de Paris, JR signait d’un EXPO 2 RUE ses photos, encadrées à coups de « fat cap », qui signifiait déjà son ambition: amener l’art à la rue.

Portrait of JR. Courtesy Christopher Shay

Pourtant, JR ne se considère ni comme un photographe, ni comme un street-artiste, ni même comme un artiste engagé. Il est simplement un colleur d’affiche. Mais, lorsqu’en 2006 pour son projet Portrait d’une génération, il affiche des photos de jeunes de banlieue dans les quartiers bourgeois de Paris, ou qu’en 2007, avec FACE2FACE, il affiche en grand des visages de palestiniens et d’israéliens de part et d’autre du mur qui sépare les deux peuples, son action artistique a tout de politique. Mais le terme le gène et il préfère le tenir à distance. Dans le fond, son objectif est de ramener l’œil sur des endroits du monde qui ont fait les gros titres et y apporter un regard nouveau, susciter des questionnements et apporter un point de vue moins réducteur que celui des médias globalisants.

Women Are Heroes

C’est d’ailleurs pour cette initiative qu’il sera récompensé par le TED cette année, et c’est dans cette optique que le projet Women Are Heroes est mené.  Amorcé en 2007, le projet avait pour but d’honorer la femme à la fois forte et vulnérable. D’abord en Sierra Leone, au Libéria, au Sud-Soudan et au Kenya, puis au Brésil, au Cambodge et en Inde, Jr dresse sous son 28 millimètre, le portrait de femmes ayant souffert des situations souvent critique de leurs pays.

Mais un projet photo, exposé sans autorisation à Londres, Bruxelles, Paris et Los Angeles, ce n’était pas suffisant. L’envie est née de raconter l’histoire du projet dans un film, Women Are Heroes, sorti le 12 janvier. Il veut ainsi expliquer que son projet artistique est le résultat d’un dialogue constant avec ses « acteurs », qui ont participé à tous le processus artistique. Notamment le collage des affiches. C’est aussi le moyen pour JR, de rendre hommage une nouvelle fois aux femmes. Des femmes qui constamment passent du rire aux larmes, et qui toujours relativise et espère un avenir meilleur pour leurs enfants. Des femmes  dont la force, le courage et la sensibilité font d’elle des piliers constants. C’est un film qui s’épargne tous misérabilisme, pour laisser place à une humanité profonde, qui fait d’elles plus que des femmes. Elle fait d’elle des héroïnes.

Bande Annonce Women Are Heroes

[daylimotion=http://www.dailymotion.com/video/xg3qee_bande-annonce-women-are-heroes_shortfilms#from=embed]

Liste des salles qui diffusent le film


À propos de Rookie

Débutante.

Publié le 13 janvier 2011, dans Bouillon De Culture, Ciné, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :