Inception

Depuis la sortie de son teaser, le film Inception créé l’évènement. Un casting rêvé, des décors qui vont à l’encontre des lois de la physique, une scène d’action où Joseph-Gordon Levitt défie la gravité avec une classe impressionnante, un labyrinthe et un fond sonore insupportable. On sait qu’il y aura de l’action, qu’on va nous embrouiller l’esprit et les yeux avec des effets spéciaux phénoménaux. Mais le fond de l’histoire, on n’en sait pas grand-chose.
Sans avoir lu le synopsis, le film commence dans un fouillis incroyable. On a l’impression d’être d’entrée en plein milieu du film, les personnages déjà introduit en plein milieu d’une action qu’on se serait attendu à les voir préparer. (J’avoue m’être même sérieusement demandée si le projectionniste ne s’était pas emmêlé les bobines.) Des images s’imbriquent dans des scènes, sans cohérence et comme dans un rêve illogique, on est sans repère et perdu. Et l’histoire avance, un fil se tisse. On décèle les multiples indices que cachaient ses images et on comprend enfin le charabia des rêves imbriqués, des projections, des décharges et des architectes.

Construit comme un thriller mental, habillé de science-fiction, ce film renferme à plusieurs niveaux une grande complexité. Le réalisateur réussi à nous balader à sa guise et sait créer une tension et un suspens des plus efficaces. On sent dans le scénario et la réalisation le long travail de Christopher Nolan, qui apporte dans ce film la même dimension sombre que dans son précédent film, The Dark Knight.

Les acteurs à présent. Léonardo DiCaprio, joue ici dans un registre similaire à celui auquel il s’adonnait pour le film Shutter Island.  C’est un registre qui lui va bien et qui a sans doute signé un tournant dans sa carrière. Mais on espère le voir plus tard évoluer dans des rôles différents. L’équipe que son personnage, Dom Cobb, forme, peut  paraître improbable : une étudiante en architecture, un PDG, un arnaqueur, un chimiste et deux pilleurs de rêves, tous embarqué dans un casse des plus périlleux. La menace est un intrus, Marion Cotillard, un personnage détestable dont la véritable nature est révélée au fil du film.

Inception développe tout un univers porté par des concepts complexes. Tellement complexe, qu’on en ressort avec l’envie d’y retourner et de comprendre. C’est le film à voir pour ne pas être désemparé quand on vous parlera de totems et de limbes. Assurément bientôt culte.


Avec Leonardo DiCaprio, Joseph Gordon-Levitt, Ellen Page, Ken Watanabe, Marion Cotillard, Cillian Murphy, Dilleep Rao et Tom Hardy par Christopher Nolan. Sortie le 21 juillet 2010.

À propos de Rookie

Débutante.

Publié le 22 juin 2010, dans Bouillon De Culture, Ciné, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :