Sarah Palin, l’autre fléau des américains

Il n’y a pas que les banques qui morflent en ce moment aux Etats Unis : il y aussi Sarah Palin.


Vrai et fausse couverture : on s’y tromperait

Actuelle gouverneure de l’Alaska (et donc, plus jeune gouverneure des Etats Unis et première femme à accéder à ce poste), cette ex reine de beauté de 44 ans a été désignée par le candidat républicain John McCain comme potentielle futur vice-présidente américaine. McCain espérait, en imposant Sarah Palin comme son bras droit, au mieux obtenir les anciens votes d’Hillary Clinton, au pire adoucir son image de vilain républicain auprès des démocrates. Mais McCain fut bien mal inspiré le jour où il choisit Sarah Palin…

Palin est mère de 5 enfants, dont le petit dernier, Trig, âgé seulement de 4 mois, est atteint de trisomie 21. Bien que ce syndrome eut été découvert au tout début de la grossesse, Sarah a souhaité garder son enfant. Il n’en fallut pas plus à ses détracteurs pour décréter que Trig était en vérité l’enfant de la fille de 17 ans de Palin, Bristol. Scandalisée par ses allégations, mais consciente que seule la vérité pourrait réparer les dégâts d’un tel mensonge, Palin annonce que Bristol est enceinte, mais que, bien évidemment, elle donnera naissance à son bébé et qu’elle se mariera avec son géniteur. Cette nouvelle n’est pas scandaleuse en soi, le problème, c’est que Sarah Palin est connue pour des déclarations tonitruantes prônant la chasteté avec le mariage ou encore l’interdiction de l’avortement, même en cas de viol ou d’inceste. Ce scandale n’est que le début d’une longue liste…

Une famille apparemment parfaite…

Toujours par le biais de la presse, on apprend que Sarah Palin serait une future grand-mère qui aurait le bras long : accusée d’abus de pouvoir, elle aurait licencié le commissaire à la sécurité publique de l’Alaska pour raisons personnelles (raisons qui, même en Alaska, ne sont pas considérées comme un bon motif de licenciement, vous en conviendrez). Badaboum, la vertueuse reine de beauté serait en réalité Cruella d’Enfer. Oui mais voilà, les raisons personnelles sont les suivantes : le licencié abusivement aurait refusé de licencier abusivement lui-même Mike Wooten, un agent de police que Sarah Palin ne pouvait pas piffrer. Mais qu’avait fait ce pauvre fonctionnaire pour que Sarah lui en veuille à mort ? Il avait, je vous le donne en 1000, utilisé son taser (pistolet à impulsion électrique) sur le fils de sa femme, qui n’est autre que… la sœur de Sarah Palin ! A ce stade, l’enquête est toujours en cours, et rien ne permet d’affirmer que la gouverneure de l’Alaska aurait bien mis le couteau sous la gorge de son commissaire pour virer à coup de pied au cul l’homme qui tasait son neveu. Mais la simple rumeur fait souvent office de vérité absolue dans la tête de l’opinion public.

Vlà t’y pas que Sarah Palin aurait AUSSI été membre du Parti pour l’Indépendance de l’Alaska, qui, comme son nom l’indique, souhaite la sécession de l’Alaska des Etats Unis. Pour une candidate à la vice-présidentee des USA, ça ne le fait pas. Il s’avère que seul le mari de la gouverneure aurait été, il y a longtemps, membre de ce parti. Quand bien même, le mal est fait.

Mais ça n’est pas tout : Sarah Palin a été vilipendée pour avoir soit disant soutenu à la présidence de 2000 Pat Buchanan, ancien conseiller politique des présidents Richard Nixon, Gerald Ford et Ronald Reagan, aujourd’hui commentateur politique sur la chaîne MSNBC, qui serait selon le parti démocrate « un antisémite déclaré » et un opposant à l’existence de l’État d’Israël, y voyant une « insulte faite à tous les juifs d’Amérique ». Si Pat Buchanan admet avoir rencontré Sarah Palin, cette dernière nie n’avoir jamais soutenu pour quoi que ce soit l’ennemi public numéro 1 des juifs.

Ca se travaille, un vrai faux sourire

Elle nie également avoir fait interdire de la bibliothèque de sa ville de Wasilla un des livres de la saga Harry Potter (et pour cause, le livre n’avait même pas encore été écrit par J.K Rowling à l’époque), elle nie aussi avoir déclaré que la guerre en Irak était une mission de Dieu, puisqu’elle aurait en vérité demandé à de jeunes paroissiens de « prier pour que les dirigeants du pays n’envoient des troupes en Irak, dont mon propre fils, que pour des tâches qui, je l’espère, sont celles voulues par Dieu ». Nuance. Elle peut, par contre, difficilement nier s’être fait bénir contre la sorcellerie par un pasteur kenyan de l’église de l’Assemblée de Dieu, puisqu’il existe une vidéo de cette bénédiction. Parallèlement, un propriétaire de bar à vin de San Francisco affirme que son vin « Syrah Palin » se vend bien plus mal depuis que la gouverneure d’Alaska a été nommé par McCain. Dernier aléa en date : Sarah Palin s’est fait pirater sa boite mail par un étudiant en informatique qui balance ses courriers et photos personnelles sur la toile.

Vidéo de la bénédiction de Sarah Palin

Et avec tout ça, toutes ces allégations, tous ces scandales, toutes ces rumeurs, dites-vous bien que Sarah n’a pas encore touché le fond, non : pour toucher le fond, il faudrait qu’elle se retrouve en première page du torchon national américain, le National Enquirer.

Depuis le 25 septembre, c’est chose faite ! Sarah Palin fait les gros titres du magazine : « L’amant de Sarah Palin au grand jour ! », « Elle avoue : je l’aimais ! ». Elle aurait en effet eu une aventure avec un homme, et pas n’importe lequel : le partenaire en affaire de son mari, Brad Hanson. C’est en tous cas ce qu’affirme le National Enquirer.

La couverture du National Enquirer

Sarah Palin est définitivement celle par qui le scandale passe. Et McCain, qui pensait voir en elle une alliée, aurait presque mieux fait de demander une alliance avec Obama. Pestiférée, vilipendée, brûlée en place de Grève, la gouverneure de l’Alaska n’est pas pour autant une martyre : Réputée pour son grand talent d’oratrice et ses opinions plus que conservateurs, quand Sarah ne tend pas le bâton pour se faire battre, elle sait parfaitement l’attraper pour rosser ses détracteurs.

À propos de Aime Pi

-  C'est  tout  c'que  vous  trouvez  à  dire  ?                                                                                                                                            -  Ouais.  Allez  vous  faire  foutre.

Publié le 4 avril 2007, dans Bouillon De Culture. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :